E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing

[Etude] Le domicile, pierre angulaire du parcours d'achat des Français pour leurs vacances d'été

Publié par le | Mis à jour le

Comment se construit le cheminement depuis l'inspiration d'une destination jusqu'au départ en voyage ? L'étude menée en 2022 par Isoskele pour La Poste Solutions Business y répond : il apparaît que le domicile est un lieu de décision capital pour l'organisation des vacances d'été des Français.

  • Imprimer

Les vacances d'été sont un rendez-vous particulièrement attendu des Français. Ainsi, selon l'étude INH menée par Isoskele pour La Poste Solutions Business, 69% d'entre eux prévoyaient de partir à l'été 2022.

Lorsque l'on observe plus en détail ces congés estivaux, leur durée moyenne est de 2,7 semaines, principalement en août (43%) et en juillet (37%). 60% des Français partent avec leur conjoint, tandis que près d'un tiers (31%) emmènent leurs enfants.

La voiture personnelle reste le moyen de transport privilégié pour rejoindre sa destination de vacances (69%), loin devant l'avion (23%) ou le train (13%).

Quant aux destinations, 74% des Français partent en France. Parmi eux, 54% optent pour les bords de mer, 26% pour la campagne ou pour la ville, et 17% pour la montagne. 22% se rendent dans un autre pays de l'Union européenne, 12% hors UE, et 3% dans des destinations outre-mer.

Les moyens d'hébergement sont multiples et peuvent se cumuler. 47% des Français se tournent vers l'hôtellerie, les campings, les résidences de tourisme et autres clubs vacances, tandis que 39% restent dans le cercle proche de la famille, des amis, ou rejoignent leur résidence secondaire. 31% optent pour une location individuelle (gîte, Airbnb, chambre d'hôte…)

Avant de boucler ses valises…

Les vacances démarrent dès l'organisation, qui a lieu le plus souvent à domicile. Cette préparation est génératrice d'émotions positives pour la plupart, et commence dès le début d'année, pour des réservations de février à juin.

D'où vient l'inspiration ? 25% des Français consultent des brochures et catalogues numériques, et 27% se sont procuré des brochures et catalogues papier.

Début juin, déjà 90% des Français savaient où ils partiraient à l'été 2022. Concernant les vacances passées en résidences, clubs et campings, la période de décision s'étire davantage : 93% des vacanciers connaissent précisément les dates et destinations de leurs vacances fin juin pour l'été à venir, alors qu'ils n'étaient que 59% début mai.

Les informations recherchées sont variées : prix, caractéristiques des hébergements, localisation, disponibilité, photos, activités, conditions d'annulation ou encore avis clients. Ce travail de recherche, pour la plupart effectué avant le mois de mai et depuis Internet, demande en moyenne de solliciter 2,1 sources d'informations. D'autres sources, beaucoup moins utilisées car moins courantes, ont pourtant une haute utilité perçue par les futurs vacanciers, comme les catalogues papier, digitaux, ou encore les échanges avec les offices de tourisme. Des terrains à investir pour les prestataires du tourisme souhaitant faire la différence. D'ailleurs, un tiers des vacanciers confessent qu'ils auraient aimé recevoir directement le catalogue papier en boîte-aux-lettres de la part d'agences de voyage ou d'organismes touristiques. 

Certains acteurs du marché répondent à ces attentes, comme VVF qui envoie un catalogue fourni, intégrant des QR codes pour complément d'information, ou encore le Puy du Fou qui annonce la réouverture de son parc par l'envoi de cartes postales.

Dans le processus de décision, les échanges sont nombreux, en particulier avec le conjoint, la famille et les enfants, que ce soit pour le choix de la destination ou de l'hébergement. Une large majorité - 83% pour les résidences, 84% pour les hôtels - de ces échanges ont lieu au domicile, et 81% des réservations s'effectuent depuis le foyer.

Enfin, question budget, les ménages dépensent en moyenne 1651 euros lors de leur séjour d'été. Un montant qui grimpe à 2065 euros pour ceux d'entre eux qui résident à l'hôtel. Si 78% des Français avouent s'autoriser à dépenser plus que d'ordinaire pendant cette période, le budget est tout de même contraint et anticipé. 60% des sondés le définissent en amont et le respectent, tandis que presque autant (59%) économisent toute l'année pour le constituer.

A lire aussi : Le domicile, lieu de décision des projets

La rédaction vous recommande