EN CONFINEMENT AVEC… HELDER MATTOS- BRUCE

Publié par le - mis à jour à

Aujourd’hui Helder Mattos, directeur marketing de Bruce. Un profil touche à tout directement venu du Brésil qui nous donne sa vision de l’après et de la responsabilité de chaque marketer dans cette situation exceptionnelle…

  • Imprimer

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Helder Mattos et je suis aujourd’hui CMO de l’agence de recrutement 100% digital, BRUCE. J’ai quitté le Brésil il y a presque 3 ans pour rejoindre l’aventure Bruce en France. J’ai une formation d’ingénieur mais je crois qu’on peut dire que mon profil est aussi bien technique que business puisque j’ai ensuite travaillé pendant plus de 10 ans dans la gestion de projets, le marketing, le growth et la vente.

 

Comment vois-tu l’après confinement ?

Nous vivons une période complexe certes, mais aussi historique, puisque beaucoup d’entre nous n’auraient pas imaginé la vivre à notre époque. J’ai l’impression que ce sont dans des moments comme celui-ci que de grands cycles finissent et que des changements profonds dans le comportement des individus se produisent. Nous sommes confrontés à un phénomène particulier : nous sommes moins sollicités et vivons un isolement social. Ce changement d’habitude à l’échelle de chaque pays aura forcément un impact dans les prochains mois ou dans les prochaines années. J’espère qu’on pourra se rappeler de ce moment pour questionner notre rapport au monde et aussi, surtout, redémarrer la machine globale de manière plus saine et responsable.

 

En tant que professionnel du marketing, je pense que nous devons être encore plus conscients des conséquences de notre travail pour éviter déjà, la propagation des fake news, mais aussi pour participer à notre petite échelle, à faire avancer notre société.

 

Quel est ton quotidien de télétravailleur ?

La première chose que j’ai dû faire a été d’organiser un espace dédié au travail sans distraction, pour rester focus sur mes tâches toute la journée. J’ai ensuite été plus exigeant dans mon organisation quotidienne et j’essaie de délimiter les heures de début et de fin de journée, pour garder l’équilibre souvent fragile entre vie professionnelle et vie personnelle.

 

Je fais un rendez-vous vidéo tous les matins à 9h avec toute mon équipe. Cela me permet de garder une proximité avec chacun, de réaligner les priorités et de marquer le début de la journée. Je pense que le télétravail collectif a surtout augmenté les besoins en communication, la fréquence et la qualité des échanges entre les équipes. En tant que CMO, je travaille pour garder un contact régulier avec chacun et organiser les projets au mieux.

 

Si on parle un peu business, quels sont tes gros challenges à venir ?

Cela peut paraître évident, mais c’est de minimiser les conséquences négatives d’une telle crise sur Bruce, qui est dans un secteur très impacté par cette situation : l’intérim et le recrutement. Et, en parallèle, d’y préparer nos actions de communication et de marketing post-confinement avec toute l’incertitude des mois à venir.

 

Poke un CMO dont tu aimerais lire le témoignage

La crise étant mondiale, je dirais mon ancien directeur Roger Solé, qui est CMO de Sprint, un opérateur télécom aux États-Unis.

 

 

La carte divertissement

Un livre: L'Univers dans une coquille de noix - Stephen Hawking

Un film/série: Bacurau, un film Brésilien lancé en 2019 avec une critique social importante

Une chanson: Beatriz - Chico Buarque

 

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

Autres articles proposés