Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Rse

Infographie Publicité et RSE : l'enthousiasme des Français se fane

Publié par Clément Fages le

24% des Français sondés par The Good Company dans le cadre de l'Observatoire du Goodvertising considèrent la valorisation des initiatives RSE d'une entreprise dans ses pubs comme une "très bonne chose", tandis qu'ils étaient 42% à émettre un tel avis un an plus tôt.

  • Imprimer

En avril 2020, 67% des Français sondés par The Good Company, dans le cadre de son Observatoire du Goodvertising, considéraient que la communication des entreprises et des marques devait changer. Un an après et malgré la crise, la moitié des sondés indiquent qu'ils n'ont observé aucune évolution significative. Plus cyniques, ce sont notamment les plus de 65 ans qui dressent ce constat (33% évoquent un changement positif), à l'inverse des 18-24 ans (57%).

Quant à savoir si, au-delà de la communication, les entreprises se sont suffisamment engagées pendant la pandémie, les réponses des sondés sont partagées, avec 45% d'avis positifs, contre 41% d'avis négatifs. Pour 30% des sondés, la mesure phare adoptée par les entreprises est le respect des mesures d'hygiène en interne, devant le lancement de nouveaux services (livraison, click and collect) permettant de maintenir l'activité (cité par 28% des sondés) ou enfin la fabrication de masques ou de gel (19%), ce qui est la seule initiative véritablement solidaire évoquée par les sondés selon l'étude.


79% des sondés favorables à la pub "for good"

Par ailleurs, la vision des sondés en matière de communication valorisant la RSE de l'entreprise a particulièrement évolué : là où en avril 2020, 86% des sondés trouvaient que la pub "for good" était une bonne chose, (et même une très bonne chose pour 42% d'entre eux), ils ne sont plus que 79% à émettre un avis similaire en avril 2021. Seulement 24% considèrent alors la pub "RSE" comme une très bonne chose.

Néanmoins, de plus en plus de Français prêtent une forme de sincérité aux entreprises qui communiquent ainsi : en effet, si 66% des sondés considéraient que ces pubs ne correspondaient pas à la réalité en avril 2020, ils ne sont plus que 55% à tenir un tel jugement un an plus tard.

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles