EN CONFINEMENT AVEC… GUILLAUME RIGAL - KANNELLE

Publié par le - mis à jour à

Aujourd’hui Guillaume Rigal, directeur marketing de Kannelle, qui nous partage son quotidien très diversifié, sa vision du déconfinement qui prendra du temps ainsi que ses sources d’infos au quotidien…

  • Imprimer

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Guillaume Rigal, arrivé en tant que CMO chez Kannelle en ce début d’année. Une petite vingtaine d’année dans le marketing, en grand groupe (Amex, WPP), en agence (Stein IAS, Effinity) et en startup. En ces temps de confinement, je résiste à la tentation d’ajouter une guitare de plus à ma collection (il faut bien relancer l’économie, non ?)

 

Quel est ton quotidien de télétravailleur ?

Avec trois enfants de 8 à 12 ans et isolés dans la petite fermette de famille dans le Perche, le confinement est assez confortable mais stressant car il faut s’occuper des devoirs (imprimer, aider, corriger, envoyer et arriver à se connecter aux différents systèmes) et des ravitaillements.

Côté job, Kannelle est une startup qui privilégie l’autonomie (c’est une de nos valeurs) et permettait déjà largement le télétravail avant cette crise - nous avions notamment une partie de l’équipe en full remote. L’ajustement a donc été assez simple, même si les meetings informels et interaction de type pause-café en réel me manquent. Nous avons repris la production de nos vidéos et accompagnons nos clients dans leur adaptation avec des guides et des webinaires.

Je continue également de donner des cours du soir au CNAM une fois par semaine avec des outils très bien faits. Et je passe une partie de mon weekend à travailler dans le potager en renouant avec les enseignements de mon grand-père.

 

Comment vois-tu l’après 11 mai ?

L’après 11 mai, tel que je le vois, sera peu différent des semaines que nous vivons. Le retour à une situation normale ne se fera pas du jour au lendemain, très clairement. Donc ce que nous avons commencé à promouvoir avec “la vidéo pro à la maison” restera pertinent : tout le monde ne pourra pas reprendre une activité “comme avant”, le télétravail va rester grandement la norme et, pour les parents, nous aurons encore certainement les enfants avec nous.

Coté investissement publicitaire, communication et marketing, je pense en revanche que la situation va se normaliser : Coca Cola ne peut pas arrêter et donner son budget toute l’année, les FMCG ne vont pas continuer de dépenser plus. Et pour les PME, le besoin de communiquer en interne et en externe est toujours là, voire s’est même accru. Mais le ton et les sujets ont changé pour beaucoup. A voir si les marques qui ont été frileuses et ont communiqué sur “cette situation incertaine et ces temps difficiles” reviendront à leurs plateformes de marque.

 

Où vas-tu chercher tes infos au quotidien, actualités, pro, etc ?

Je consulte Le Monde sur l’app tous les jours, comme d’habitude. Je suis les infos à la télé, ce qui ne m’était pas arrivé depuis des années. Préférence pour le 19:20 ou le journal de France 2. Pour ce qui est pro, je n’ai pas trop changé, Linkedin, Adage, Techcrunch et des influenceurs comme Mark Ritson (que j’ai eu la chance d’avoir comme prof à la London Business School). Et eMarketing :)

 

Poke un CMO dont tu souhaites lire le témoignage

Nadège Chataigner de Getty Images, récemment promue et avec mérite, que j’ai eu la chance de connaître comme annonceur quand j’étais en agence et qui pétille toujours d’idées avec style.

 

 

La carte divertissement

Un livre : L’Appel de la Forêt. Je revisite la bibliothèque de mes 10 ans avec une envie d'évasion

Un film/série : La Folie des Grandeurs (n’importe quel film Oury/de Funès, ça détend toujours)

Une chanson : Call me the Breeze de JJ Cale (grand musicien américain souvent repris par son ami Eric Clapton) L’envie d’évasion encore !

 

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

Autres articles proposés