Accor lance un concept de réunion phygitale pour se relancer

Publié par Jean-Jacques Manceau le - mis à jour à
Accor lance un concept de réunion phygitale pour se relancer

Pour se relancer, le groupe hôtelier Accor innove en lançant un nouveau concept, en partenariat avec Microsoft, la réunion de travail phygitale. Ce nouveau concept de réunions hybrides, physiques et virtuelles, baptisé All Connect, sera disponible en avril 202, dans le monde entier.

Je m'abonne
  • Imprimer

Durement touché par la crise sanitaire, le premier groupe européen d'hôtellerie traverse l'une des pires périodes de son histoire. Le groupe qui a vu son chiffre d'affaires amputé de 70 %, avait annoncé mi-janvier qu'il envisageait la suppression de 1 900 emplois en Europe dont environ 770 en France. Le groupe avait aussi demandé un prêt garanti par l'État (PGE) de 470 millions d'euros et avait indiqué réfléchir à une augmentation de capital de même ampleur.

Particulièrement touchées, ses enseignes haut de gamme (Sofitel, Raffles, Fairmont...), dont la clientèle internationale ne se déplace plus, et les hôtels de milieu de gamme (Novotel, Mercure), qui souffrent du ralentissement généralisé et de la quasi-disparition des voyages d'affaires et des salons.

Pour se relancer, le groupe innove en lançant un nouveau concept, en partenariat avec Microsoft, le travail phygital. Ce nouveau concept de réunions physiques et virtuelles, baptisé All Connect, sera disponible en avril 202, dans le monde entier.

L'objectif est de proposer aux entreprises clientes et aux organisateurs de réunions de combiner des réunions physiques à l'hôtel avec des interactions virtuelles sur plusieurs sites simultanément. Le lancement de All Connect s'inscrit dans la continuité des nouvelles méthodes de travail et la tendance aux événements et réunions à distance devrait perdurer au-delà de la pandémie. À ce jour, 55 % des hôtels Accor disposent de salles de réunion proposant des solutions de réunions hybrides et Accor souhaite atteindre les 100 % d'ici 2022 pour toutes les marques.

L'offre de réunions hybrides d'Accor constituera une nouvelle source de revenus pour le groupe, car les entreprises clientes se concentreront sur des voyages d'affaires plus durables, privilégiant la santé et la sécurité, tout en maintenant leurs relations d'affaires.

Les recherches menées par Accor montrent que 50 % des réunions physiques prévues par les clients de la société Meetings & Events en 2021 passeront à des formats virtuels, et que 70 % des personnes interrogées considèrent les réunions hybrides comme un service important à l'avenir.

Les réunions se dérouleront sur la plateforme Microsoft Teams, où les participants pourront se connecter et s'engager virtuellement. Il s'agira de petites réunions (8 à 50 participants physiques). Accor proposera aux clients son expertise et son expérience en matière de réunions et d'événements. Ces derniers pourront bénéficier des mesures sanitaires et de sécurité les plus strictes dans le cadre du protocole Allsafe, développé conjointement avec Bureau Veritas.

A lire aussi

Pourquoi une stratégie phygital fait sens ?

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Retail

Par Floriane Salgues

Corréler la satisfaction client aux actions de RSE des marques : c'est la démarche de l'agence Isoskèle qui vient de publier son baromètre de [...]