EN CONFINEMENT AVEC… PAULINE DELBOS - EMARSYS

Publié par le - mis à jour à

Aujourd’hui Pauline Delbos, responsable marketing chez Emarsys, nous raconte son quotidien, tous les points positifs qu’elle retire de la situation tant professionnellement que sociétalement…

  • Imprimer

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Pauline Delbos, une passionnée de Marketing & Communication. Je travaille dans le Marketing depuis plus de 5 ans avec différentes expériences aussi bien du côté annonceur qu’agence. Actuellement, je suis Responsable Marketing chez Emarsys, une société européenne proposant la seule plateforme d’engagement client omnicanale conçue pour accélérer les résultats des entreprises, une plateforme qui parle aussi bien aux Marketeurs qu’aux chefs d’entreprise.

Comment est-ce que tu t’organises pour télétravailler ?

Le télétravail faisait déjà partie de mon quotidien. Emarsys permet à ses salariés de travailler à distance et nous met à disposition, depuis quelques temps, différents outils tels que Slack ou Zoom. Le plus dur a été de me créer un espace de travail au milieu de mes cartons car je devais déménager vendredi dernier. Il a fallu également que je réorganise mon plan marketing en un temps record ainsi que les priorités qui en découlaient. Mon quotidien reste le même mais sans (ou peu) sortir avec une journée de travail qui commence plus tôt, des axes de communication différentes et du sport à la maison.

Quels seront les effets positifs de la situation ?

J’en identifie plusieurs à ce jour. Tout d’abord du côté des professionnels, cette situation permet d’accélérer la transformation digitale auprès des entreprises qui n’avaient pas encore enclenché cette démarche de digitalisation et qui pouvaient croire le digital comme un « buzzword ». Cette situation permet donc à ces entreprises de leur montrer les bénéfices d’autoriser le télétravail ou bien encore de réaliser d’investissements dans l’e-commerce et le marketing digital.

Puis du côté des particuliers, cette situation permet de repenser notre société de consommation, à un retour à l’envie de cuisiner vs. acheter des plats industriels ainsi qu’un retour à une meilleure hygiène. Se laver les mains, tousser dans son coude, … toutes ces pratiques ne faisaient plus parties du quotidien des Français.

Et pour finir, le dernier point positif et certainement l’un des plus importants, est la mise en lumière de manque crucial de ressources aussi bien matérielles qu’humaines dans nos services médicaux.

 

Si on parle un peu business, quels sont tes gros challenges à venir ?

L’un des plus gros challenges est de continuer à maintenir un lien avec nos prospects sans être dans une approche de vente mais de rester à leur écoute et être identifié comme un partenaire pouvant les aider à traverser cette crise et non à leur vendre quelque chose.

 

Poke un CMO dont tu souhaites lire le témoignage.

Je nomme Eve Doat-Arakelian, CMO chez Kapten et Hélène Quériault, CMO chez LALALAB.

 

 

La carte divertissement 

Un livre : Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir

Un film/série : Dans ses rêves, réalisé par Karey Kirkpatrick

Une chanson : Ouragan de Stéphanie de Monaco

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

 

Autres articles proposés