Havas Group à la peine chez Vivendi

Publié par le - mis à jour à
Havas Group à la peine chez Vivendi

La musique et la télévision payante tirent les comptes de la société contrôlée par Vincent Bolloré vers le haut, tandis qu'Havas et Vivendi Village (ventes de billets) sont affectés par la conjoncture.

Je m'abonne
  • Imprimer

Vivendi va bien. Le groupe a confirmé que l'entreprise a plutôt bien résisté à la crise sanitaire en publiant un chiffre d'affaires en hausse de 1,2 % (-0,6 % à taux de change et périmètre constants), à 16,1 milliards d'euros, pour l'année 2020.

Le propriétaire d'Universal Music, Canal+, Editis et Havas dégage un résultat opérationnel (Ebit) de 1,5 milliard, en hausse de 6,3 %. La musique et la télévision payante tirent les comptes de la société contrôlée par Vincent Bolloré vers le haut, tandis qu'Havas et Vivendi Village (ventes de billets) sont affectés par la conjoncture.

Pour 2021, " les métiers liés à la publicité et au spectacle vivant risquent d'être plus impactés que les autres ", explique le groupe.

Concernant sa division Havas, Vivendi a indiqué que, dans un contexte d'activité économique mondiale qui poursuit sa reprise progressive, le marché publicitaire est plus stable et continue de s'améliorer, de façon différenciée selon les zones géographiques et selon les secteurs.

Dans ce contexte, Havas Group enregistre un quatrième trimestre en nette amélioration avec une croissance organique du revenu net de -7,5%, comparée à -10,4% au troisième trimestre 2020.

L'ensemble des zones géographiques continue d'enregistrer une amélioration de leurs performances ou de les consolider, à l'exception de la zone Asie-Pacifique.

Les agences nord-américaines continuent de bien résister, grâce à la bonne dynamique du marché publicitaire et à la résilience de la communication santé.

Sous l'impulsion des activités Création et Media, l'Europe affiche globalement une meilleure performance, toutefois contrastée selon les pays. L'Amérique latine consolide son redressement et une nouvelle organisation est mise en place dans les agences d'Asie-Pacifique.

Le chiffre d'affaires 2020 d'Havas Group s'établit à 2137millions d'euros, en recul de 10,1% (-10,8% à taux de change et périmètre constants) par rapport à 2019. Le revenu net s'élève à 2049 millions d'euros, en baisse de 9,2% par rapport à 2019. La croissance organique est de -9,9% par rapport à 2019.

Les effets de change sont négatifs de -1,4% (+2,5% en 2019) et la contribution des acquisitions est de +2,1%. En 2020, le résultat opérationnel ajusté (EBITA) atteint 121millions d'euros, contre 225 millions d'euros en 2019. Grâce à son agilité, les bénéfices du plan d'ajustement des coûts, initié dès le début de la crise, permettent à Havas Group d'absorber plus de la moitié de la baisse de ses revenus sur l'ensemble de l'année 2020 (avant charges de restructuration).

Havas Group aborde l'année 2021 avec confiance: l'activité commerciale du groupe, notamment au second semestre, est très dynamique grâce aux gains de nouveaux clients prestigieux tels que Jacobs Douwe Egberts, Epic Games, Tetra Pack ou encore PMU. Le renforcement des offres existantes et le lancement de deux nouvelles offres innovantes, Havas CX et Havas Market, rendent les expertises d'Havas Group encore plus attractives. Le plan d'ajustement des coûts et l'introduction de nouvelles organisations lui permettent d'être en ordre de marche et de saisir les opportunités de croissance de ses marchés. HavasGroup demeure toutefois attentif à l'évolution du contexte économique et social.

A lire aussi

Havas lance Havas Market

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

La Rédaction

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Agences

Par La Rédaction

Spécialisée dans l'intelligence collective, la start-up Beeshake s'est vue rachetée par l'agence de conseil CoSpirit MediaTrack, soucieuse d'élargir [...]