EN CONFINEMENT AVEC… HERVE LEROUX - ODIGO

Publié par le - mis à jour à

Aujourd’hui Hervé Leroux, directeur marketing et communication pour Odigo, nous raconte son quotidien de 5 à la maison, son quotidien de télétravailleur et ses gros challenges à venir…

  • Imprimer

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Après une longue expérience marketing dans le secteur bancaire, j’ai rejoint en 2011 Prosodie-Capgemini devenu en 2019 Odigo. Mon rôle est de développer la notoriété de la marque (dont marque employeur) et générer des leads pour les commerciaux à travers les événements et campagnes marketing. Sans oublier la communication interne, absolument nécessaire dans cette période. Je me repose sur une équipe digitale (web, réseaux sociaux, campaign manager), designers, développeurs, content marketers et des field marketing managers chargés d’animer les pays en Europe.

Quel est ton quotidien de télétravailleur ?

Toute l’entreprise a été placée en télétravail en 24h, nous avons appliqué notre PCA à la perfection, très impressionnant cette capacité d’adaptation.

En cette période, l’activité est très chargée. Je check mes mails sur mon smartphone avec mon café, réponse via Teams pour les lèves tôt. La journée commence à 8 :30. Notre direction nous a imposé de faire un break entre12 :00 et 14 :00, 18 :30 c’est l’heure de notre call quotidien avec le comité de direction. Fin de journée vers 19 :00.

Je travaillais déjà beaucoup avec des outils collaboratifs, mon équipe est disséminée en Europe et en Inde, j’ai renforcé les appels téléphoniques. En France, nous avons instauré un Teams café tous les lundis matin, on y parle pas boulot !

Comment vois-tu l’après confinement ?

Tous nos événements ont été décalés entre septembre et novembre, ce qui chamboule tout notre plan marketing, j’évite de penser au pic de surcroit de travail. Très honnêtement, je ne sais pas comment sera le post confinement, on va en tirer des enseignements, changer nos habitudes. Je pense que ce virus sera présent pendant longtemps dans nos têtes. Je pense qu’on ne mesure pas encore toutes les conséquences.  

Si on parle un peu business, quels sont tes gros challenges à venir ?

Les gros challenges sont déjà là. Cette crise à fait comprendre qu’une solution contact center as a service répondait parfaitement à un besoin d’un plan de continuité d’activité. Nous répondons à des demandes de non-clients qui sont « coincés » avec leur solution on-premise. Dans le paysage des solutions d’engagement client, nous sommes les seuls à pouvoir accompagner les demandes de bout en bout. En effet Odigo est opérateur téléphonique, héberge sa propre solution, et dispose d’une task force interne composée d’architectes, consultants, intégrateurs. En moins de 5 jours nous avons monté from scratch un centre de contacts pour un opérateur telco, nous aidons également l’APHP pour les aider dans la lutte du Covid19.

Poke un CMO dont tu souhaites lire le témoignage.

Céline Forest Engie

 

La carte divertissement 

Un livre : L’alchimiste de Paulo Coelho (Écouter son instinct, il ne faut jamais abandonner).

Un film/série : Deadwind

Une chanson: Feeling Good (Nina Simone)

 

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

 

 

Autres articles proposés

Hub dédié
Déconfinés avec…

Par Déconfinés avec… via Marketme

Yoann Lopez, directeur marketing chez Comet, nous partage son confinement et ses nouvelles méthodes de travail, ainsi que tous ses projets pour [...]