"Tirer profit du temps qui nous est donné pour préparer demain": Gautier de Richoufftz (Hands)

Publié par Eloïse COHEN le - mis à jour à
'Tirer profit du temps qui nous est donné pour préparer demain': Gautier de Richoufftz (Hands)

Cette crise est une épreuve de vérité pour les organisations humaines que sont les marques. Et elle ne doit pas être le point de mire de leur stratégie. Au contraire, il faut penser au-delà. C'est le message de Gautier de Richoufftz, président de l'Agence Hands et membre de l'AACC.

Je m'abonne
  • Imprimer
  • Quels conseils aimeriez-vous donner à vos pairs, professionnels de la publicité ?

Au-delà du court-terme, nous devons tous prendre la mesure du changement sociétal qui s'opère et de la place de l'homme dans son environnement, de la place de l'homme dans le monde. C'est plus que jamais notre rôle d'agence d'accompagner les marques et les entreprises dans cette mutation. La culture de l'insight et la culture créative alliées à la technologie n'auront jamais été aussi nécessaires au monde économique qu'au sortir de la crise et l'avènement du nouvel ordre social.

  • Comment les marques devraient-elles réagir ?

Chez Hands, nous sommes persuadés que les marques doivent trouver le juste équilibre entre témoigner l'empathie qui sied à un moment de bouleversement émotionnel pour les audiences, et les distraire en continuant à produire du rêve ou du jeu. De façon plus générale, les marques doivent maintenir coûte que coûte leur activité et leur production et quand elles en ont les moyens acheminer leurs produits. Enfin, si elles peuvent contribuer à l'effort national d'une manière ou d'une autre, c'est une formidable opportunité de témoigner leur solidarité nationale sur chacun de leurs marchés, de montrer que l'entreprise est un acteur citoyen au-delà des impératifs business.

  • Quels sont les messages sur lesquels les marques devraient insister ?

Des messages de solidarité d'abord, mais très vite des messages positifs qui détournent de ce que nous traversons. C'est le moment de réaffirmer le sens de la mission d'une entreprise et de produire le contenu qui s'en fait l'écho.

  • Comment les marques peuvent-elles s'engager pour lutter contre cette crise ?

Dans la mesure du possible, maintenir un niveau d'activité suffisant pour soutenir notre économie ; et prendre le temps de repenser leur feuille de route et plus largement leur avenir. La lutte contre la crise ne doit pas être le point de mire. Il faut au contraire tirer profit du temps qui nous est donné et de la violence de ce qui s'impose à nous pour préparer demain.

  • Toutes les marques sont-elles légitimes pour s'engager ?

Toutes les marques sont toujours légitimes à faire ce qu'elles souhaitent dans la mesure où c'est parfaitement assumé, en ligne avec leurs valeurs et qu'il n'y a pas de faux-semblants. Chez Hands, nous exhortons les marques à ne pas subir la situation mais à se révéler. Cette crise est une épreuve de vérité pour les organisations humaines que sont les marques. Certaines ne sont pas légitimes à s'engager car elles ne sont peut-être plus légitimes à quoique ce soit. Pour les autres, il faut aller au front!

  • Arrivez-vous déjà à penser à l'après-crise ? Si oui, comment vous y préparez-vous ?

Dès les premières annonces officielles, l'agence Hands s'est projetée sur le deuxième semestre 2020 et table sur un redémarrage réel de l'activité en septembre. La crise économique actuelle doit évidemment être gérée au mieux ; mais l'essentiel réside dans la réorientation de la stratégie de l'entreprise à moyen terme. Hands doit avoir les moyens d'accélérer substantiellement sa croissance à la reprise. Bien s'y préparer, signifie pour nous préserver nos équipes, poursuivre les recrutements, entretenir un dialogue continu avec nos partenaires, monter en puissance en concevant et en produisant plus et mieux.

À long terme, nous sommes convaincus que notre ancrage digital fort et l'intégration totale des métiers chez Hands est un atout pour nos partenaires. Permettre aux marques de bâtir une notoriété digitale, et d'opérer digitalement a toujours été au coeur de notre mission. L'actualité nous rappelle avec acuité l'urgence de la réalisation de notre mission.

Si le e-commerce et le social média constituent déjà pour beaucoup de marques des canaux stratégiques, force est de constater que ce n'est pas le cas de toutes et que l'effort fourni n'est clairement pas suffisant. Il faut prévoir (ou souhaiter) un rattrapage fort de la plupart des marques en terme d'investissement digital pour recoller à l'époque.

Je m'abonne

Reporter en presse quotidienne, j'ai découvert, après quelques années au Canada, l'industrie française par le prisme du luxe et de la beauté. Rédactrice [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Agences

Par Fiona Gentilleau

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offres remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]