Recherche
Se connecter
Méthodologie

La méga boîte à outils du Manager leader

Chapitre V : EFFICIENCE MANAGÉRIALE

  • Retrouvez 11 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La méga boîte à outils du Manager leader

8 chapitres / 100 fiches

  • Imprimer

Arnaud, Sophie et Laure se sont rencontrés au club de tennis. Ils se retrouvent régulièrement avec d'autres joueurs après leurs séances d'entraînement. C'est l'occasion de souffler après des journées de travail bien remplies et de bavarder de choses et d'autres.

Ce soir-là, Arnaud raconte qu'il est débordé et qu'il ne voit : comment s'en sortir face à toutes les urgences qui lui tombent dessus en ce moment. Laure a rencontré la même difficulté il y a quelques temps :

  • Finalement j'ai compris que mon efficience repose essentiellement sur la gestion des priorités. J'utilise la matrice Urgent & Important, aussi bien pour moi que pour l'activité de mon équipe. Comme j'ai une vue d'ensemble, je sais quelle tâche un collaborateur peut déléguer à un autre ; je vois bien aussi celles qu'on peut reporter.

Sophie enchaîne :

  • J'ai découvert récemment une autre matrice qui permet de juxtaposer son adhésion émotionnelle aux activités urgentes et importantes. Depuis, je suis dix fois plus efficace : je mise sur les activités qui m'intéressent le plus pour me donner de l'énergie et me motiver. Pour les autres tâches, je les réalise avec la même exigence, mais je n'en attends pas plus que le résultat.
  • Ah, dis donc, ce doit être bien utile pour gérer la procrastination, rebondit un autre joueur. Quand quelqu'un a tendance à tout reporter à plus tard, c'est gênant pour tout le monde. Un bon manager doit repérer ce qui entraîne ce comportement dans son équipe pour y remédier.

Arnaud prend la parole à son tour :

  • Pour ma part, je me sens plus efficace lorsque mes objectifs professionnels sont en adéquation avec mes objectifs personnels. Assez régulièrement, j'ai besoin de faire le point, de m'assurer que tout ça concorde bien. Et, lorsqu'un de mes collaborateurs se sent en décalage ou démotivé, je lui propose de faire cet exercice de prise de conscience. Être en phase avec soi-même et avec les objectifs du service et de l'entreprise, c'est ce qui est motivant et ça donne du sens à l'action.

Laure ajoute :

  • Tu soulignes justement un aspect de notre fonction : le management de nos collaborateurs. Cette idée de partager avec nos collaborateurs ce qui nous rend nous-mêmes plus efficients et efficaces est intéressante. Ça me paraît essentiel pour un management non autocratique, mais plutôt de type transversal, car nous devons avant tout donner du sens et maintenir la motivation.

Pascale BÉLORGEY et Nathalie VAN LAETHEM

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu