"Il est urgent de déconfiner le père Noël !": Jacques Baudoz, PDG de JouéClub

Publié par le | Mis à jour le
'Il est urgent de déconfiner le père Noël !': Jacques Baudoz, PDG de JouéClub
© Freepik

L'enseigne Jouéclub est solidaire du gouvernement dans la lutte contre la Covid-19, mais exprime aussi son incompréhension quand aux critères qui définissent le droit ou non à certains types de commerce d'ouvrir. Une tribune exclusive signée Jacques Baudoz, PDG de la coopérative JouéClub.

Je m'abonne
  • Imprimer

Au premier jour du confinement, tous les Français et commerçants sont sous l'immense choc de la mesure de confinement annoncée par le Président de la République. Bien entendu, nous sommes solidaires des actions mises en oeuvre pour lutter contre la propagation de la covid-19 et protéger les populations les plus fragiles. Toutefois, sans remettre en cause les autorisations d'ouvrir à certains types de commerce, nous ne comprenons pas les critères retenus par le gouvernement pour faire ces arbitrages.

En effet, nous sommes à 8 semaines de Noël, tous les Français sont dans les préparatifs de cette fête porteuse de symboles positifs et de valeurs nobles. Surtout les enfants qui ont déjà commandé leurs jouets au père Noël et rêvent de tout le bonheur qui les attend. Les parents et les grands parents ne comprennent pas la décision du gouvernement d'interdire aux magasins de jouets de vendre des jouets à Noël révèlent les clients en magasin lors de la journée du 29 octobre 2020. Comment un magasin de jouets ne peut-il vendre des jouets à Noël ? Nous avons reçu des centaines de milliers de témoignages de soutien sur la journée d'hier. A cette incompréhension se rajoute une grande inquiétude sur leurs capacités à trouver les jouets que leurs enfants ont mis sur leur liste au père Noël. Ils se demandent comment ils vont trouver les jouets pour leurs enfants ! La panique s'installe dans les foyers car sans les magasins de jouets, le père Noël ne pourra pas passer dans tous les foyers.

C'est aussi un choc économique car les magasins de jouets réalisent 60% de leurs ventes à Noël ! Et pour cela, tous les stocks sont déjà en magasin, car les commandes ont été passées durant le premier semestre. Pour l'ensemble des magasins de jouets, cela représente plus de 800 millions d'euros de marchandises. Si les magasins ne peuvent pas ouvrir, ils ne pourront pas payer les fabricants de jouets et beaucoup se retrouveront en faillite.

Par ailleurs, le Click & Collect, solution d'achat dans les magasins fermés par décision administrative encouragée par le gouvernement, ne représente aujourd'hui qu'une partie marginale de l'activité d'un magasin. De plus ce n'est pas une solution pour tous les Français, particulièrement les grands parents. Compte tenu de la situation et de la période, le Click & Collect ne permettra pas de compenser l'activité naturelle des magasins de jouets. La perte de chiffre d'affaires sera très forte, de l'ordre de 70 à 90% selon les points de vente. C'est une catastrophe annoncée pour tous les magasins de jouets !

Preuve du caractère essentiel du jouet, les commerces ouverts (hyper et supermarchés qui vendent aussi du jouet) ont déclenché dès ce vendredi 30 octobre 2020 des actions de promotion très fortes. C'est inadmissible ! A coup de remises indécentes, ces grandes enseignes veulent profiter de l'effet d'aubaine provoqué par la décision du gouvernement de fermer les magasins de jouets durant le confinement. C'est 40% des ventes de jouets de Noël qui leur sont offerts et chaque enseigne essaie d'attirer le plus de clients possibles ! Le jouet est bien essentiel à ses enseignes pour trouver des nouveaux clients !

Nous demandons avec force au gouvernement que les magasins de jouets soient inscrits dans la liste des secteurs essentiels bénéficiant d'une autorisation d'ouverture durant le confinement. Nous demandons que cette décision soit prise dans les plus courts délais car attendre les nouvelles annonces dans 15 jours, cela signifie une perte 2 mois de chiffres d'affaires.

Il est urgent de déconfiner le père Noël !

Jacques Baudoz
Commerçant indépendant à Pontarlier et PDG de la coopérative JouéClub

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

La rédaction

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Retail

Par Fiona Gentilleau

Emarsys, fournisseurs de logiciels marketing, lance AI Stylist, plateforme de personnalisation destinée aux marques sur le web. Objectif? Offrir [...]