Recherche
Se connecter
Méthodologie

La méga boîte à outils du Manager leader
Chapitre II : INNOVATION&PROSPECTIVE

Fiche 11 : L'imagination créatrice

  • Retrouvez 12 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La méga boîte à outils du Manager leader

8 chapitres / 100 fiches

Je m'abonne
  • Imprimer

CULTIVER L'IMAGINATION CRÉATRICE



En résumé

L'imagination est une faculté du mental de représenter ou former des images. Celles-ci donnent lieu à des histoires complètes, mêlant des perceptions sensorielles, des souvenirs et s'ordonnant de manière associative la plupart du temps. Parfois, notre imagination nous " joue des tours ", nous nous faisons des films en exagérant une situation à laquelle nous sommes confrontés. Servons-nous de cette capacité du mental pour cultiver une imagination créatrice, que nous guidons intentionnellement, afin de nous ouvrir à des horizons plus qualitatifs pour notre vie et être plus souvent dans le présent.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Nous imaginons sans cesse : jugements, interprétations, espérance, ruminations, etc. Notre mental produit sans arrêt des images et des discours de façon involontaire, qui peuplent notre esprit.

Utiliser cette capacité de façon créative, par la pleine conscience, nous apporte des solutions nouvelles, nous désolidarise des idées négatives récurrentes et nous dynamise.

Contexte

Lorsque nous nous trouvons dans une impasse ou une situation apparemment sans issue, notre esprit tourne en rond et rumine le problème à n'en plus finir. C'est à ce moment que nous pouvons utiliser notre capacité à générer des images plus créatives qui apportent des solutions.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Au moment où vous avez un problème à résoudre ou si vous êtes dans une situation qui vous semble sans issue, revenez à l'instant présent :

1.Posez le problème ou le point à résoudre sur une feuille, notez au fur et à mesure tout ce qui paraît bloquer la situation. Utilisez une liste à la Prévert (notez les éléments à la suite les uns des autres) ou une carte heuristique (Mind Mapping) jusqu'à ce que vous ne voyiez plus rien à noter.

2.Détendez-vous, buvez un verre d'eau, marchez quelques pas, respirez amplement, ou passez momentanément à une autre activité simple et qui détend.

3.Revenez à votre liste et notez en face de chaque idée bloquante quelque chose qui pourrait être le contraire, comme un antidote et laissez aller votre imagination : d'un mot, imaginez toute une phrase, une situation même impossible, faites-vous un film qui résolve tout.

4.Dégagez la bonne solution : de toutes ces idées venues de votre imagination, il y en a au moins une qui pourrait être appliquée à votre cas, une qui peut être un mélange de deux ou trois.

Méthodologie et conseils

Ce qui nous guide, dans cet exercice, c'est notre climat intérieur : chaque idée qui nous fait du bien, nous soulage, nous amuse ou nous donne espoir est une idée salvatrice.

Ce qui fonctionne dans cet exercice, c'est que nous utilisons notre capacité mentale naturelle à produire des images, des idées et des histoires constamment. Plutôt que de laisser aller et venir ces discours intérieurs de façon involontaire, nous les " guidons ", en pleine conscience, sur un sujet donné et dans une direction d'ouverture.

Ce qui fonctionne aussi, c'est de commencer par vider son mental de toutes les idées bloquantes et fermées avec lesquelles nous tournions en rond. Une fois mises devant nous, ces idées nous assaillent beaucoup moins.

Faire une pause sensorielle est une étape importante : nous ressentons notre énergie dans notre corps et non plus seulement dans notre mental. Quand nous abordons l'étape 4, il est fort possible que la solution nous soit déjà venue à l'esprit alors que nous faisions une pause.

Avantages

  • L'imagination créatrice peut être cultivée régulièrement et intentionnellement par l'attention au présent.
  • En guidant notre imagination créatrice, nous utilisons notre capacité mentale à produire en permanence des images et des représentations.

Précaution à prendre

  • Ne pas confondre l'imagination créatrice intentionnelle avec l'imagination automatique et involontaire.

Comment être plus efficace ?

Notre imagination est un phénomène naturel, c'est une faculté de notre esprit qui fonctionne en permanence.

