Comment Pandacraft a-t-il profité du confinement pour innover?

Publié par Eloïse COHEN le - mis à jour à
Comment Pandacraft a-t-il profité du confinement pour innover?

Pour garder le lien avec ses utilisateurs, la plateforme Pandacraft, spécialisé dans les activités pour enfants, a misé sur des formats inédits, notamment sur des live. Une manière d'interagir sur lequel son cofondateur, Edouard Trucy, compte bien investir.

Je m'abonne
  • Imprimer
  • Comment cette période impacte votre communication à l'heure actuelle ?

Comme tout le monde, le contexte a chamboulé notre emploi du temps, nos façons de faire, nos vies à chacun. Nous avons la chance d'être très agiles chez Pandacraft et bien entourés. Pas question de continuer une communication "classique" et simplement pousser du produit, nous voulions aider et prendre nos responsabilités. Nous avons créé Pandacraft pour accompagner les enfants dans leur découverte du monde et d'eux-mêmes. C'est devenu nécessaire pour nous de le prouver dans ce contexte. Nous sommes convaincus que seules les marques qui jouent un rôle dans la vie des gens, qui ont un sens pourront s'en sortir dans le monde de demain.

  • En quoi cette période est-elle propice à l'innovation chez vous ?

"Ce live est un nouveau concept qui a de l'avenir"

Chez Pandacraft, l'innovation est au coeur de notre ADN mais ce contexte unique est un formidable accélérateur. Ainsi, nous avons rapidement réfléchi avec notre agence Sweet Spot, aux différentes manières dont nous pouvions accompagner les parents pendant cette période difficile. Sur notre blog, nous avons mis en place une démarche inédite "1 jour = 1 idée" dans laquelle nous proposons du contenu créatif et gratuit aux parents pour les aider à occuper leurs enfants au quotidien. Un moyen de continuer à découvrir les merveilles du monde tout en restant chez soi.
Dans la même logique, sur une suggestion de Sweet Spot, nous avons créé les "Pandalives", des lives hebdomadaires sur nos réseaux sociaux pendant lesquels nous proposons aux parents et aux enfants de faire une activité avec nous en direct. Le succès est énorme avec plus de 1000 enfants à chaque session, des centaines de photos/commentaires et des demandes de partenariats comme avec Petit Bateau la semaine dernière. Ce live est un nouveau concept qui a de l'avenir et auquel nous allons donner de plus en plus de moyens.

  • Arrivez-vous déjà à penser à l'après-crise ? Si oui, comment vous y préparez-vous ?

Bien entendu, même si c'est très difficile de se projeter en ce moment, c'est un sujet qui occupe plus de 50% de nos agendas. Nous avions initialement prévus de nombreux lancements de produits cette année que nous devons adapter à la situation, dans le timing comme dans la forme. La rentrée et noël sont des gros temps forts pour nous, avant le confinement, nous voulions avoir un rôle dans la vie des gens via nos kits, un rendez-vous mensuel de découverte à partager en famille. Nous espérons avoir renforcé ce rôle pendant la crise en étant pragmatiques, inventifs et accessible à tous.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Reporter en presse quotidienne, j'ai découvert, après quelques années au Canada, l'industrie française par le prisme du luxe et de la beauté. Rédactrice [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet