Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Leadership
Chapitre II : Définir  sa  vision  et la  communiquer

Fiche 11 : Gérer son trac

  • Retrouvez 12 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Leadership

6 chapitres / 56 fiches

Comment se préparer pour apprivoiser son trac


En résumé

" Ce ne sont pas tant les choses en elles-mêmes, qui nous dérangent, mais les opinions que nous en avons. " Épictète

Le trac est une peur répandue qui tient à la fois à des causes externes : le public, le sujet, le lieu, les conditions matérielles, le temps dont on dispose mais aussi à des causes internes, à la représentation des enjeux que l'orateur projette sur cette intervention.

L'outil gérer son trac permet de bien se préparer pour l'apprivoiser avant une intervention.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Permet de s'entraîner à vivre avec le trac (plutôt que de chercher à le supprimer) grâce la préparation de fond ainsi que la préparation mentale et physique.

Contexte

Gérer son trac est utile dans toutes les situations à forts enjeux à l'occasion dans lesquelles le leader doit prendre la parole, animer une réunion, que ce soit devant un auditoire d'interlocuteurs connus ou pas.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Soigner la préparation du sujet.
  • S'entraîner.
  • Penser positif.
  • Visualiser.
  • Veiller aux ultimes préparatifs.
  • Se mettre en condition juste avant de démarrer.

Méthodologie et conseils

  • Soigner la préparation du sujet lui-même

    Commencer très tôt la préparation présente des avantages : se ménager une marge de sécurité suffisante pour faire le travail de préparation à fond et permettre à son subconscient d'oeuvrer pendant le sommeil.

  • S'entraîner

    La répétition est nécessaire pour repérer ses points forts et ses points faibles et corriger certains aspects. Elle permet aussi de vérifier l'impact de sa communication et de s'approprier son texte.

  • Penser positif

    Relativiser en prenant de la distance par rapport à l'événement. Se programmer de façon positive pour réussir en repensant à ses qualités et ses points forts et à des moments où, par le passé, dans des situations analogues j'ai été content de moi.

  • Visualiser

    C'est une méthode qui nécessite moins d'efforts car elle utilise la voie de l'imaginaire. Elle consiste à imaginer à l'avance, de façon aussi précise et réaliste que possible, le déroulement de l'intervention à venir : d'abord en la voyant de l'extérieur, puis en se voyant dans son rôle d'orateur. Ensuite en se plongeant mentalement dans l'action, en visualisant comme les sportifs avant l'épreuve le film de votre réussite, en intégrant tous les systèmes sensoriels, l'ouïe, le toucher, l'odorat...

  • Veiller aux ultimes préparatifs

    Être dans une bonne condition physique.

    S'habiller de façon soignée, confortable avec des vêtements familiers, pour éviter les surprises désagréables d'une tenue neuve et surtout s'habiller en cohérence avec le lieu et l'auditoire. (Outil 28)

    Arriver dans une salle à l'avance pour se sentir plus en sécurité. Essayer les appareils, vidéoprojecteur... Organiser l'espace en fonction de son confort et de celui de l'auditoire. Utiliser des supports de notes clairs, concis et bien classés.

  • Se mettre en condition juste avant de démarrer

    Mobiliser son corps pour évacuer les tensions.

    Asseoir sa présence en s'accordant quelques minutes de silence.

    Respirer. Bâiller. Contracter tous les muscles du corps et les relâcher d'un coup pour les détendre.

    Regarder " vraiment " l'auditoire dès les premiers instants de votre intervention (voir outil 26).

Avantages

  • Cette méthode aide, dans des situations à forts enjeux, à utiliser le trac pour le dépasser et se surpasser.

Précautions à prendre

  • Se souvenir que le trac est commun à tous, qu'il est passager et ne se voit pas autant qu'on le dit.

Jean-Pierre Testa, Jérôme Lafargue, Virginie Tilhet-Coartet