"Le rôle sociétal des marques devient un impératif": Virgile Brodziak (Wunderman Thompson)

Publié par Eloïse COHEN le - mis à jour à
'Le rôle sociétal des marques devient un impératif': Virgile Brodziak (Wunderman Thompson)

Préparer la sortie de crise avec agilité et humilité. Voilà ce à quoi s'emploie Virgile Brodziak, DG de Wunderman Thompson, tout en anticipant les changements de paradigmes. Déjà sensibilisés par la question, les consommateurs vont être encore plus exigeants envers les raisons d'être des marques.

Je m'abonne
  • Imprimer
  • Parvenez-vous déjà à penser à l'après-crise ?

Nous nous y efforçons au quotidien auprès de nos clients mais aussi pour nous même en tant qu'agence. Nous appréhendons cette planification avec beaucoup d'humilité car la situation change quotidiennement et nos convictions évoluent également en fonction des marchés, des consommateurs, des mesures gouvernementales.

Comment vous y préparez-vous ?

Un certain nombre de scénarios de déconfinement et de reprise économique existent. Nous les croisons pour établir ce qui nous semble être la meilleure attitude à adopter d'un point de vue des messages, des plans marketings, des engagements et des investissements des marques que nous conseillons. Au sein du réseau Wunderman Thompson, des experts sont mobilisés par pays et zone géographique pour croiser les best-practices et partager les enseignements.
Avec nos clients, nous identifions les changements que la crise inscrira dans la durée et adaptons nos stratégies en fonction: raison d'être, nouveaux insights, nouveaux canaux de distribution ou de communication, innovation... Les occasions de se transformer sont multiples et les marques qui les saisiront en ressortiront plus fortes.

Qu'est-ce que cette crise devrait nous apprendre ?

Cette situation inédite nous rappelle avec force l'importance du local : ce que nous connaissons et ce que nous maitrisons peut nous rendre plus fort. Que ce soit pour notre santé ou notre alimentation, il existe des fondamentaux sur lesquels nous ne devrons plus faire de concessions. La "nouvelle normalité" va amener de "nouveaux standards" sur la provenance, la production et la communication : les marques doivent s'en emparer.

"Cette crise agit comme un filtre qui ne retient que l'essentiel"

Qu'est-ce que cette crise va changer dans les pratiques marketing ou en tous cas devrait changer ?

La crise va mettre sur le devant de la scène un impératif: celui pour les marques d'avoir un rôle sociétal. Lorsqu'une crise survient, le rôle de chacun est mis à nu et nous nous souviendrons des marques qui ont contribué à l'effort national : en soutenant, en accompagnant, en partageant mais aussi en nous apportant la nécessaire touche de légèreté et d'évasion dont nous avons cruellement besoin. Cette crise agit comme un filtre qui ne retient que l'essentiel.

Je m'abonne

Reporter en presse quotidienne, j'ai découvert, après quelques années au Canada, l'industrie française par le prisme du luxe et de la beauté. Rédactrice [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet