DECONFINES AVEC… VIRIGINE CHARLES – EPLAN

Publié par le - mis à jour à

Virginie Charles, directrice marketing et communication chez EPLAN, nous raconte son confinement et sa doctrine de télétravail, sa vision de l’été à venir et ses gros challenges pour les mois qui viennent…

  • Imprimer

Carte d’identité

Virginie CHARLES, Directrice Marketing & Communication – EPLAN Software & Service France et Administratrice CMIT – VP Comité Digital SYMOP.

Après une quinzaine d’années dans l’industrie, plutôt orientée vers l’international, j’ai créé ma propre structure spécialisée dans l’accompagnement des TPE – PME en Stratégie Marketing & Communication, que j’ai administrée pendant 6 ans. Ce fût une étape importante pour moi, car je souhaitais profondément transmettre mon expertise auprès d’une cible plus flexible, plus agile, et surtout, très en attente de tips & tricks issus de grands groupes pour rester compétitives sur leurs propres marchés, ou, pour en capter d’autres.

En 2018, je suis revenue à mes premières amours en intégrant un groupe de dimension internationale, avec un nouveau challenge incroyable : plonger dans l’univers de l’IT / du software totalement inconnu pour moi.

Appréhender de nouveaux défis, capitaliser & transmettre son savoir-faire, accompagner et imaginer des pistes pour la conduite du changement des équipes, sont des sujets sur lesquels j’aime me projeter afin d’envisager de nouveaux horizons énergisants.

 

Après 2 mois confinés, quelle est ta doctrine sur le télétravail ?

Dans notre groupe, bien avant cette période extrêmement particulière, nous avions déjà nos habitudes en télétravail. Ce confinement n’a donc pas été révélateur sur ce sujet-là nous concernant. Nous étions outillés, équipés et relativement bien organisés.

En revanche, le nombre important de rendez-vous en ligne, webinaires, visio-conférences fût parfois difficile à gérer. Les journées étaient très denses avec un agenda ultra complet, avec parfois, la sensation de « jumper » d’une conférence à l’autre sans intégrer complètement les informations de la précédente…

Le télétravail est une formidable opportunité pour lier engagement professionnel et vie personnelle / familiale, tout d’abord, parce qu’il permet une concentration beaucoup plus importante, mais aussi par le gain de temps et d’énergie non négligeable du fait des déplacements non exécutés.

Seule « ombre » au tableau dans cette organisation, c’est le manque de liens concrets. Les rendez-vous, meetings ou salons permettent des discussions informelles que l’on ose moins lancer en visio-conférence, le format ne s’y prête pas forcément. Il faut donc trouver un juste équilibre entre télétravail et rencontres physiques indispensables pour nous épanouir socialement.

 

Comment vois-tu l’été, la rentrée et la fin de l’année ?

Cette année, les vacances vont être différentes mais, il me semble, que c’est une occasion pour adapter un programme nous permettant de (re)découvrir une région française. Habituellement, je profite de l’été pour visiter une capitale du monde, car j’aime la vie de la ville, son effervescence, son architecture et sa culture. Eh bien, nous ferons la même chose mais dans une ville de France ! Notre pays est pourvu de très beaux endroits, nous sommes chanceux. En revanche, je ne me risquerai pas sur les plages et autres grands lieux touristiques, rester dans les terres fera sans doute partie du projet.

La rentrée est un grand point d’interrogation. Tant scolairement pour nos enfants, que professionnellement pour nous. Il va falloir s’adapter aux contraintes plus ou moins faciles à respecter selon nos métiers, nos croyances et nos objectifs. Une chose est sûre, c’est que l’évènementiel qui représente une partie de notre scop d’actions doit être entièrement revu, et, cela va bien nous occuper !

Malgré tout, je reste profondément optimiste et positive sur les années à venir. Nous allons bien évidemment tous être touchés, mais, ce sont ces crises-là qui nous poussent, par la force des choses, à bouger les lignes, et, on en a réellement besoin…

 

Si on parle un peu business, quels seront tes prochains challenges ?

Des challenges, on en a beaucoup à relever, et ce, déjà, bien avant le Coronavirus ! Mais concrètement, il va falloir se réinventer, mettre sur pied des supports de communication attractifs, innovants tout en prenant en compte que les versions numériques ou virtuelles vont saturer notre audience. Alors, quoi ? Quels formats et à quelle fréquence ? En voilà une question incontournable.

Un autre challenge, c’est tenter de rester une équipe malgré les mois de distance, de travail solitairement collectif - ceux qui étaient déjà un peu ours, le sont encore plus, et ceux qui adoraient les afterworks se sont rabattus sur les webapéros, mais combien de temps tiendront-ils ?

Et puis, last but not least, ne pas oublier de prendre du plaisir dans nos engagements professionnels… Etre au rendez-vous des attentes est important, mais cela ne doit pas être au détriment de notre épanouissement, sinon, l’enjeu est faussé.

 

Poke un CMO dont tu souhaites lire le témoignage

Mon poke est Cindy Ferry - Responsable Marketing pour Solutions d’Infrastructure IT – Rittal France

 

La carte souvenir

J’étais confinée… en Normandie avec mes 2 filles – des bouquins – des podcasts

Mon achat de confinée… un enregistreur Zoom H5 pour lancer le podcast « Les défis de l’Industrie du Futur »

Mon meilleur souvenir en confinement était… les apéros sans aucun doute !

Mon été sera… probablement une découverte approfondie d’une ville française dans les terres

 

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

Autres articles proposés

Hub dédié
Déconfinés avec…

Par Déconfinés avec… via Marketme

Yoann Lopez, directeur marketing chez Comet, nous partage son confinement et ses nouvelles méthodes de travail, ainsi que tous ses projets pour [...]