EN CONFINEMENT AVEC… GREGORY COSTE – HACK MY SAAS MARKETING

Publié par le - mis à jour à

Aujourd’hui Gégory Coste, consultant marketing, nous livre son quotidien de marketeur occupé, ses sources d’infos privilégiées ainsi que ses gros challenges à venir…

  • Imprimer

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Grégory Coste (non, rien à voir avec l’Hôtel Costes ni le boulanger du coin) et je suis consultant marketing digital spécialisé en marketing SaaS B2B (éditeurs de logiciels professionnels) depuis 2016.

Ancien responsable marketing et communication chez Afineo (éditeur de solutions MDM, PIM, DAM et publishing), j’ai également travaillé chez un comparateur de logiciels professionnels doté d’un blog à fort trafic pendant plusieurs années.

Actuellement en recherche d’une opportunité professionnelle (salariat), je propose mes services en tant que prestataire (portage) et développe mon initiative "Hack my SaaS marketing" que j’explique plus bas.

Je suis spécialisé en stratégies de contenu B2B (appuyées par les opportunités SEO). Ma mission est d’accélérer la génération de leads B2B et d’en améliorer la qualité pour un éditeur, et, au passage de générer une notoriété positive. Cela nécessite de mettre en œuvre des programmes de lead nurturing adaptés.

Ma première vie professionnelle me permet d’offrir également une vision stratégique et une approche créative sur bien d’autres aspects du périmètre "MarCom" : j’ai en effet accompagné des agences parisiennes pendant près de 15 ans sur des appels d’offres en tant que consultant indépendant.

 

Quel est ton quotidien de télétravailleur ?

Je développe et fais la promotion quotidienne de "Hack my SaaS marketing » : il s’agit d’une initiative originale que j’ai lancée récemment à destination des éditeurs SaaS B2B.

Le principe ? Je propose à l’éditeur de choisir le sujet du prochain livre blanc qu’il veut recevoir dans sa boîte email. La promesse : un guide pratique garanti sans I.A. que l’éditeur va lire avec intérêt puisqu’il choisit le sujet.

C’est une approche inédite qui est très bien accueillie, me permet de nouer de nouveaux contacts et d’être identifié sur le marché. J’ai donc beaucoup de contenus à produire…  J’en profite pour lancer un appel aux experts du secteur SaaS : toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour témoigner, participer, apporter de la valeur, voire co-signer un guide ! "You’re welcome !"

Parallèlement je prends du temps pour participer régulièrement à des webinaires, rencontrer de nouvelles personnes en visio, tester quelques outils et faire de la veille.

 

Finalement, le confinement, ça occupe son marketeur.

 

Où vas-tu chercher tes infos au quotidien, actualités, pro, etc ?

J’écoute quelques podcasts sur Spotify quand l’invité ou le sujet m’intéresse, comme les podcats SEO de Thomas Cubel.

Le contexte du confinement a boosté l’activité des webinars dont je suis friand : l’initiative saloon.cloud en témoigne. J’essaie de me freiner car l’offre est actuellement conséquente !

J’aime aussi diversifier mes sources d’infos pour m’enrichir de points de vue complémentaires : Google, YouTube, les sites d’information reconnus tels que le vôtre, mais aussi les échanges plus ou moins privés ou "underground" via les communautés (groupes Facebook, LinkedIn slack, twitter, etc.). J'échange aussi en visio avec des experts complémentaires.

Je mélange les sources classiques du "marketeur propre" et celles du growth hacker : cela permet de ne pas s’imposer des œillères et de ne pas rester enfermé dans un paradigme. J’aime trouver la réponse là où personne ne va la chercher. C’est l’une de mes bottes secrètes.

 

Si on parle un peu business, quels sont tes gros challenges à venir ?

Une récente étude de l’APEC révèle que les offres d’emploi concernant les cadres ont chuté de - 40%. Je pense donc que j’adopte donc une approche pertinente pour émerger dans le contexte actuel, que ce soit pour me faire engager ou pour développer une activité indépendante.

Dans cette perspective, j’envisage de développer mes propres webinars afin d’évangéliser certaines thématiques auprès des éditeurs de logiciels et activités B2B. L’inscription au replay peut devenir en effet un canal de contact qualitatif qui "travaille tout seul" pour moi.

L’autre véritable challenge de tout marketeur : convaincre mes interlocuteurs de ne pas baisser leurs investissements marketing et faire preuve de pédagogie auprès des décideurs.

Certains éditeurs de logiciels doivent prendre conscience de la réalité du web:

• les prospects B2B ont besoin de consommer de nombreux contenus qui les font avancer dans le parcours d’achat utilisateur,

• le référencement naturel est un levier d’acquisition de clients en ligne exponentiel lorsqu’il se traduit par des contenus qui balisent ce parcours,

• investir dans une stratégie de contenu sur le long terme, c’est en tirer un double bénéfice : prendre l’avantage concurrentiel en ligne et devenir la référence auprès des utilisateurs.

Par ailleurs, si l’on observe certains sites d’éditeur, on constate que la valeur du trafic généré par le référencement naturel équivaut à des milliers, voire des dizaines de milliers d’euros en achat publicitaire.

 

On en parle en visio ?

 

Poke un CMO dont tu souhaites lire le témoignage

Josélito Tirados, mon ami zéro bullshit, prépare tes punchlines !

 

 

La carte divertissement 

Un livre : "Your ad ignored here" de Tom Fishburne alias The Marketoonist. Un régal.

 

Un film/série : La Casa de Papel ! Dernière saison terminée : je l’ai dévoré en deux jours. J’adore l’idée que les méchants soient les gentils et inversement (Poke Dexter si tu nous lis) : cela bouscule les idées reçues. Assez blasé des séries pour en consommer beaucoup, j’ai été agréablement surpris puis carrément mordu ! Ce divertissement fait très bien son job. Foncez !

 

Une chanson : celle que l’on retrouve dans la série forcément : "Bella Ciao". Un poil militantiste, je lui confère une saveur particulière en ces temps de confinement. Elle me donne en effet du cœur à l’ouvrage et me remonte le moral quand il m’arrive d’avoir le blues du confiné. Je m’amuse même à la jouer au saxophone, histoire de finir cette interview sur une bonne note.

 

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

 

Autres articles proposés

Hub dédié
Déconfinés avec…

Par Déconfinés avec… via Marketme

Yoann Lopez, directeur marketing chez Comet, nous partage son confinement et ses nouvelles méthodes de travail, ainsi que tous ses projets pour [...]