Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Leadership
Chapitre IV : Changer  le  cadre  de  référence

Fiche 01 : Les 4 niveaux de lecture de la réalité

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Leadership

6 chapitres / 56 fiches

Se donner les moyens d'appréhender des situations complexes


En résumé

Pour comprendre et agir dans un environnement complexe, le leader ne peut se contenter d'un mode de raisonnement analytique qui, s'il permet de résoudre les problèmes techniques, est inopérant face aux problèmes humains. Le leadership efficace nécessite 4 niveaux de lecture de la réalité :

  • le niveau psychologique : ce qui se passe au niveau de la personne ;
  • le niveau interpersonnel : ce qui se joue dans les relations entre les personnes ;
  • le niveau positionnel : il se réfère aux diverses positions sociales des individus et aux relations hiérarchiques dans le système où ils évoluent ;
  • le niveau organisationnel qui concerne le système et les modes d'organisation.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Appréhender les différents niveaux de lecture d'une situation.

Identifier les niveaux les plus pertinents pour comprendre la situation.

Agir aux niveaux qui sont dans la zone de pouvoir du leader.

Contexte

Toutes les situations qui comportent une dimension humaine : problèmes managériaux, gestion de conflits.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Analyser la situation avec les différents niveaux de lecture.
  • S'interroger sur les niveaux les plus pertinents pour comprendre la situation.
  • Identifier niveaux sur lesquels le leader dispose d'une marge de manoeuvre pour agir.

Méthodologie et conseils

Le niveau psychologique : c'est dans le psychisme de l'individu que réside l'explication de la situation. Ici, le leader peut formuler des hypothèses qu'il prendra soin de valider avec l'interlocuteur lui-même.

Le niveau interpersonnel : c'est le niveau des interactions entre les interlocuteurs. Une relation est un système auto-renforçant : les comportements de l'un viennent renforcer les comportements de l'autre. Par exemple, le leader est directif et son interlocuteur ne prend pas d'initiative. Plutôt que de vouloir changer l'autre, le leader s'interrogera ce qu'il peut changer dans ses comportements pour obtenir un autre comportement-réponse de la part de son interlocuteur.

Le niveau positionnel : les explications se trouvent dans les diverses positions sociales des individus et dans les relations hiérarchiques du système dans lequel ils évoluent. Ce niveau concerne les rôles, les statuts ou les pouvoirs.

Le niveau organisationnel : il concerne les structures et le fonctionnement de l'organisation Cette approche nécessite que le leader examine :

  • les structures formelles : l'organigramme officiel, l'organisation hiérarchique, les divisions en différents services ;
  • les structures informelles : le fonctionnement réel de l'organisation et en particulier les circuits du pouvoir effectif ;
  • la distribution des responsabilités et des ressources : le partage des mêmes ressources par deux entités, le recouvrement des responsabilités, les attributions imprécises de responsabilités ou encore les rivalités entre fonctionnels et opérationnels ;
  • l'organisation du travail et la répartition des tâches : le degré d'autonomie de chacun pour gérer son activité, les relations nécessaires à l'activité, la façon dont les informations circulent, le rythme auquel elles arrivent, leur précision et leur fiabilité ;
  • le système de récompense de l'organisation : il peut, en effet, induire des comportements individuels et collectifs conflictuels.

La compréhension d'une situation ne se situe pas à un niveau mais à aux différents niveaux.

Avantages

  • Permet de prendre en compte les différents niveaux d'une situation complexe.
  • Permet d'identifier les niveaux auxquels le leader peut agir directement ou indirectement.

Précautions à prendre

  • Chercher à comprendre plutôt que juger.
  • Agir directement aux niveaux qui sont dans la zone d'influence du leader et être force proposition aux autres niveaux.

Jean-Pierre Testa, Jérôme Lafargue, Virginie Tilhet-Coartet