Parcours II explore la nouvelle chronomobilité

Publié par le

L'étude Parcours I avait mis en évidence des différences notables dans les comportements et la consommation des consommateurs selon leur degré de mobilité. Pour mener plus loin l'investigation et ouvrir de nouvelles pistes de travail, Media Mundi et le groupe Chronos reconduisent l'étude.

Je m'abonne
  • Imprimer


Si l'industrie des transports, des télécoms, les médias, et plus spécifiquement les radios et les afficheurs, ont été parmi les premiers à voir dans la mobilité une composante incontournable des comportements de nos concitoyens, d'autres secteurs depuis, notamment la distribution mais aussi certains industriels de l'agroalimentaire, se sont ouverts à cette nouvelle donne de la consommation. « Le temps devient une de nos valeurs centrales. Face à sa décomposition, les individus ont des réactions très différentes. Les comportements se structurent autour de l'organisation du temps. Les transporteurs, mais aussi les collatéraux, ne peuvent pas ignorer que 73 % des individus pensent que le temps de transport est du temps perdu. En Hollande, la CGEA a conçu sur la ligne Amsterdam/Haarlem, un train dont chaque wagon dispose d'un garage à vélos, d'un comptoir où un serveur vous sert un vrai café dans un vaste espace », indique Bruno Marzloff, initiateur du groupe Chronos et de l'étude Parcours (Observatoire de la chronomobilité). Pour que cet exemple ne reste pas isolé, Bruno Marzloff et le groupe Chronos, qui réunit neuf membres, ont décidé de reconduire l'étude Parcours, lancée en 1998 sous l'autorité de Media Mundi. Pour préciser certaines informations, valider les hypothèses et ouvrir de nouvelles pistes de travail, l'échantillon a été porté à 2 000 individus contre 224 pour Parcours I. Parcours II est destinée à devenir le fondement d'un Observatoire de la chronomobilité en répondant de façon statistique aux interrogations sur la dimension nomade de la fréquentation des médias, des transports, de la distribution et plus généralement des nouveaux produits et équipements. Son terrain a été réalisé en juin dernier et les premiers résultats devraient être connus dans les semaines à venir. Plus vaste que l'étude pilote, son objectif n'est pas seulement d'observer et caractériser les individus mais bien de comprendre leurs comportements via les analyses qui prennent en compte les trois grands territoires de vie, - le domicile, le transit et le travail -, les différentes mobilités et les habitudes de transport.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

RITA MAZZZOLI

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Insights

Par La rédaction

Borne tactile antibactérienne, masque purificateur d'air ou encore test à distance efficace, la crise du Covid-19 a inspiré les start-up dans [...]