EN CONFINEMENT AVEC… JOHAN BENOUALID - AKENEO

Publié par le - mis à jour à

Aujourd’hui Johan Benoualid, Vice-Président Sales EMEA & APAC d’Akeneo, qui nous fait part de son organisation rôdée durant ce confinement, sa vision de l’après et les trois plus grands avantages qu’il retient…

  • Imprimer

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Johan Benoualid, Vice-Président Sales EMEA & APAC depuis avril 2018.

Ma mission consiste à accompagner le développement d’Akeneo, en France et à l’international au travers notre présence dans le monde : France, UK, Pays-Bas, Suède, Allemagne, Espagne, Italie, Pologne, US, Australie, Israël. Nous sommes l’éditeur de la plateforme de Gestion de l’Expérience produit la plus répandue dans le monde. Avant de rejoindre Akeneo, J’occupais le poste de Directeur Général Europe du Sud chez Hootsuite, une plateforme de gestion des médias sociaux leader de son secteur. J’ai ouvert les bureaux en France puis accompagné l’expansion de l’entreprise en Espagne et en Italie

 

Comment est-ce que tu t’organises pour télétravailler ?

J’ai l’habitude de travailler à distance puisque la plupart de mes équipes et collaborateurs directs sont répartis dans nos différents bureaux dans le monde. Ce qui change principalement, c’est que toutes les équipes sont dans le même cas et nous avons donc tourné les choses positivement. Par exemple, nos 3 fondateurs postent une courte vidéo tous les matins « good morning Akeneo », un de nos collaborateur a lancé un concours photo « show me your home office », mon équipe au Royaume-Uni a lancé un « virtual pub » avec petit quizz chaque semaine... toutes ces initiatives permettent de garder le contact et de travailler en gardant notre état d’esprit et nos valeurs.


Sur le plan fonctionnel, nous nous sommes rapidement adaptés pour mettre en place les formations initialement prévues sur site via des formations en ligne et réinventer notre mode de travail pour aider nos clients et partenaires. Notre DRH et office management nous ont aussi permis d’accompagner chacun de nos collaborateurs avec de précieux conseils et le matériel nécessaire. Ce fut particulièrement important pour les nouveaux collaborateurs qui ont démarrés sur les 3 dernières semaines et que nous avons accueillis 100% online. Mes enfants, de 10 et 13 ans, ont aussi appris à travailler à distance. Ils font une sorte de stage d’immersion dans les entreprises de leurs parents. C’est aussi une bonne occasion pour apprendre de nouvelles méthodes et découvrir de nouvelles façons de travailler : suivre les cours en visio, faire une dictée à partir de l’enregistrement de l’enseignant.

 

Comment vois-tu l’après confinement ? 

J’ai plutôt une vision optimiste, j’espère que nous pourrons en tirer des enseignements pour le futur : le local, revaloriser certains secteurs et le retour aux valeurs essentielles.

 

Cette crise montre l’importance du local et de la proximité, tant pour le commerce que pour les circuits de production et la logistique. Tout ce qui contribue à la proximité devrait être revalorisé. Rebattre les cartes sur des produits sous ou survalorisés. Des biens essentiels dont nous avons oublié l’importance retrouveront certainement leur juste valeur. Et inversement pour certains produits et services.

 

Ceux qui prennent soin de leurs clients et collaborateurs pourront en sortir plus fort aussi. On évoque souvent l’importance de se préparer pour l’inattendu, faire preuve d’agilité et de résilience, cette période est un bon test. Tout l’enjeux va être de pouvoir gérer la période de confinement puis le pic qui devrait se produire à son issue.

 

Quels sont les 3 plus gros avantages à retirer de la situation ?

Profiter de sa famille. En temps normal, je suis souvent en déplacement ou avec des longues journées alors c’est l’occasion de pouvoir déjeuner en famille, nous faire une séance de sport, de créer de nouveaux jeux et activités !

 

C’est aussi l’occasion de remettre à jour de nombreux outils ou process internes qu’on adapte au travail à distance. Cela permet de beaucoup mieux documenter et de rendre les choses flexibles.

Plusieurs chantiers que nous avions repoussés ont démarré ou accéléré : digitalisation de nos programmes de formation internes, revue de notre toolkit Vente & Marketing, projets sur des outils internes. Enfin, préparer la reprise avec nos clients et partenaires : la complexité de la situation pour certains clients nous a amené à innover avec eux pour préparer la sortie et le rebond.

 

Poke un leader dont tu souhaites lire le témoignage.

Alexandre Nottin, Directeur Digital Franprix – Groupe Casino. La proximité et l’innovation de Franprix sur la distribution locale est une belle réussite.

 

La carte divertissement 

Un livre : « L’âge de la multitude : Entreprendre et gouverner après la révolution numérique » d’Henri Verdier et Nicolas Colin. Mon boss me l’avait offert l’an dernier et je n’avais pas eu l’occasion de le commencer.

Un film/série : La filmographie d’Éric Toledano et Olivier Nakache. Un très bon mix !

Une chanson : Bob Sinclar en live tous les jours à 14h, à voir en replay sur Facebook live, idéal pour boucler sa journée de travail.

 

 

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

 

Autres articles proposés

Hub dédié
Déconfinés avec…

Par Déconfinés avec… via Marketme

Yoann Lopez, directeur marketing chez Comet, nous partage son confinement et ses nouvelles méthodes de travail, ainsi que tous ses projets pour [...]