L'imagination mécanique et involontaire

Notre imagination, de façon mécanique, s'observe lorsque... :

  • ... Je me raconte des histoires pour donner une explication rationnelle à des faits ou à certains de mes comportements. Par exemple, ce matin, j'ai croisé ma collègue qui ne m'a pas dit " Bonjour " comme d'habitude et n'a même pas croisé mon regard. Je me dis : " Elle est pressée et doit avoir beaucoup de travail " ou " Qu'est-ce que je lui ai fait, qu'ai-je pu dire qui l'ait froissée ? " ou " La politesse se perd de nos jours, elle en est la preuve "... J'imagine.
  • ... J'émets une comparaison avec un autre phénomène que je trouve similaire. Par exemple, je présente un brief à un prestataire externe que je vois pour la première fois, et il me fait penser à un collègue ; j'attribue à ce prestataire que je ne connais pas, en partant de quelques indices, tout le caractère et tous les défauts et qualités de mon collègue... J'imagine.
  • ... Je réalise un film qui tourne dans mon esprit, m'emmenant bien plus loin que la situation initiale. Par exemple, en réunion j'ai été applaudi suite à mon intervention sur le projet en cours ; je suis flatté et je me vois, à la suite de ce succès, récompensé par une prime, promu à un poste plus élevé et continuellement admiré par mes collègues, ceux-ci iront même jusqu'à réaliser une pétition pour que je sois leur directeur... J'imagine.

Tout cela se fait de façon automatique, notre mental produit des images, des représentations en permanence et vient, ainsi, compléter un manque d'information, une incertitude. Mais lorsque l'histoire racontée s'éloigne du moment présent, ressasse les mêmes idées avec les mêmes sentiments pendant que nous sommes occupés à une tâche ou à discuter avec un collègue, cette imagination peut nous perturber ou, a minima, pomper notre énergie.

L'imagination créatrice et l'allégorie

L'imagination créatrice utilise fortement et souvent l'allégorie. Les allégories sont des sortes de contes, de narrations, ce sont des images vivantes. Par exemple, pour expliquer quelque chose d'abstrait, comme la qualité de vie au travail, on fera appel à une petite histoire ou une image allégorique.

L'allégorie sert à faire passer un message plus rapidement qu'une longue explication : par exemple, pour démontrer qu'une action est impossible, on dit qu'il sera " plus facile de faire passer un chameau par le chas d'une aiguille ".

L'allégorie se retrouve dans les contes, et aussi dans le storytelling

Storytelling : signifie littéralement " action de raconter une histoire ". L'expression désigne une méthode utilisée en communication et marketing, fondée sur une structure narrative du discours qui s'apparente à celle des contes ou des récits. (d'après Wikipédia, 2015).

en entreprise. Par exemple, pour motiver une équipe sur un projet à long terme, on peut utiliser l'allégorie d'un bateau et son équipage qui font une course en mer, chaque jalon du projet correspondant à des étapes vécues et surmontées par l'équipage.


TéMOIGNAGE Paul T.

Paul est chef de projet dans une grande entreprise de services qui propose des solutions complètes à ses clients. Il a dû prendre la responsabilité d'un nouveau projet étalé sur dix-huit mois, dont une part importante résidait dans la communication et la motivation de tous les acteurs. Habitué à la gestion sous tableur des plannings et des indicateurs de performance et de pilotage, il a souhaité élargir ses outils pour mieux communiquer et insuffler l'enthousiasme aux acteurs du projet. Pour cela, il a noté sur une feuille tous les attributs du projet, les bénéfices pour les clients, les bénéfices pour son entreprise, les points de blocage potentiels.


Après une pause avec des collègues, il est revenu à ce qu'il avait écrit et a trouvé des issues de secours aux points boquants et, en regardant d'un point de vue global les attributs du projet, les bénéfices pour les clients et pour l'entreprise, lui est venue l'idée d'une histoire allégorique d'un jeune oiseau devant prendre son envol, histoire qui durerait le temps du projet et qui marquerait les différentes étapes jusqu'à la fin du projet

Pascale BÉLORGEY et Nathalie VAN LAETHEM