EN CONFINEMENT AVEC… REDA BELOUIZDAD – BRETAGNE TELECOM

Publié par le - mis à jour à

Aujourd’hui Réda Belouizdad, directeur marketing de Bretagne Telecom, nous fait part de son quotidien, de sa vision de l’après confinement et de son envie de retrouver ses amis à l’extérieur…

  • Imprimer

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Mon nom est Réda Belouizdad, je suis CMO chez Bretagne Télécom depuis 3 ans, un opérateur de services Cloud qui cible les DSI d’ETI et grands comptes. Fortement présent dans le grand Ouest, nous sommes très actifs également au niveau national. Le marketing et la communication sont centralisés à Paris dont je suis le responsable avec 2 personnes à mon actif. Je sors d’une école de commerce où j’ai obtenu un master marketing des services et obtenu auparavant un DUT orienté statistiques et traitement informatique des données. J’ai eu également une expérience de plus de 7 ans chez un hébergeur cloud qui m’a permis d’appréhender les principaux concepts de l’hébergement informatique.

 

Comment vas-tu en cette période « spéciale » ?

Après 3 semaines de confinement, je commence à avoir envie de rencontrer du monde et surtout mes collaborateurs. Malgré cela les semaines sont passées assez vite et les journées sont assez bien remplies.

 

Quel est ton quotidien de télétravailleur ?

Habitant dans le 92, nous sommes 4 dont 2 enfants de 8 et 4 ans dans notre appartement. J’ai un peu de chance, ma femme arrive à consacrer du temps aux devoirs des enfants. J’avoue que pour le moment je joue uniquement le rôle de correcteur quand j’ai un peu de temps.

N’ayant pas l’habitude d’être en télétravail, j’ai très vite consacré le même rythme qu’au bureau. Sachant qu’en travaillant en agence, je suis déjà éloigné du siège basé en Bretagne, cela n’a pas été d’un grand changement du fait que nous sommes moins nombreux en agence et que nous échangeons déjà de manière régulière en visio avec le siège. La difficulté est de garder le même rythme au niveau des matinées mais ce qui est intéressant c’est de pouvoir consacrer plus de temps aux enfants pendant les repas.

Sinon le réveil reste calé sur le même horaire que d’habitude. Un autre changement important pour moi c’est de ne pas pouvoir profiter de la salle de sport 2 à 3 fois par semaine. Pour compenser cela, je cours en extérieur tout en respectant les gestes barrières et les conditions imposées par le gouvernement. Cela reste quand même agréable surtout avec les beaux jours. En parallèle pour les équipes internes, nous organisons 1 à 2 sessions de gym par TEEAMS pour bien commencer les semaines.

Sinon les journées de boulot n’ont pas beaucoup évoluées. J’utilise Zoom pour animer des webinars et formations pour nos clients. Mon équipe s’adapte également très bien, nous faisons des points tous les jours et adaptons nos priorités en fonction des urgences du moment. Enfin, membre du CODIR, je rejoins en visio les autres membres pour faire un point de nos journées et discuter de nos prochaines actions.

 

Comment vois-tu l’après confinement ?

D’un point de vue professionnel, je sais que nous reprendrons assez rapidement nos habitudes : trajet, boulot…dodo. Cette nouvelle dynamique nous permettra de nous rendre compte de la chance que nous avons de pouvoir travailler et échanger en direct avec nos collaborateurs et clients.   

Côté perso, nous avons déjà pris rdv avec nos amis, voisins pour célébrer cette liberté. Les enfants aussi seront ravis de retrouver leurs copains et leurs parents jouant uniquement le rôle de papa et maman, et pas le rôle de professeurs ??

 

Où vas-tu chercher tes infos au quotidien, actualités, pro, etc ?

Les choses n’ont pas changées, je reçois les alertes quotidiennes des médias informatiques que je prends le temps de lire tous les matins. Par contre je prends davantage de temps sur linkedin à relayer des informations plus pertinentes.

 

Si on parle un peu business, quels sont tes gros challenges à venir ?

Tout d’abord nous profitons de cette période un peu plus calme au niveau business pour accompagner et former nos commerciaux. Par exemple les sales meetings que nous avions eu l’habitude de faire de manière physique, nous les faisons en visio et nous avons la chance que nos partenaires technologiques comme VMware, VEEAM, Purestorage ou encore Fortinet jouent le jeu avec d’excellentes présentations et interactions.

Nos budgets ne sont pas impactés mais il est vrai que nous nous attendons à un pipe plus réduit si l’on compare avril 2019. Nous préparons la sortie de ce confinement avec un plan d’action commercial et marketing très intense avec davantage de digitale et de contenu orienté sécurité et cloud.  Les évènements physiques repoussés sont également un bon moyen de préparer les équipes à être plus focus sur leur organisation.

 

Un CMO dont tu souhaites lire le témoignage.

Je poke Sandrine Avenier de Knowesia

 

La carte divertissement 

Un livre : suite à la conférence sur linkedin organisé par le CMIT, je prends le temps de déguster les techniques proposées par Bruno Fridlansky avec son dernier ourvrage « Maîtrisez Linkedin ». De manière plus philosophique, je lis l’analyse de Trump vu par Alain Badiou

Un film/série : fan des séries Canal plus, je me délecte devant les séries comme Validés, Our Boys, Le Baron noir…

Une chanson : en ce moment Rilès, particulièrement le titre « Run »

 

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

Autres articles proposés

Hub dédié
Déconfinés avec…

Par Déconfinés avec… via Marketme

Yoann Lopez, directeur marketing chez Comet, nous partage son confinement et ses nouvelles méthodes de travail, ainsi que tous ses projets pour [...]