EN CONFINEMENT AVEC… VINCENT CLABE-NAVARRE – MESSAGE IN A WINDOW

Publié par le - mis à jour à

Aujourd’hui Vincent Clabbé-Navarre, fondateur de Message in a window, son ressenti sur la période, ses challenges pendant le confinement et sa vision de la sortie de crise…

  • Imprimer

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m'appelle Vincent Clabé-Navarre, je suis le fondateur de Message in a Window, une plateforme qui permet aux marques de communiquer dans les vitrines des 800 000 commerces français. Nous travaillons pour des clients de tous univers, de LVMH à AXA, Orange, Andros ou Roederer. Je suis marié et père de 4 enfants et je vis cette crise comme une multitude de défis qu'il est certainement improbable de tous remporter.

 

Comment vas-tu en cette période « spéciale » ?

Pour ainsi dire, je ne sais pas comment je vais. Je veux travailler beaucoup et bien, mais je travaille assez mal par rapport à d'habitude. Je veux aider mes enfants dans leur travail, mais je n'arrive pas à le faire, à me dérouter pleinement vers eux. Je veux organiser mes journées pour qu'elles soient équilibrées, et elles s'avèrent relativement déséquilibrées. Je voudrais enfin aider mes voisins en difficulté, mais le courrier que je leur ai écrit à leur remettre dans leur boîte aux lettres est sur la table de la salle à manger depuis 2 jours. Oui, c'est une période spéciale, il y a une sorte de lame de fond qui glisse doucement vers une sorte d'inconnue si grande que je crois que je suspends mon vol.

 

Si on parle un peu business, quels sont tes gros challenges à venir ?

Ils sont de trois ordres :
> Surveiller notre cash. Dans cette période, cash is king. Notre business est dans le coma, et c'est notre trésorerie qui nous permet d'avoir une bonne résistance respiratoire. Mais c'est un hasard. Nous avons levé des fonds pour accélérer, nous voici en situation de les utiliser pour nous maintenir en vie. Je fais attention à ne pas endetter facilement l'entreprise avec les prêts rendus disponibles par l'Etat, car il faudra bien les rembourser, et ils pèseront en tout état de cause sur le bilan. Ils sont une excellente initiative, mais peut s'avérer fatale à moyen terme. Prudence.

> Faire bouillir l'eau à feu doux. Nous devons continuer de nous adresser à nos prospects et clients, agences médias, marques et entreprises, avec des contenus fondamentalement intéressants pour eux, qui enrichissent la connaissance de leur business, qui ouvrent des perspectives bonnes pour eux, afin de leur rendre service tout en maintenant le contact. Nous aurons besoin de redémarrer vite, et nous devons nous placer dans le top of mind de nos cibles clients, dans la durée.  C'est un enjeu formidable mais énorme pour l'intelligence.

> Orienter l'équipe sur des tâches de fond et les engager au maximum. J'ai mis sur la table tous les sujets sur lesquels nous pourrions travailler avec deux objectifs en ligne de mire : donner plus de valeur à nos actifs, et nous mettre en situation d'accélérer notre processus commercial demain. Enrichir nos fonctionnalités, améliorer leur utilisation, renforcer nos bases de données, signer les contrats de partenariats stratégiques en cours; et aussi s'outiller mieux commercialement, former plus en profondeur les équipes commerciales, maîtriser plus de hacks simples à mettre en place. 

 

Comment vois-tu l’après confinement ?   

On sortira le champagne tout en enterrant nos milliers de morts, mais je vois surtout une traversée du désert pour de grands pans de l'économie ; je vois une "débullisation" de l'immobilier et des valeurs d'entreprises ; je vois un monde terriblement endetté, en proie à une inflation très forte, et à une fonte immense et mécanique de l'épargne des particuliers. Je vois aussi les conséquences de ces mini séismes, des réflexions sociétales très marquées sur des sujets d'existentialisme, de croissance zéro, de malthusianisme, ainsi qu'un "retour à la naturalité" et à de nouveaux essentialismes. 

 

Poke un CMO dont tu souhaites lire le témoignage

Laetitia Robillard, directrice Marketing Essilor

 

 

La carte divertissement 

Un livre : Les délices de Tokyo de Sukegawa

Un film/série : les 3 premières saisons de Silicon Valley (OCS)

Une chanson : Rouge de Michel Sardou

 

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

Autres articles proposés

Hub dédie
Déconfinés avec…

Par Déconfinés avec… via Marketme

Yoann Lopez, directeur marketing chez Comet, nous partage son confinement et ses nouvelles méthodes de travail, ainsi que tous ses projets pour [...]