[Retro 2020] François-Xavier Germain (Monoprix) : "la seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps."

Publié par Clément Fages le - mis à jour à
[Retro 2020] François-Xavier Germain (Monoprix) : 'la seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps.'

Evolution des attentes en matière d'hygiène, accélération des usages digitaux ou de la pratique du télétravail... François-Xavier Germain, directeur de la marque Monoprix, liste les bouleversements qu'il retiendra de 2020 en essayant de faire ressortir le positif !

Je m'abonne
  • Imprimer

Que retenez-vous de positif en 2020 ?

La première chose qui me vient à l'esprit est la formidable capacité d'adaptation de l'humain ! Ensuite, je pense tout simplement à l'amélioration de l'hygiène : se laver les mains, c'est un basique et pourtant, tellement de gens l'oubliaient ! Il y a aussi le développement du télétravail. Beaucoup avaient un a priori négatif sur le sujet, et j'espère que ces confinements auront prouvé que l'on peut faire confiance aux salariés. C'est un progrès social important qui, selon moi, change la relation au travail et permet une meilleure organisation de sa vie personnelle. Enfin, plus anecdotique, je retiens le développement du paiement sans contact. Cela fait des années que nous travaillons sur le sujet sans réussir à installer durablement ce geste, désormais naturel !

Vous dites anecdotique, pourtant cela change beaucoup de choses pour un retailer comme vous ! C'est aussi le cas des problématiques d'hygiène que vous avez citées ?

L'hygiène est d'autant plus fondamentale pour une enseigne alimentaire ! Avec le virus, tout le monde est beaucoup plus préoccupé par les questions sanitaires, et l'hygiène devient encore plus différenciant pour les enseignes. Pour résumer, il ne sert à rien de vanter son offre d'oeufs bios produits en France si vous ne respectez ni l'hygiène ni la traçabilité ! Et comme le paiement sans contact, cela impacte les parcours client. La crise nous a permis d'accélérer le développement de la livraison ou de notre application coupe-file, qui permet de scanner soi-même ses achats et de payer depuis l'app sans passer en caisse. C'est un vrai service utile pour le client... Il me vient d'ailleurs en tête un autre aspect positif : lors du premier confinement, de nombreux Français ont pris conscience de notre importance sociétale. Les acteurs de la grande distribution sont souvent accusés d'être des exploiteurs, mais à cette occasion, notre fonction nourricière et notre rôle vital pour les filières agricoles ont été reconnus... Même si cela n'a duré qu'un temps ! Lors du reconfinement, cela n'avait pas de sens de nous opposer aux petits commerces. Chez Monoprix, nous sommes tributaires du dynamisme des centres-villes ! Ce pourquoi nous avons accompagné les petits commerçants en leur proposant des espaces ou de la visibilité dans nos magasins.

Vous avez évoqué le télétravail : en quoi a-t-il un impact sur votre activité ?

Beaucoup de Monoprix "vivent'' de l'activité des zones de bureaux. Leur fermeture impacte le prêt-à-manger, mais pas que : on profite souvent de la pause déjeuner pour acheter quelques produits manquants, comme un déodorant, du maquillage... Cette perte d'activité est en partie compensée par des courses plus étoffées et des pratiques comme le batch cooking, soit le fait de préparer les repas de la semaine à domicile à l'avance. Nous verrons comment la situation évoluera après la crise sanitaire et si le télétravail reste une pratique courante.

Cela remet-il en cause le développement d'espaces de restauration dans vos magasins ?

Il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions. J'ai l'habitude de dire que la seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps. À nous, tant au sein du management que des équipes, d'avoir cette réalité en tête. Et ça aussi, c'est déjà un grand changement !

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet