EN CONFINEMENT AVEC… SANDRA REQUENA - CMIT

Publié par le - mis à jour à

Aujourd’hui Sandra Requena, directrice marketing dans l’IT, qui nous parle de sa situation, de l’organisation de son quotidien et de ce qu’elle attend de l’après confinement…

  • Imprimer

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Directrice Marketing et Communication dans le secteur IT dans lequel j’évolue depuis plus de 15 ans. Passionnée par mon métier et la Tech, je suis également administratrice du CMIT (Le Club des Marketeurs In Tech) grâce à ce type de réseau professionnel j’ai la chance de rencontrer tous les jours (excepté en ce moment bien sûr) des gens passionnants et inspirants qui nourrissent ma curiosité et mon quotidien !

 

Comment vas-tu en cette période « spéciale » ?

Je vais plutôt bien, je relativise beaucoup sur ma situation car je ne suis pas un plaindre : ma famille est en bonne santé et je me sens bien chez moi.   

Je suis plutôt très préoccupée bien entendu par les personnes touchées par la maladie, le personnel soignant et tous les corps de métier qui aident notre quotidien dans cette crise mais je pense également chaque jour à ceux qui vivent confinés dans des logements inappropriés ou qui n’ont parfois pas les ressources d’accompagner les enfants dans la poursuite d’une scolarité hors des murs de l’école. Cette crise creuse indéniablement les inégalités et j’ai du mal à être « spectatrice » de la situation, j’essaie donc d’agir modestement, comme je le peux à mon niveau auprès de différentes associations.

 

Quel est ton quotidien de télétravailleur ?

J’ai envie de dire merci les enfants ! Grâce à eux (ou à cause ;-) pas de place pour l’improvisation ou pour des horaires décalés ! Même si je constate que j’ai moins l’œil sur la montre, je garde relativement le même rythme qu’avant sur les heures de lever, travail/école et repas.

Pour le télétravail cela demande en effet une dose supplémentaire d’organisation : on ne va pas se mentir, télétravailler dans mon cas avec des enfants de 3 et 6 ans demande beaucoup d’adaptation, d’énergie et de self control pour tout mener de front mais on y arrive !

Malgré le rythme soutenu, contre toute attente, je me surprends à m’autorise (enfin !) plus de temps pour les choses qui me passionnent et pour une part de créativité : la photo, la cuisine, la lecture, la musique…ça fait un peu cliché mais on peut dire que je me recentre sur « l’essentiel » et ma famille ce qui ne fait pas de mal je pense dans un quotidien où je vie d’habitude à 2000 à l’heure avec un agenda qui déborde. Mon petit challenge personnel sera de maintenir cet équilibre après confinement !

 

Comment vois-tu l’après confinement ?

Ça dépend des jours, j’oscille entre pessimisme et optimisme mais on va dire que globalement j’ai envie de croire que certaines choses peuvent évoluer positivement. Mais quelles seront les cicatrices indélébiles et celles que nous pourrons panser ? Que ce soit pour l’hôpital public, l’économie, l’éducation nationale etc... difficile à savoir.

Côté organisation dans les entreprises, cette crise rebat les cartes du monde du travail. Un sujet qui revient régulièrement est par exemple celui du « télétravail ». On a vu beaucoup d’entreprises, pour lesquelles ce n’étaient pas ancré dans les mœurs, mais qui ont dû s’adapter en un temps record pour fournir matériel, bande passante et outils nécessaires à leurs salariés : mais demain seront-elle plus ouvertes à développer une forte politique QVT (Qualité de Vie au Travail) ? je le souhaite en tout cas.

Je m’interroge également sur la consommation de demain. Je suis curieuse de voir comment les marques surtout BtoC vont gérer leurs campagnes de communication après Covid.  Quel ton adopter face à un consommateur « perturbé » dans son processus quotidien d’achat, qui a été contraint de prendre de nouvelles habitudes et qui, de fait, peut être davantage sensibilisé aux problématiques sociétales et environnementales ? Comment accompagner et réinventer la consommation de demain ?  Les marques auront alors surement à jouer plus que jamais la carte de la sincérité et de l’authenticité plutôt qu’uniquement pour certaines la course à la performance.

 

Poke un CMO dont tu souhaites lire le témoignage.

Je Poke un autre membre du CMIT : Aurélie ENTRENA,  Responsable Marketing et Communication France d’Esker

 

La carte divertissement 

Un livre : « En attendant Bojangles »  d’Olivier Bourdeaut, un roman émouvant, des personnages tendrement bercés par une folie parfois douce, parfois brutale, un vrai coup de cœur !

Un film/série : « Breeders », une bonne dose d’humour anglais autour de la parentalité mais en version politiquement incorrecte, hilarant!

Une chanson : choix cornélien ! Je vais dire « Revival » de Gregory Porter qui porte en ce moment tout son sens ….

 

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

 

Autres articles proposés

Hub dédié
Déconfinés avec…

Par Déconfinés avec… via Marketme

Yoann Lopez, directeur marketing chez Comet, nous partage son confinement et ses nouvelles méthodes de travail, ainsi que tous ses projets pour [...]