Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Leadership
Chapitre I : Développer son  le adership personnel

Fiche 03 : Réussir ses premiers pas

  • Retrouvez 16 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Leadership

6 chapitres / 56 fiches

Réussir ses premiers pas en tant que leader : la base du triangle vertueux


En résumé

Réussir ses premiers pas dans " l'ici et maintenant " est déterminant dans l'affirmation de son leadership.

Dans cette perspective, l'outil triangle vertueux prend en compte les bases du triangle : la liaison (relation à soi, à l'environnement, aux autres) et l'action ici développée sous forme des " 333 " (3 premiers jours, 3 premières semaines, 3 premiers mois). La liaison fédère les individus entre eux et favorise les relations. L'action donne la possibilité d'agir et favorise la motivation.

Cette base est au service de la vision décrite par ailleurs (voir outils 17, 18 et 19).

Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

Réussir son intégration en tant que leader.

Contexte

Toute situation dans laquelle le leader est amené à assumer son leadership dans un contexte et avec des interlocuteurs nouveaux.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Construire l'action.
  • Établir la liaison

Méthodologie et conseils

L'action : il s'agit de définir les actions prioritaires, à engager rapidement dans :

  • les 3 premières heures ;
  • les 3 premiers jours ;
  • les 3 premières semaines.

La liaison : elle se décline en 3 étapes :

  • Étape 1 - L'inclusion : rencontrer et écouter les équipes sans préjugés afin de créer un climat de confiance et d'impliquer tous les acteurs (outil 34).

    Dans cette phase, 10 critères sont à valider :

    • Flexibilité : les interlocuteurs se sentent-ils libres d'innover ?
    • Responsabilité : comprennent-ils le sens et les finalités de l'action et se sentent-ils impliqués ?
    • Valeurs personnelles : le leader est-il garant de la construction puis du respect de valeurs managériales partagées ?
    • Récompenses et reconnaissance : est-ce que la reconnaissance est adaptée et juste ? Le système d'évaluation est-il cohérent avec les valeurs managériales ?
    • Clarté du contenu des missions : les missions sont-elles suffisament claires ?
    • Vision et maîtrise de soi : le leader est-il conscient de lui-même, des autres ?
    • Réalisme : le projet est-il atteignable et adapté au contexte ?
    • Vitalité et vigueur de son enthousiasme : est-ce que le leader suscite l'adhésion et l'enthousiasme ?
    • Imagination, inventivité : les conditions favorisent-elles l'ouverture ?
    • Aptitudes sociales : sont-elles développées pour favoriser les 6 options stratégiques (voir outil 34) ?
  • Étape 2 - L'influence : elle se traduit par :

    • Une influence sur le contexte : le leader modifie l'équilibre :

      • spatial : un autre espace de travail ;
      • temporel : rythmes professionnels et biologiques nouveaux ;
    • comportemental : des codes nouveaux en matière de comportements ;
    • relationnel : des personnes nouvelles.

    Le leader décrypte les enjeux, noue des alliances utiles et est force de proposition.

    • Des règles du jeu : mettre en place des règles du jeu partagées, clarifier les rôles de chacun.
    • Dans la relation : favoriser la coopération avec la méthode des 3A en vérifiant :
    • Adhésion des acteurs aux enjeux et au projet.
    • Appréhension commune du résultat à atteindre.
    • Accord sur les engagements mutuels pour atteindre l'objectif.
  • Étape 3 - Partage et ouverture : créer des instances pour partager l'information et les expériences de chacun afin de favoriser des synergies.

Avantages

  • Disposer d'une démarche pour réussir sa prise de leadership.

Précautions à prendre

  • Ne pas oublier que la première impression est déterminante.
  • S'imposer avec flexibilité mais très vite donner le " la ".

Comment être plus efficace ?

La vision, la liaison et l'action sont parfois appelées " méta-compétences " car chacune d'entre elles regroupe plusieurs autres compétences dont la somme dépasse les parties. Par exemple, pour la méta-compétence liaison, assurer l'inclusion, le partage et l'ouverture des personnes dirigées enrichit la relation entre elles.

L'outil " triangle vertueux " est donc parfois appelé " triangle des méta-compétences " du leadership. Approfondir, c'est faire le lien entre ces 3 méta-compétences et :

  • le contexte actuel de nombreuses organisations ;
  • les questions clés visant à renforcer le potentiel d'action du leader et de son équipe.

Action (motivation) et liaison (relation)

Certaines tendances lourdes du leadership émergent dans de grandes organisations quant à la mobilisation des deux méta-compétences de base du triangle vertueux (liaison, action) :

  • Optimisation du rapport " moyens mis en oeuvre/efficience " : " faire plus et mieux avec moins " (action).
  • Une demande de sens de la part des collaborateurs pour qui l'autorité ne va plus de soi. Émergence du leadership ou management du " bon vouloir " (liaison).
  • Des changements et des transitions de plus en plus fréquents pour devancer les évolutions de l'environnement et des attentes des usagers et clients (action et liaison).
  • Des compétences à adapter en permanence avec des managers qui adoptent, pour une part de leur fonction, une posture de leader coach (action).
  • Une plus grande transversalité, les problèmes ne pouvant plus être traités en " tranches de saucisson ". Le mode leadership projet (action) ou pilote de réseau (pas de structure projet formelle) prend de plus en plus d'importance.
  • L'irruption des outils et des processus informatiques ainsi que le management Web 2.0 (liaison).

Vision

Concernant la méta-compétence vision, Jim Collins dans son ouvrage From Good to Great (De la performance à l'excellence) a mis en lumière ce qu'il a nommé les caractéristiques comportementales relationnelles des leaders de niveau 5.

Ceux-ci se sont démarqués par une vision comme par des réussites exceptionnelles à la tête de grandes organisations américaines particulièrement performantes. Ils se sont montrés à la fois volontaires sur le plan professionnel et humbles sur le plan personnel, avec une différence de degré (plus que de nature) avec des managers compétents ou des dirigeants efficaces.

Dans le cas présenté ici, nous proposons ci-dessous une check-list de questions qui sont autant de repères pour l'action liée à ce niveau de leadership.

Cas : Incarner les 3 méta-compétences dans son leadership quotidien

Contexte

Confronté à une baisse d'activité, un grand groupe entame une démarche de modernisation sous la houlette d'un nouveau dirigeant. Il définit des ambitions claires :

  • Devenir un leader européen des services de proximité.
  • Construire demain avec les employés et responsables d'aujourd'hui.
  • Atteindre la performance économique des meilleurs du secteur.

Pour accompagner ces ambitions, il lance une démarche " leadership " pour développer de meilleures pratiques managériales.

Intervention et résultats

L'utilisation du triangle vertueux et du tableau des questions de Collins a permis d'identifier 3 nouvelles valeurs ajoutées attendues.

Vision :

  • donner des perspectives ambitieuses et orienter vers les finalités de l'entreprise ;
  • déclencher le " bon vouloir " des collaborateurs autour de grandes causes durables.

Action :

  • piloter sans faille les changements et les projets ;
  • optimiser le rapport moyens/efficacité ;
  • contrôler, recadrer le travail mal fait avec détermination.

Liaison :

  • communiquer, motiver, favoriser la coopération au sein de ses équipes et entre les services ;
  • accompagner le développement et la consolidation des compétences en vue de transmettre aux suivants.

Jean-Pierre Testa, Jérôme Lafargue, Virginie Tilhet-Coartet