État des lieux de l'e-commerce français en 2019

Publié par Brand Voice le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
État des lieux de l'e-commerce français en 2019

Le marché de l'e-commerce en France ne cesse de progresser ces dernières années. Aujourd'hui, 87,5% des internautes réalisent leurs achats du quotidien en ligne, soit près de 39 millions de français.*

Je m'abonne
  • Imprimer

Une croissance constante des ventes en ligne à laquelle participent grandement les poids lourds du secteur : certains ont d'ailleurs réussi à s'imposer comme des leaders du e-commerce français. Une dynamique qui profite à de nombreux acteurs de la filière et qui s'explique en partie par l'évolution du comportement d'achat des consommateurs. Focus sur les chiffres clés de l'e-commerce en 2019.

*Source : Médiamétrie - Observatoire des usages Internet 2019.

Les ventes en ligne ont toujours la côte

Le marché de l'e-commerce en France est plus dynamique que jamais, porté à la fois par une demande de plus en plus importante de la part des consommateurs et par l'amélioration de l'expérience client en ligne (UX/UI).

Une croissance illustrée par les chiffres de la Fevad dans sa cartographie du e-commerce entre 2017 et 2018 :

- +13,4% de chiffre d'affaires des ventes sur Internet en France (soit 92,6 milliards d'€)

- +20,7% du nombre de transactions en ligne (soit 1,505 milliards d'€)

- +14,3% de chiffre d'affaires des ventes sur Internet dans le monde (soit 2,131 milliards de $)

Les e-commerçants s'accordent pour identifier les principaux leviers de croissance de ce marché toujours en pleine expansion que sont, entre autres, la navigation mobile (le " m-commerce "), la personnalisation de l'offre et le développement à l'international.

En France, l'e-commerce peut compter sur des sites tels que Cdiscount qui figure aujourd'hui parmi le Top 10 des sites marchands en nombre de clients.*

Ce dernier a su maintenir sa place de n°1 et propose aujourd'hui une gamme de produits de plus en plus variée. Du mobilier à l'high-tech en passant par la téléphonie mobile et les mutuelles, son offre de services ne cesse de se multiplier.

À l'image de Cdiscount, les géants de l'e-commerce français contribuent à la hausse des ventes sur Internet dont le total s'élevait, en 2019, à 103,4 milliards d'euros (soit une progression de 11,6% par rapport à l'année précédente).

Un record historique qui démontre une fois de plus que l'e-commerce en France a encore de (très) beaux jours devant lui.

*Source : Classement FEVAD 2020 des sites e-commerce en nombre de clients.

Une fréquence d'achat en hausse

Si le montant moyen des transactions tend à diminuer (-6% par rapport à 2017), la fréquence des achats en ligne, elle, continue sa progression. Ainsi, au terme du premier trimestre 2019, 55,5% des internautes avaient effectué des achats en ligne (soit +1,3 point par rapport à l'année précédente).

Des achats qui continuent de concerner majoritairement les achats du quotidien tels que l'habillement/la mode, les produits culturels (qui représentent respectivement 58% et 50% des ventes en ligne), mais aussi les produits et services liés à la maison et à la décoration (32%) ou encore les articles de bricolage et jardinage (17%).

Pour profiter de cette dynamique, certains sites marchands décident d'investir dans des secteurs de niche. Ils développent une offre mono-produits et profitent des leviers de croissance tantôt offerts par l'ouverture d'une place de marché, tantôt par la diversification des modes de livraison ou encore par l'adoption d'une stratégie " omnicanal ".

C'est le cas de Stores-Discount, spécialisé dans les stores, volets roulants et moustiquaires. Son offre allie prix abordables et personnalisation de produits dans un secteur qui était, jusque-là, très standardisé.

D'autres encore choisissent de s'implanter sur des marchés très spécifiques tels que l'outillage, les tapis ou encore les fournitures scolaires (ce dernier représente aujourd'hui 9% des ventes en ligne).

Enfin, difficile de parler du commerce en ligne sans évoquer l'émergence des plateformes de vente de seconde main telles que Vinted ou Leboncoin qui répondent elles aussi à un besoin d'accessibilité mais aussi de consommation de proximité.

Les évolutions digitales et technologiques continuent de transformer en profondeur le monde de l'e-commerce. Aujourd'hui, les marques peuvent proposer une gamme de produits de plus en plus large ainsi que des services et une expérience utilisateur uniques. Les consommateurs profitent eux aussi de ces innovations qui permettent aux sites marchands de s'adapter toujours plus aux évolutions des comportements d'achat.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet