TV, radio, presse et social media : l'impact publicitaire du confinement détaillé

Publié par Clément Fages le

Malgré une consommation en hausse, les médias sont désertés par les annonceurs, à l'image de la TV : +46% de téléspectateurs, mais -10% d'annonceurs. Seuls les réseaux sociaux s'en sortent selon Kantar, qui dévoile une analyse média par média au travers de la première vague de son Covid-19 Monitor.

Je m'abonne
  • Imprimer
L'investissement publicitaire constant sur Facebook Mobile

Si depuis le confinement, les réseaux sociaux sont plus utilisés par 32% des Français sondés par Kantar (contre 6% de sondés ayant diminué leur consommation), les investissements publicitaires sur des réseaux comme Facebook Mobile restent stables. Certains annonceurs se font néanmoins plus discrets, comme les acteurs de la banque et assurance, tandis que d'autres, portés par la situation inédite du confinement, comme les jeux en ligne ou les cours à distance, se font plus visibles.

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet