Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

[Dossier NFT] Pourquoi lancer son jeton non fongible ?

Publié par Clément Fages le | Mis à jour le
[Dossier NFT] Pourquoi lancer son jeton non fongible ?

Que l'on veuille surfer sur la tendance ou réserver sa place dans le métavers, nombreuses sont les marques à lancer leur NFT en 2022. Avant de vous expliquer comment, on vous dit pourquoi !

Je m'abonne
  • Imprimer

Révolution ou buzzword, les NFTs ont été l'une des révélations de l'année dernière. En 2022, il n'y aura peut-être rien de plus commun. Pas une semaine ne se passe sans qu'un nouvel acteur ne dévoile son projet. Au printemps 2021, Pizza Hut, la NBA ou même McDonald's France étaient des précurseurs, en vendant les premières parts de pizza virtuelles aux crypto-enthousiastes, des actions de légende aux fans de basket, ou en offrant simplement à quelques internautes une oeuvre représentant un Big Mac ou une portion de frites. Des initatives qui nous permettaient déjà à l'époque de mettre en évidence 5 façons d'utiliser les NFTs dans votre stratégie marketing.

Mais ces dernières semaines, ce qui relevait auparavant de l'expérimentation devient plus ambitieux, au point que des marques investissent elles-mêmes des centaines de milliers d'euros pour acquérir des NFTs ! Depuis le début de l'année, on a ainsi vu Warner Music, Gucci, ou Carrefour faire l'acquisition de LAND, des terrains virtuels de la plateforme de gaming The Sandbox, qui compte 1,6 million d'utilisateurs. Carrefour a dépensé l'équivalent de 300 000 euros pour cet achat, sans encore dévoiler sa finalité. De son côté, Casino vient d'annoncer ce 15 février l'arrivée prochaine d'une activation à destination des clients en ligne de Leader Price.

Mi-décembre 2021, Adidas aussi a acheté des terrains virtuels dans The Sandbox, pour l'équivalent en cryptomonnaies d'1,7 million de dollars. Quelques jours auparavant, l'équipementier avait fait l'acquisition de plusieurs NFTs "collectibles" liés aux projets Gmoney, Punks Comics et Bored Apes Yatch Club. De quoi attirer l'attention et faire le teasing pour le lancement de sa propre collection "Into The Metaverse", rapidement sold-out et dont la vente a rapporté à la marque l'équivalent de 23 millions de dollars. Mi-février 2022, le volume d'échange autour de cette collection atteignait plus de 87 millions de dollars, dont une partie était à nouveau captée par Adidas grâce aux royalties.

44 milliards de dollars échangés en 2021 sur les NFTs d'Ethereum

Ainsi, en un an, le marché a bien évolué. Les NFTs sont bien plus que des certificats de propriété d'images jpeg utilisées en profils pictures sur Twitter, ce à quoi beaucoup de commentateurs les résument. Seraient-ils pour autant un élément incontournable du Web3, dans lequel les utilisateurs possèdent véritablement les contenus qu'ils produisent et partagent, plutôt que de laisser des acteurs centralisés et autres intermédiaires capter la valeur ? L'avenir nous le dira.

En attendant, les initiatives se multiplient. Sorare, jeu dont la mécanique interne repose sur les NFTs, a effectué la plus grosse levée de fonds de la FrencTech en septembre 2021. Ubisoft a lancé fin 2021 Quartz, sa marketplace NFT. Et au-delà du gaming, Les NFTs Bored Ape Yacht Club s'imposent auprès de nombreuses célébrités, autant attirées par ce club très privé que par la possibilité d'utiliser les droits d'image du projet. Le dernier album de Booba se vend en NFT, tout comme une partie des droits d'auteurs du rappeur Nas. Les exemples sont nombreux, aussi variés que les différents types de NFT : on peut citer les "collectibles" comme Bored Ape Yacht Club ou Into The Metaverse ; les "wearables", vêtements ou objets virtuels pour son avatar, à l'image des sneakers virtuelles développées par le studio RTFKT, racheté mi-décembre par Nike pour 150 millions d'euros ; les NFTs utilitaires, utilisés par exemple par Burger King dans un nouveau programme de fidélité ; Le crypto-art, soit la vente d'une oeuvre virtuelle en NFT, qui est utilisé par des marques comme L'Oréal ou Monnier Frères. Et enfin, les NFTs liés au gaming.

Reflet de cette spéculation sur l'avenir, l'équivalent en crypto-monnaies de plus de 44 milliards de dollars a transité en 2021 sur les smart contracts NFTs de la blockchain Ethereum, qui a donné naissance aux principaux projets NFTs, contre à peine un milliard de dollars au T1 2021, selon les données de l'entreprise Chainalysis. Selon les données préliminaires du prochain rapport de CryptoCheck.fr, le montant moyen de chaque transaction NFT a dépassé les 3500 dollars en décembre 2021. Mais il reste difficile d'obtenir de la donnée fiable, tant il existe de projets, de marketplaces et de blockchains sut lequelles s'échangent ces NFTs.

2 % des Français possèdent ou ont possédé des NFTs

Illustration en France à l'occasion de la diffusion de deux récentes études sur les possesseurs de crypto-actifs. Selon une étude menée fin janvier 2022 par l'IFOP pour Cointribune, 3,5 % des Français déclarent avoir déjà possédé un NFT, tandis qu'un jeune sur deux de 18 à 24 ans s'y intéresse. Des données déclaratives, difficiles à faire coïncider avec les chiffres jusqu'à présent disponibles sur le marché. Pour rappel, OpenSea, la principale marketplace NFT, ne compte qu'un million d'utilisateurs dans le monde. Idem pour le jeu Sorare. Faut-il en déduire que les NFTs sont désormais utilisés dans des contextes si variés qu'ils sont difficiles à identifier ? Ou que leurs possesseurs ignorent véritablement leur nature ? Les données révélées ce 14 février 2022 par l'ADAN, en partenariat avec KPMG Blockchain et IPSOS, indique que seulement 2 % des Français possèdent ou ont possédé un NFT. Mais que la moitié d'entre-eux ignore qu'il s'agit d'un crypto-actif inscrit dans une blockchain.

Reste qu'après avoir cherché le buzz ou à travailler son image innovante auprès de nouvelles communautés jeunes et engagées, de nombreuses entreprises veulent désormais intégrer les NFTs à leur expérience client ou leur offre afin de capter une partie de la valeur du secteur. Une stratégie qui peut être volontaire, ou contrainte afin de devancer les faussaires. Début février, Nike a porté plainte contre la marketplace de sneakers StockX. Quelques jours auparavant, Hermès poursuivait l'artiste Mason Rothschild pour avoir vendu des copies virtuelles de ses sacs Birkin...

Reste à savoir par où commencer. Car se lancer dans les NFTs n'est pas sans risque. Même les meilleurs commetent des bourdes, à l'instar d'Adidas qui, n'ayant pas anticipé la congestion du réseau Ethereum, a promis de rembourser les utilisateurs qui n'avaient pas réussi à "minter" leur NFT, tout en payant d'importants frais de "gas". Si vous n'avez rien compris à cette phrase, pas de panique. Nous allons vous expliquer de quoi il retourne, et surtout, vous donner les 5 étapes incontournables pour réussir son opération NFT !

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande