Recherche
Se connecter

Rse

Retail : 10 alternatives au magasin traditionnel

Publié par Barbara Haddad le

Les produits ne sont plus forcément vendus neufs ou sous emballage individuel en magasin, ils peuvent aussi être présentés en vrac ou d'occasion. La forme et le rôle des points de vente évoluent donc pour coller à une nouvelle exigence collective d'une consommation plus responsable et engagée !

Je m'abonne
  • Imprimer
Bis Boutique Solidaire

Le concept est né 2012, partant du constat que les associations ne pouvaient plus faire face au trop grand nombre de vêtements donnés. Il existe aujourd'hui trois boutiques de vêtements d'occasion dans Paris. Les vêtements sont d'abord récupérés ou achetés auprès d'associations et peuvent venir aussi de dons directs en boutique. Ensuite, chaque pièce est inspectée trois fois pour s'assurer qu'elle n'est ni tachée, ni trouée ou abîmée.

" En tant qu'Entreprise d'Insertion tous les fonds sont réinvestis dans l'entreprise et nous employons 16 personnes en insertion à l'atelier de tri et 10 dans les boutiques", explique Thomas Fernandes, responsable de l'atelier Bis Boutique Solidaire avant de continuer "On ne jette rien, aussi, les vêtements que l'on ne peut pas revendre sont redonnés à d'autres associations". Chaque article gardé est ensuite lavé et étiqueté avec un prix ajusté allant de 10 à 20% du prix normal pour un produit moyen de gamme ou de 2 à 5% s'il s'agit d'un produit de luxe. A date, 90% des articles mis en boutiques sont vendus, soit environ 800 pièces par jour et entre 2018 et 2019, 700 tonnes de vêtements ont été triées, soient le double qu'entre 2018 et 2017 !


Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet