EN CONFINEMENT AVEC… OLIVIER DEXEMPLE – BEES SHOPPER

Publié par le - mis à jour à

Aujourd’hui Olivier Dexemple, co-fondateur de Bees Shopper, qui nous dévoile son quotidien de télétravailleur, sa vision de l’après confinement et la reprise lente qui s’annonce, ainsi que les effets positifs qu’il a pu observer…

  • Imprimer

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Olivier Dexemple, co-fondateur de Bees Shopper, agence de Shopper Marketing du groupe Bees. Bees est un groupe dédié à la relation clients, fondé par Emmanuel Miclo et Bertrand Forges, auparavant co-présidents de BETC digital.

Je les ai rejoints en 2017 en provenance de Coca-Cola où j’ai occupé plusieurs fonctions de direction marketing en France et en Europe. C’est là que j’ai compris la puissance du Shopper Marketing pour générer rapidement un chiffre d’affaires incrémental et rentable. Nous concevons et réalisons des activations de marque sur le parcours shopper pour de grandes entreprises de food.

 

Quel est ton quotidien de télétravailleur ?

C’est un quotidien de travailleur qui ne perd plus de temps dans les bouchons, ni dans les réunions improductives ! Nous avons instauré dès le début un point d’agence chaque jour en visio, qui permet de faire le point sur les dossiers, mais aussi de nous parler, tout simplement, de tout et de rien. Nous avons la chance d’avoir une équipe super réactive, capable de changer ses façons de travailler très vite. Finalement, nous sommes sans doute un peu plus efficaces, un peu plus organisés aujourd’hui que nous ne l’étions avant le confinement ! Par ailleurs, notre soutien actif à l’opération « Sauve ton commerce », qui permet de générer de la trésorerie immédiate pour les commerces fermés, nous a encore plus soudés. 

 

Comment vois-tu l’après confinement ?

Pour nous, la crise du covid-19 est un accélérateur de 3 tendances lourdes qui existaient auparavant et qui vont s’imposer demain à toutes les marques.

La 1ere  tendance, c’est la qualité. Retrouver la qualité : qualité de vie, qualité des relations sociales, qualité du travail et qualité des produits !  La promesse ultime d’une marque aujourd’hui, ce n’est plus la performance qui accélère et augmente la vie, c’est la qualité, qui nous garantit simplement le bien-être. Cela passe par le retour du local, du bio évidemment, mais de multiples autres solutions sont possibles.

La 2eme tendance, c’est l’accessibilité des marques. Générer de l’accessibilité dans un monde perturbé. Par le prix, par la logistique, par l’hybridation du digital et du physique, tout ce qui va faciliter la vie des shoppers doit être poussé. Les marques dans ce contexte perturbé doivent améliorer leur capacité à rencontrer les shoppers sur leurs nouveaux parcours d’achat. De nombreuses solutions inédites ont émergé pendant cette crise, je pense par exemple à la multiplication des sites de vente directe des maraichers ou à Promocash qui ouvre ses points de vente aux consommateurs.

Et la 3ème tendance, c’est l’utilité. Se rendre utile. La crise Covid montre que les entreprises et les individus savent se montrer à la hauteur de ces difficultés. La solidarité vitale, essentielle fait son grand retour. Aucune entreprise n’aura plus demain le droit d’opérer sans avoir démontré son utilité pour la société et pas seulement pour ses actionnaires.  En n’oubliant pas qu’en la matière, l’action doit précéder la communication.

 

Quels seront les effets positifs de la situation ?

Difficile de parler des aspects positifs de la situation sans d’abord rendre hommage à tous ceux qui souffrent, tous ceux qui nous soignent, nous nourrissent et nous approvisionnent au quotidien.

Au-delà, nous pensons que comme toute crise, celle que nous vivons est avant tout un moment de changement d’état, et c’est très enthousiasmant ! Nous voyons apparaitre chaque jour dans de nombreuses entreprises des initiatives nouvelles qui renversent les certitudes et les habitudes.

Pour citer Henri Bergson : « l’avenir n’est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire ». Pour aider nos clients (et les autres !) à relancer la machine, nous avons lancé un guide pratique de la réactivation des marques. Nous y donnons de nombreuses idées d’activations de marque simples et rapides pour relancer le business. Il est disponible gratuitement sur notre site.

Le redémarrage va être lent, mais il se joue maintenant. Et l’enjeu d’exister quand tout le monde va recommuniquer ne sera pas le moindre !

 

La carte divertissement 

Un livre : Swap, d’Anthony Moore, un roman d’humour noir comme seuls les Anglais savent les écrire, sur la quête du premier numéro de Superman Comics par un libraire Londonien. Une occasion de saluer mon super libraire l’Amandier à Puteaux, qui me l’a conseillé et qui a ouvert un point Drive pour continuer à faire partager ses pépites !

Un film/série : La géniale série d’Arte « Les aventuriers des Arts modernes », sur la vie intime des artistes fondateurs de l’art moderne de 1900 à la libération. Pour apprendre sans s’ennuyer qui étaient ces drôles de gens qui ont su eux-aussi renverser les conventions.

Une chanson : I’m Picky, de Shaka Ponk, pour me rappeler un concert magique vécu avec mes garçons et espérer qu’on retourne très vite écouter de la musique avec 15 000 personnes autour de nous.

 

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

 

Autres articles proposés

Hub dédié
Déconfinés avec…

Par Déconfinés avec… via Marketme

Yoann Lopez, directeur marketing chez Comet, nous partage son confinement et ses nouvelles méthodes de travail, ainsi que tous ses projets pour [...]