Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de L'intelligence émotionnelle
Chapitre III : Développer sa flexibilité

Fiche 05 : La dissociation

  • Retrouvez 6 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de L'intelligence émotionnelle

8 chapitres / 57 fiches

  • Imprimer

Effacer un souvenir désagréable



En résumé

Nos souvenirs sont encodés dans notre cerveau émotionnel sous forme d'images, de sons, de sensations, d'odeurs, de goûts. Ces souvenirs peuvent ressurgir lorsque notre cerveau associe les éléments mémorisés à la situation présente : une personne ressemblante, un parfum, une voix identique (cf. la madeleine de Marcel Proust). Le ressenti éprouvé, s'il est lié à un souvenir désagréable, est perturbant et nous " pollue " : nous revivons avec acuité la scène et nous sentons déstabilisés. L'outil dissociation permet d'assister à la scène souvenir en étant distancié, et d'évacuer les émotions désagréables.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Prendre de la distance.
  • Diminuer l'impact émotionnel.
  • Désamorcer le déclencheur.
  • Gagner en sérénité.

Contexte

L'outil s'applique aux situations de malaise déclenchées par un élément externe visuel ou auditif : une attitude, le ton d'un collègue lors de la prise de parole en réunion vécu comme une attaque ; la répétition d'une situation désagréable.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Identifier la situation désagréable et ce qui l'a déclenchée : des mots, propos, une attitude, etc.
  • Identifier le ressenti relatif à cette situation passée.
  • Se détendre et installer une ancre ressource.
  • Imaginer un écran blanc de projection placé à la bonne distance : ni trop près, ni trop éloigné.
  • Projeter sur cet écran le film de la situation en stimulant l'ancre posée et intervenir sur l'ensemble des paramètres de la scène.
  • Vérifier qu'il y a eu dissociation : en évoquant cette situation, vous devez vous sentir plus serein, de même si vous imaginez le même type de situation dans le futur.
  • Méthodologie et conseils

    • Se voir agir à distance, sur un écran : le principe repose sur la possibilité de visualiser la situation dans laquelle la personne se voit en train d'agir, là-bas sur un écran, alors qu'elle est confortablement installée, comme au cinéma.La situation souvenir doit être concrète, bien contextualisée : elle se déroule dans un lieu et un cadre bien précis, avec des personnes bien identifiées.
    • S'installer au calme et se détendre : dans un endroit où vous vous sentez en sécurité, où vous ne serez pas dérangé. L'ancre ressource choisie doit être en lien avec le besoin : la confiance, la détente. (cf.outil 16).
    • Revoir la situation en position dissociée : projeter la scène choisie : prendre le temps de vous voir et de vous entendre, de voir et entendre les personnes présentes, tout en vous sentant en parfaite sécurité, à la bonne distance. Vous pouvez également fermer les yeux.En projetant ce film, vous êtes le metteur en scène mais aussi l'ingénieur du son. Vous disposez d'une télécommande pour agir sur tous les éléments de la scène afin de la rendre agréable : le contraste, la netteté, la luminosité, l'effet zoom, l'accéléré. Selon le besoin, la scène s'assombrit, s'éloigne, les couleurs changent. Vous pouvez aussi baisser le son, le couper, augmenter le volume.
    • Vérifier l'efficacité de la dissociation : en évoquant à nouveau la situation, sans activer l'ancre, vous devez vous sentir plus serein, distancié.

    Avantages

    • Cette technique PNL développée par Milton Erickson et Richard Bandler est efficace. En effet, devenir spectateur permet de transformer le souvenir d'une situation chargée émotionnellement, de " désamorcer " les déclencheurs et d'y associer tranquillité, sérénité.

    Précautions à prendre

    • Si la charge émotionnelle est trop forte, cette technique la diminuera mais ne sera pas suffisante. Sur une échelle d'intensité 0 à 10, choisissez une situation située autour de 4 ou 5.

    Martine-Éva Launet, Céline Peres-Court

    Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
    rédactrice en chef

    La Lettre de la Rédac

    Chaque matin, l'essentiel de l'actu