Covid-19 : les conseils des agences de com' pour faire face

Publié par Clément Fages le

Alors que la période de confinement est prolongée jusqu'au 15 avril, de plus en plus d'annonceurs vont être tentés de (re)prendre la parole. Quel ton faut-il adopter ? Comment rester authentique ? Voici quelques pistes.

Je m'abonne
  • Imprimer
© malkovkosta - stock.adobe.com La meilleure des communications : l'action

Avant même de penser à reprendre la parole en média, les marques doivent se poser la question de leur capacité d'action face à la crise actuelle. Alors que leur rôle au sein de la société est questionné, et qu'en 2019, tous les annonceurs n'avaient d'yeux que pour la RSE et le purpose, l'épidémie de Covid-19 les place malheureusement au pied du mur. Pour Pierre Gomy, managing director de la division insights de Kantar, qui commentait ce vendredi 27 mars les résultats d'une étude mondiale menée notamment auprès de 500 consommateurs français, la première priorité et d'agir en faveur de la sécurité de ses salariés sur le lieu de travail, la seconde étant de favoriser le télétravail s'il est possible. Adapter son appareil productif ou faire des dons en faveur des hôpitaux, de la recherche ou du gouvernement est une deuxième piste, quand la troisième priorité des Français est le maintien de l'approvisionnement en produits ou en services.

Verser une prime aux salariés les plus exposés, comme l'ont fait de nombreuses enseignes de la grande distribution, produire des masques ou du gel hydroalcoolique, donner ses stocks alimentaires ou aider les acteurs de son écosystème sont une première piste à explorer. "La période est inédite ; c'est une période de crise sanitaire grave, bien sûr, mais comme toute crise elle peut, si elle est gérée correctement, devenir une opportunité pour les marques. Attention, je parle bien d'opportunité et non d'opportunisme ! Cela fait des mois que l'on entend parler de brand purpose ; Denis Gancel parle même de contributing. Or, aujourd'hui, c'est l'occasion pour les marques de montrer, de prouver qu'elles ont une vraie mission au service de leurs consommateurs, au service des citoyens ! Elles peuvent presque se positionner comme des services publics. Tout l'enjeu est de ne pas se précipiter. Il faut prendre un peu de hauteur et s'interroger: Qu'est-ce que ma marque peut faire pour aider les gens ? On va peut-être enfin arriver à l'ère que les publicitaires réclament tous depuis longtemps : communiquer moins mais mieux, pour dire quelque chose de vraiment utile, pour la marque comme pour ses clients, de vraiment attendu", nous explique de son côté Lilith Peper, directrice de la stratégie de l'agence Braaxe.

Pour aller plus loin :

Ces entreprises qui détournent leur savoir-faire pour faire face à la crise

"Agissez d'abord, communiquez ensuite!" Lilith Peper (Braaxe)

Covid-19 : les attentes des consommateurs vis-à-vis des marques

8 initiatives de distributeurs en France et aux USA récompensant l'engagement des collaborateurs

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet