Recherche
Se connecter

Comment Leboncoin monétise ses app mobiles?

Publié par le - mis à jour à
Comment Leboncoin monétise ses app mobiles?

À l'occasion du Mobile Marketing Association (MMA) début décembre, le site de petites annonces Leboncoin a pris la parole sur la part grandissante du mobile au sein de son audience, chiffres à l'appui.

Je m'abonne
  • Imprimer

Sur le mobile, désormais premier média en termes d'investissements publicitaires online (+51%, selon le SRI), Leboncoin a vu sa progression grimper en flèche de façon vertigineuse ces dernières années : "Aujourd'hui, nous comptabilisons 65 % du trafic depuis le mobile contre 15 % à 20 %, 4 ans auparavant", souligne Julie Hernandez, Product Owner Publicité Leboncoin, lors de la prise de parole de la marque au MMA Forum, le 6 décembre, sur "Le mobile, nouveau challenge de monétisation pour les éditeurs".

Au sein de la plateforme e-commerce, qui concentrait 27,4 millions de vues en juin 2018 en France pour plus de 110 millions de transactions, la bascule est clairement mobile : "+70% de notre audience vient d'un device mobile. Nous constatons une augmentation constante du téléchargement de nos applications mobiles et avons ainsi passé le cap des 31 millions de téléchargements depuis leur lancement en 2012. Les applications mobiles qui représentent en volume +40% des visites ne représentent au final que 15% du chiffre d'affaires publicitaire Leboncoin, d'où l'importance de monétiser nos applications mobiles", détaille Caroline Scaillierez, responsable marketing publicité Leboncoin. Si le desktop comptabilise moins de trafic, le chiffre d'affaires y est encore supérieur au mobile.

La tendance est au programmatique

Hormis Facebook ou Google, peu d'annonceurs arrivent d'ailleurs à monétiser à la même hauteur les applications mobiles et le desktop. Pour joindre les deux bouts, Leboncoin a activé plusieurs leviers : penser des formats mobile-first, développer le programmatique sur mobile grâce à des partenaires, la valorisation de la data cross-device et la géolocalisation. Sixième site le plus consulté en France, Leboncoin voit sa croissance tirée vers le haut en grande partie grâce au display, et notamment au programmatique mobile: "D'ici 2020, le programmatique mobile représentera 70% des investissements sur mobile", poursuit Caroline Scaillierez. La data est une autre solution apportée à l'augmentation de volume du mobile au détriment du desktop : "Nous avons enrichi notre inventaire data, en développant une stratégie data cross-device grâce à la navigation loggés, qui nous a permis de faire 3 plus de visites sur les applications que sur le web", confirme Caroline Scaillierez.

Sous pavillon norvégien Schibsted depuis 2010, Leboncoin a accéléré sa présence online avec l'acquisition en novembre 2018 de la marketplace Vide Dressing. Avec plus de 3 millions de visiteurs par mois, Vide Dressing est un acteur incontournable de la mode d'occasion sur Internet. Lançant également de nouveaux services personnalisés basés sur l'intelligence artificielle, avec des chatbots pour accompagner les utilisateurs, Leboncoin est armé pour pousser toujours plus loin l'expérience et l'innovation. Le prochain défi : le lancement d'un système de paiement en ligne sécurisée dans l'optique de concurrencer Airbnb sur le marché des locations de logements entre particuliers.

Je m'abonne

Du sport au marketing, il n’y a qu’un pas. Je traite tous les aspects du marketing pour Emarketing.fr et le magazine Marketing. Pour en savoir plus : [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet