Tendance Marketing 2020 n°1 : vers un marketing responsable et engagé !

Publié par Barbara Haddad le - mis à jour à
Tendance Marketing 2020 n°1 : vers un marketing responsable et engagé !

Pour les marques et enseignes, 2020 sera indéniablement celle de la recherche de l'équilibre en marketing : comment utiliser la data de façon éthique, mixer études quali et quanti avec le social listening ... Pendant une semaine, découvrez chaque jour une Méta Tendances Marketing dévoilée !

Je m'abonne
  • Imprimer

" On constate aujourd'hui un déplacement des attentes des consommateurs vis-à-vis des marques : ils ont d'abord besoin d'entendre du sens avant qu'on leur présente les produits. Cela impacte la façon dont communiquent les marques qui doivent désormais montrer en premier lieu qui elles sont, leurs valeurs et leurs engagements. Chez Oxybul, éveil et jeux nous mettons par exemple en avant notre engagement sur l'accompagnement des parents pour limiter le temps devant les écrans des enfants ou encore celui des jouets non genrés", explique Catherine De Bleeker, directrice de la marque Oxybul, éveil et jeux.

En effet, "la confiance des consommateurs envers les marques a tendance à baisser, ceux-ci étant en grande partie désabusés à cause de la saturation publicitaire, des fausses informations ou encore des faux avis : seuls 33% des acheteurs font confiance aux publicités et informations provenant directement des marques (source Kantar) ", constate Joe Rohrlich, Chief Revenue Officer de Bazaarvoice.

On comprend ainsi mieux par exemple, la bataille de l'engagement des distributeurs: c'est la nouvelle Prime Marché chez Carrefour qui permet de bénéficier de 10% de réduction tous les jours sur les produits frais mais aussi le soutien aux producteurs français chez LIDL. " Selon un récent sondage Ipsos-Sopra, parmi les trois préoccupations principales des Français se trouvent respectivement en première et troisième positions "la protection de l'environnement" et "le pouvoir d'achat" . Les distributeurs ont donc un rôle considérable à jouer sur ces deux leviers pour apporter des solutions aux consommateurs au quotidien et dépasser la simple équation : proximité géographique et promotions. C'est donc leur capacité à apporter concrètement des réponses aux arbitrages quotidiens qu'on à faire les foyers comme - je veux du bio mais aussi ménager mon porte-monnaie et faire plaisir aux enfants- qui fera la différence", affirme Laurent Landel, directeur associé chez Bonial. Un autre chiffre confirme cet enjeu sur le pouvoir d'achat : plus de la moitié des Français (58%) font leurs courses à dix euros près (source Ipsos pour in-Store Media).

Cette nouvelle posture engagée des marques se traduira aussi par des actions en interne, concernant notamment l'éthique dans les process marketing et l'utilisation des données personnelles à des fins de communications ciblées. Sur fond de RGPD, les annonceurs ont désormais pour obligation de s'assurer de la bonne sécurisation et d'utilisation des données de leurs clients : " toutes les entreprises en parlent mais se rendent-elles vraiement compte des conséquences que cela engendre dans le choix des données utilisées : l'application de l'intelligence artificielle rend accessible de nombreux nouveaux indicateurs dont l'exploitation n'est pas forcément éthiquement correcte", alerte Guilhem Fouetillou, co-fondateur de Linkfluence, société spécialisée en social media intelligence.

La notion de transparence aussi sera clé dans les actions engagées par les marques pour ne pas encore affaiblir la confiance des consommateurs : 71% des Français attendent des marques qu'elles communiquent et agissent en toute transparence (Source Kantar). Cette transparence pourra venir de leur capacité à reconnaître leurs erreurs et à s'excuser (pour 72% des français selon la même source) mais aussi dans leur façon de communiquer : "Les marques et médias doivent en toute transparence indiquer ce qui relève de la publicité de ce qui n'en est pas, notamment dans le cadre d'opérations de brand content", explique Jeremy Parola, directeur des activités numériques chez Reworld Media.

On retrouvera cette notion de transparence dans le marketing d'influence que ce soit tant du côté des marques : "Les marques continueront à collaborer avec les influenceurs, ce qui va changer c'est la transparence dont elles vont faire preuve : il y aura plus de pédagogie autour des actions de marketing d'influence pour s'assurer qu'elles fournissent aux consommateurs du contenu authentique", prévoit Sophie Light-Wilkinson, VP, Marketing EMEA de Bazaarvoice. Du côté des influenceurs : "En analysant des milliers de publications sur les réseaux sociaux via l'Observatoire de l'Influence, on constate que les micro et nano influenceurs ont un taux d'engagement beaucoup plus élevé que les influenceurs professionnels, ceci venant de contenus jugés plus authentiques, les communautés ont ainsi plus confiance en eux", explique Agathe Nicole, CEO de l'Agence WOÔ, spécialisée dans l'influence. L'agence a ainsi créé une "Charte éthique du marketing d'influence" que ses clients, salariés et influenceurs collaborateurs sont invités à signer.

Les mots clés 2020 : #Ethique #Transparence #Engagement

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Passionnée de veille et d'innovation, je suis à l'affût des dernières initiatives menées par les marques et enseignes ainsi que les nouveaux leviers marketing [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Veille

Par Fiona Gentilleau

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offre remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]

Veille

Par Fiona Gentilleau

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offre remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]