Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Quels sont les freins à la collaboration entre les influenceurs et les marques ?

Publié par Floriane Salgues le - mis à jour à
Quels sont les freins à la collaboration entre les influenceurs et les marques ?
© HypeAuditor

Les influenceurs n'acceptent pas toujours les partenariats proposés par les marques : message impersonnel, création bridée, budgets insuffisants... font partie des principales raisons du désamour, selon une étude de HypeAuditor.

Je m'abonne
  • Imprimer

Pourquoi les influenceurs refusent-ils de travailler avec certaines marques ? C'est l'objet de l'étude "Influencer Outreach" menée par HypeAuditor, plateforme d'analyse basée sur de l'intelligence artificielle pour les marques. Cette dernière, révélée le 29 septembre, donne des enseignements sur la façon dont les influenceurs perçoivent les marques et envisagent leurs partenariats.

Premier constat : les marques ne soignent pas assez le "premier pas". D'après l'étude, 43 % des influenceurs déclarent ne jamais avoir reçu - ou très rarement - de message personnalisé d'une marque pour prendre contact. Ces influenceurs sont approchés par les marques avec des messages génériques, de type copier-coller, sans personnalisation pour eux ou pour leur plateforme. Les interrogés regrettent, donc, le côté "impersonnel" du message, souvent non adapté à leur situation. Pour entamer un partenariat avec un influenceur, il convient donc, et c'est logique, d'éviter les envois de masse et de les contacter directement, de préférence par e-mail (pour 51 % des sondés).

Message impersonnel, création bridée, budgets insuffisants...

Mais, ce n'est pas la raison principale du désamour entre les marques et les influenceurs. Ces derniers refusent de travailler avec des entreprises qu'ils n'apprécient pas (51 %) ou s'ils ne sont pas satisfaits du budget (42 %). 38 % disent non s'ils travaillent déjà avec une marque concurrente. Enfin, 24 % renoncent à un partenariat, si la marque impose ce qu'ils doivent écrire et qu'ils n'ont donc pas de liberté de création.

Comment améliorer la relation ? 59 % des influenceurs affirment qu'ils souhaiteraient avoir une idée plus concrète du budget disponible et des résultats attendus ; 61 % souhaitent avoir une description claire et précise du produit et du service dont ils sont censés faire la promotion et plus de la moitié (51 %) demande des informations sur l'entreprise pour être sûrs qu'ils sont sur la même longueur d'onde.

La méthodologie : L'étude de HypeAuditor a été menée en ligne en septembre 2021. Les réponses de 1 656 personnes, qui se sont identifiées comme des influenceurs et qui ont des comptes de médias sociaux avec plus de 1 000 abonnés (vérifiés par HypeAuditor), ont été analysées. Parmi les personnes interrogées, 62 % se sont identifiées comme des femmes et 33 % comme des hommes. Les réponses des influenceurs de la catégorie 18-25 ans représentent 37 % des résultats, suivies de celles de la catégorie 31-40 ans (26 %). Les influenceurs ayant entre 1 000 et 10 000 followers représentent 53 % des résultats et les influenceurs ayant entre 10 000 et 50 000 followers représentent 34 % des résultats. Les influenceurs lifestyle sont les plus populaires, avec 31,5 % des résultats.

Lire aussi :

- Combien coûtent les posts sponsorisés des aventuriers de Koh-Lanta sur Instagram ?

- Comment fixer le prix de l'influence ?

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande