DECONFINES AVEC… CAROLINE DUMORTIER - OPENDATASOFT

Publié par le - mis à jour à

Caroline Dumortier, vice-présidente marketing chez Opendatasoft, qui nous partage son confinement et ce qu’elle en a retiré, sa vision des mois à venir et ses prochains challenges business à venir…

  • Imprimer

Carte d’identité

Caroline, VP Marketing chez Opendatasoft. Après quelques années au Canada, je vis depuis plus de 4 ans à Boston (US) où j’ai rejoint Opendatasoft. Je travaille à la fois avec les équipes basées aux US et en France à animer notre stratégie marketing et de communication globale.

Au-delà de la définition de la stratégie marketing et de mes missions de management, le rôle de mon équipe consiste à renforcer le positionnement et l’image de marque d’Opendatasoft ainsi qu’à booster la génération de leads via une stratégie digitale ciblée.

 

Comment as-tu vécu cette période ?

Très bien au regard des circonstances ! Je suis consciente de la chance que nous avons chez Opendatasoft d’avoir pu basculer du jour au lendemain en télétravail tout en gardant les équipes actives sur de nombreux projets. Avec le peu de recul que nous avons sur cette situation unique, je tire à ce jour 3 grands apprentissages :

 

#1 – L’importance des relations humaines

Chez Opendatasoft, nos équipes travaillent sur plusieurs bureaux, du coup, échanger via slack ou hangout est une habitude bien ancrée. Nos équipes sont créatives et se réunissent pour le café ou thé du matin, un simple bonjour ou un afterwork.

Chaque jour, j’échange avec l’équipe en France et cette communication quotidienne est essentielle pour moi, pour garder le lien et ressentir l’état d’esprit. Même si nous avions déjà un team meeting chaque semaine et des 1:1 avec chaque membre de mon équipe, nous avons multiplié les interactions afin de discuter des projets transversaux, d’impulser des projets collaboratifs et de prendre le temps de s’assurer qu’au niveau personnel, chacun.e allait bien.

 

#2 – Le marketing comme soft power

La stratégie marketing s’est vite imposée comme le levier permettant de garder le contact avec notre communauté (de clients, partenaires et prospects). Il était essentiel au lendemain du confinement d’adapter notre stratégie : nos événements, qui représentent une grosse part de notre activité, s’annulaient en cascade. Et il était malvenu de poursuivre une prospection commerciale active. Nous avons mis en place un agenda de webinars au rythme d’un par semaine entre les démos, partage de nos réussites clients et workshop produit.

 

#3 – Donner du sens à notre métier

Dès le début du confinement et en échangeant avec nos clients et notre écosystème, nous avons pris conscience que beaucoup se confrontaient au même problème : l’accès à de la donnée fiable. La donnée est un élément central pour comprendre cette crise, ses impacts, mais également en assurer la gestion. Dans ce contexte, communiquer en toute transparence, rassembler et rendre très facilement consultables les informations nécessaires à la vie de tous les jours sont devenus indispensables. Et cela tombe bien car c’est notre métier chez Opendatasoft ! Nous avons donc lancé une offre pro-bono afin de répondre à ce besoin. Grâce au partage et à la publication efficace de données nationales et locales, +30 initiatives territoriales ont vu le jour et ce n’est pas fini !

 

Comment vois-tu l’été, la rentrée et la fin de l’année ?

Il est très difficile aujourd’hui de savoir comment la situation va évoluer. La période d’incertitude et de flou devrait encore durer un temps, et impactera différemment chaque secteur. Nous suivons de près les actualités et annonces entourant la tenue ou report d’événements importants comme le Smart City Expo World Congress prévu en novembre à Barcelone. Le 5 novembre prochain doit également se tenir notre sommet annuel Data on Board à Station F, avec son lot de surprises habituelles sur lesquelles planchent nos équipes. Et là encore nous nous préparons à tous les scénarios mais une chose est sûre : nous nous adapterons.

 

Si on parle un peu business, quels seront tes prochains challenges ?

Mon premier challenge sera de continuer à innover malgré l’incertitude.

Il va falloir poursuivre le lancement de campagnes marketings, suivre de près les métriques, tester de nouveaux outils, créer et utiliser notre contenu pour rester connecté avec notre communauté. La stratégie de contenu est au cœur de notre stratégie marketing et la période actuelle renforce son rôle crucial. Nous allons continuer à développer du contenu de qualité sur notre blog, à valoriser nos clients et leurs projets data et à diversifier nos formats et relais de communication.

 

Mon second challenge sera de mettre le partage de la connaissance au cœur de notre stratégie.

Il ne faut pas oublier que nos clients et potentiels prospects sont aussi chez eux confinés, et que même s’ils sont impactés par la situation, ils lisent du contenu et s’informent afin d’actionner leurs projets de demain. Nous avons constaté que le webinar est une typologie de contenu très plébiscitée. Notre premier webinar FR organisé sur le thème des opérateurs de services et les enjeux de la Smart City, a réuni près de 200 inscrits, avec 90 participants. Toujours sur cette thématique du partage de la connaissance … ODS Academy répond également à cette notion de Knowledge Sharing (partage du savoir). Notre Academy est un lieu d’échange et de partage, une plateforme qui permet aux utilisateurs d’accéder à du contenu, se former, s’enrichir les uns les autres grâce à la diversité des profils et des expériences.

 

Poke un CMO dont tu souhaites lire le témoignage

Yoann Lopez, CMO chez Comet qui a toujours beaucoup de tips et d’idées à partager !

 

La carte souvenir

J’étais confinée… mais très connectée ! Avec nos équipes basées aux US, à Paris et Nantes et avec mes proches de chaque côté de l’atlantique.

 

Mon achat de confinée je suis une grande utilisatrice de l’app MyPostCard ! J’envoie chaque semaine de nombreuses photos sous forme de cartes postales à mes proches pour partager des instants du quotidien

 

Mon meilleur souvenir en confinement… c’est l’apprentissage de nouvelles compétences : culinaires (faire des pâtes maison, du pain et des bagels pour la touche américaine ;-)), artistiques (ou pas… je me bats toujours avec mon piano) et sportives (tant d’efforts en si peu d’espace !)

 

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

Autres articles proposés

Hub dédié
Déconfinés avec…

Par Déconfinés avec… via Marketme

Yoann Lopez, directeur marketing chez Comet, nous partage son confinement et ses nouvelles méthodes de travail, ainsi que tous ses projets pour [...]