E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing

Comment Meetic "réhumanise" la rencontre digitale

Publié par Floriane Salgues le | Mis à jour le
Comment Meetic 'réhumanise' la rencontre digitale

Audio, vidéos, live... L'app de dating Meetic poursuit sa transformation digitale, en mode "speed". Rencontre avec Céline Boudière, Chief marketing & Digital Officer de Meetic, à l'occasion du salon du marketing digital One to One de Biarritz (4 au 6 octobre 2022).

Je m'abonne
  • Imprimer

L'audace est le fil rouge de l'édition 2022 du One to One Biarritz. Cette qualité est aussi centrale dans le "business" de Meetic !

Cedric_Doux_Photographe

Cedric_Doux_Photographe

Céline Boudière, Chief marketing & Digital Officer de Meetic : Se remettre en cause, et oser, est clairement dans l'ADN de Meetic ! Meetic se place au coeur des relations humaines : nous sommes obligés, de ce fait, de suivre les évolutions sociétales et technologiques - notamment les moyens de communication les plus utilisés -, de nous transformer et de nous réinventer pour continuer à être référent dans le secteur du dating, en France et en Europe. Cela se traduit par la multiplication d'innovations, notamment celles liées à la transformation digitale des modes de communication, qui a été accélérée par la crise du Covid-19. Nous nous adaptons ainsi constamment aux manières dont les personnes se connectent entre elles, à l'exemple du vidéo call, poussé pendant les confinements, qui est désormais adopté par la majorité de nos utilisateurs. Ces derniers apprécient, s'ils ressentent un feeling après un échange de messages, de se voir en vidéo, avant de se rencontrer dans la "vraie vie". C'est un filtre qui rassure et qui réhumanise le dating digital.

Une autre innovation, récemment déployée par la marque, est l'audio : ainsi, depuis avril 2022, les utilisateurs de Meetic peuvent ajouter la captation de leur voix à leur profil. Qu'apporte cette nouvelle fonctionnalité ?

L'audio est devenu prépondérant dans les moyens de communication et dans les usages des célibataires, avec l'écoute de podcasts. La voix est aussi au coeur de la séduction et de l'envie de rencontres. C'est pourquoi, en plus de la photo et de la bio descriptive, nous donnons la possibilité à l'utilisateur de déposer une note vocale, sur un sujet de son choix, qui lui permet de se dévoiler et de casser la glace, avec légèreté. Là encore, il s'agit d'essayer de remettre du vrai et de l'authentique dans la manière de se rencontrer en ligne. Nous constatons un très bon taux d'adoption : 30 millions d'audio ont été écoutés (chiffres Meetic, août 2022, N.D.L.R.).

Vous avez également lancé il y a 9 mois des "live rooms". De quoi s'agit-il ?

Nous sommes partis du constat que les gens ne voulaient plus être en asynchrone : ils attendent une réponse instantanée. L'idée est donc d'offrir aux célibataires qui se sentent seuls de se connecter, n'importe quand dans la journée, pour rejoindre une room déterminée par âge et avec des thèmes précis - des centres d'intérêt (culinaire, jeux vidéo, etc.) ou des émissions de divertissement (Koh-Lanta, The Voice, par exemple). Les personnes connectées peuvent simplement écouter ou s'exprimer, et, s'ils ont envie d'approfondir la discussion, de passer en one to one avec quelqu'un. Ce n'est pas du speed dating, mais l'idée est de créer des connexions, avec une bonne dose d'humour. En moyenne les personnes restent connectés une heure, et certains, des "power users", participent 4 à 5 fois par semaine à des rooms.

En termes de live et de format innovant, il y a aussi les lives Twitch inaugurés pendant le confinement de 2020 : en quoi sont-ils intéressants pour Meetic ?

Nous terminons la troisième saison des lives sur Twitch. Ici, l'idée est de pouvoir aborder des sujets de manière différente, car nous prenons des angles qui nous permettent de cibler des personnes complémentaires de celles touchées par la télévision et par nos médias classiques. Il s'agit de reparler du dating avec une cible trentenaire, avec des sujets comme : quels sont les codes du dating. Nous donnons également beaucoup de conseils et d'accompagnement via notre love coach - Élodie Cavalier -, via un influenceur qui raconte sa vie et son parcours et donne de la crédibilité à notre discours autour de la rencontre, et via des témoignages de couples. En termes de reach, nous avons touché 25 % des femmes entre 24 et 35 ans avec cette émission - c'est-à-dire des personnes qui en ont entendu parler. Et pour Meetic, le live Twitch est aussi du contenu que nous pouvons amplifier et utiliser ailleurs, en capsule, par exemple.

Le métavers est un concept en vogue. Envisagez-vous la conception d'une expérience de rencontres dans un univers virtuel ?

Nous avons la chance d'appartenir au groupe Match et, au sein de celui-ci, le sujet est la table. Ce ne sera pas qu'une initiative ou un partenariat en France, car nous voulons aller dans le métavers par la grande porte. Nous y travaillons donc activement, mais nous souhaitons prendre le temps de bien faire, avec la bonne ambition et le bon niveau de qualité. Il est possible de réinventer un univers de dating dans le métavers - cela peut même faciliter le dating en ligne grâce au gaming -, mais ce qui va toujours nous guider est la finalité : recréer un lien amoureux dans la vraie vie.

En 2022, Meetic a dévoilé sa nouvelle plateforme de marque "Serious dating, crazy love". Bientôt une nouvelle pub Meetic ?

Oui, début janvier 2023, car c'est un moment de l'année de bonnes résolutions ! Nous sommes sur ce positionnement des histoires d'amour réelles et authentiques et nous allons rester sur cette thématique corrélée à notre plateforme "Serious dating, crazy love" : ce n'est pas parce que l'on cherche une relation sérieuse que nous ne pouvons pas injecter de la légèreté et de l'audace. Nous montrons des couples très différents et des types d'amour très différents, avec toujours une touche d'humour.


Meetic est engagé dans une transformation digitale, mais aussi environnementale. Vous annoncez vouloir diminuer l'empreinte carbone de l'entreprise de 10 % par an en 2023. Comment comptez-vous y arriver ?

C'est ambitieux, car il s'agit du double de ce qu'exigent les accords de Paris. La démarche est de travailler sur les innovations responsables. Pour cela, eux fois par an, nous organisons des hackathons pour rechercher de nouvelles idées auprès d'équipes pluridisciplinaires. Récemment, nous avons fait un "éco hack" : nous sommes allés chercher des idées auprès des collaborateurs et en a émergé le développement d'un "green tool" afin d'informer en interne sur les enjeux écologiques et de mesurer l'impact de nos actions. Une app comme Meetic est très gourmande en stockage en raison des photos, des vidéos, de l'audio... Nous essayons, par exemple, de compresser les photos et nous monitorons l'impact carbone de nos serveurs et des datas. Nous monitorons également l'empreinte de nos campagnes marketing online et offline et, en parallèle, nous sélectionnons des partenaires plus responsables ou nous choisissons de reverser une partie des gains publicitaires à des associations. Il y a également un niveau plus individuel, celui des salariés, en ce qui concerne les voyages ou le chauffage. Mais pour cela, il faut d'abord montrer que l'entreprise agit.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande