E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing

Le lancement de la semaine : Max Havelaar labellise le fromage frais des Maîtres Laitiers du Cotentin

Publié par Clément Fages le | Mis à jour le
Le lancement de la semaine : Max Havelaar labellise le fromage frais des Maîtres Laitiers du Cotentin

Fort du succès de son café, de son cacao et de ses fruits équitables, Max Havelaar s'est tourné l'an dernier vers les producteurs français, qui, au même titre que ceux des pays en développement, rencontrent de plus en plus de difficultés. En résulte la labellisation des Maîtres Laitiers du Cotentin et une première gamme de fromage frais équitable.

Je m'abonne
  • Imprimer

Alors que la "détresse agricole dépasse désormais largement les producteurs des pays en développement à l'origine du commerce équitable dans les années 80", comme l'indique l'ONG Max Havelaar France dans un communiqué, la structure, à l'origine du label Fairetrade / Max Havelaar, dévoile à l'occasion de la quinzaine du commerce équitable les deux premières références issues du nouveau cahier des charges adapté en 2021 à l'équitable français pour les filières blé et lait. Ces deux premières références sont nées du repositionnement de la gamme de fromage frais de la marque "Campagne de France" de la coopérative agricole Les Maîtres Laitiers du Cotentin, qui rassemble 1 100 producteurs et 680 exploitations.

Elles représentent 350 tonnes de fromage frais, soit plus de 700 000 litres de lait par an, et mêlent des produits certifiés équitables du Sud et du Nord avec, au-delà du lait français, de la vanille de Madagascar pour la référence Fromage blanc à la vanille et du Sucre de Cannes pour la référence Fromage blanc sucré. Les deux produits seront disponibles à partir de fin mai / début juin, en grande distribution, chez Super U Normandie, nord, IDF (186 magasins) et Carrefour Normandie (114 magasins), mais aussi en restauration sociale (hôpitaux, maisons de retraite, etc.) et scolaire, où la marque compte écouler plus d'1 million d'unités par an.

"La méthode -inédite- de fixation du prix équitable garanti en France prend en compte les différences de territoires et de rendement des sols et, au-delà d'un prix rémunérateur, un objectif chiffré de revenu pour l'agriculteur. L'approche par la fragilité territoriale et l'éligibilité des jeunes installations contribueront au maintien de l'activité agricole dans les territoires en déprise. L'éligibilité des fermes en conversion vers le bio et la traditionnelle prime propre au commerce équitable accompagneront les agriculteurs vers une agriculture plus durable", indique l'ONG Max Havelaar dans son communiqué.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande