Géraldine Séjourné (L'Arbre Vert) : "Nous arrivons à répondre à environ 70% de la demande"

Publié par Clément Fages le | Mis à jour le
Géraldine Séjourné (L'Arbre Vert) : 'Nous arrivons à répondre à environ 70% de la demande'

Alors que la crise sanitaire entraîne une surconsommation de ses produits, L'Arbre Vert a dû prioriser sa production pour répondre à la demande, tout en adaptant son mix-marketing au nouveau contexte. On fait le point avec Géraldine Séjourné, sa directrice marketing et communication.

Je m'abonne
  • Imprimer

Au début du confinement, vos produits ont été pris d'assaut. Est-ce toujours le cas aujourd'hui ?

Depuis le début du confinement, nous avons dû faire face à une forte augmentation de nos ventes, et cela alors que nous avions 1/3 de l'effectif en moins sur l'usine. Nous avons dû nous réorganiser en profondeur, en mettant prioritairement en sécurité nos équipes, sans recourir à du personnel extérieur difficile à former dans ces conditions. Nous avons donc dû prioriser notre production en fonction des ressources disponibles, en privilégiant les crèmes lavantes et les produits de nettoyage, la demande des enseignes ayant été multipliée par plus de 8 sur ces références.. En avril, nous avons ainsi eu plus de ruptures d'approvisionnement sur certains produits, tandis que la pression s'est relâchée sur d'autres, comme les lessives, qui avaient été surstockées au début du confinement. Nous arrivons à répondre à environ 70% de la demande.

Combien de temps pourrez-vous tenir à ce rythme ?

Nous gérons au jour le jour la production, mais dans les semaines à venir il y a une tension sur l'approvisionnement en pompes. La forte demande en gel hydroalcoolique entraîne une surconsommation de ce type de composant. Nous pouvons encore tenir, mais nous prévoyons déjà des alternatives. Sur divers supports digitaux principalement, nous inciterons nos clients à conserver les anciennes pompes pour les réutiliser notamment.

Avez-vous mené d'autres actions de communication depuis le début du confinement ?

Nous avons réalisé des contenus diffusés via nos réseaux sociaux et notre blog des questions-réponses pour accompagner les consommateurs face à cette crise sanitaire. On a vu depuis le début une recrudescence des appels aux centres antipoison liés à des mauvaises pratiques, comme l'utilisation de la javel pour nettoyer ses légumes... Mais aussi des gens qui avaient les mains abîmées à force d'utiliser des produits nettoyants. Notre rôle en tant que fabricant et marque engagée dans la pédagogie est d'informer les gens et de les sensibiliser aux bons gestes. Nous n'avons pas reporté les investissements digitaux prévus durant le confinement et nos campagnes print et TV se dérouleront normalement cet été.

La crise économique à venir menace le pouvoir d'achat des consommateurs, allez-vous mener des actions promotionnelles ?

Pas tant que nous aurons une aussi forte demande sur nos produits. Notre volume de production actuel ne nous le permet pas. Mais nos commerciaux sont déjà engagés auprès des enseignes, en accord avec la charte de reprise de la grande distribution, et notre priorité est de ramener un maximum de nos produits en linéaire. Les actions promotionnelles seront envisagées en septembre, et nous mettrons sans doute l'accent sur les drives et l'e-commerce. Ce qui est certain, c'est que les enseignes sont en demande d'opérations de merchandising.


Je m'abonne

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet