EN CONFINEMENT AVEC… EMMANUELLE BENOLIEL - AIRCALL

Publié par le - mis à jour à

Aujourd’hui Emmanuelle Benoliel, directrice demande generation chez Aircall, nous montre que le quotidien peut être sacrément actif quand on travaille chez soi avec sa famille, et qu’il y a de bonnes choses à retenir de cette situation…

  • Imprimer

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Emmanuelle Benoliel, je suis directrice marketing EMEA & APAC chez Aircall depuis un peu plus d’un mois. Gros challenge managérial pour commencer une nouvelle aventure, mais j’ai la chance d’avoir une équipe fabuleuse.

Comment vas-tu en cette période « spéciale » ?

Ambivalence de sentiments, entre le fait d’être heureuse de passer du temps avec ma famille, le manque de lien social, la situation sanitaire très stressante et mon mari qui est au front en tant que médecin (j’applaudis tous les soirs à 20h).
J’ai de la chance d’être dans une entreprise qui se souci de notre bien-être, qui nous aide à manager à distance, qui nous donne les outils pour être performants même dans ces conditions particulières, et surtout qui comprend qu’être maman en cette période rajoute un challenge supplémentaire.
 

Quel est ton quotidien de télétravailleur ?

Je dois jongler entre la vie de maman, de femme de médecin et de télétravailleuse, ce qui n’est pas tous les jours évident. Après une semaine d’ajustement, nous avons pu construire une certaine routine.
Néanmoins je dirais que mon quotidien commence par un moment d’amour et de tendresse avec mon fils, tous les matins, avec plein d’activités d’éveil.
Avant toute chose, on commence avec l’équipe avec un virtual coffee puis j’enchaine avec quelques (beaucoup) de call, de suivi de projets, d’activités quotidiennes. Pause déjeuner sur le balcon pour respirer un peu l’air frais, et à nouveau meeting, travail. Quelques couches et câlins par ci par là. L’important étant de garder le lien avec les équipes, de développer des nouveaux challenges et de toujours s’éclater dans notre travail malgré les circonstances.

Après c’est l’heure du bain, du repas, de la course de fin de journée, avant de pouvoir finir les dernières tâches quotidiennes professionnelles.

L’agenda est différent mais on apprend à le gérer au quotidien, en améliorant chaque jour ce qui peut l’être.
 

Quels seront les effets positifs de la situation ?

La situation globale est très difficile pour tout le monde, autant d’un point de vue pro que perso. La chance que nous avons, chez Aircall, est que nous pouvons travailler à distance.

A mes yeux l’impact positif de ce confinement sera la démocratisation du télétravail. J’ai eu la chance de toujours travailler dans des entreprises où il était pratiqué, et personnellement il fait partie de mon équilibre vie pro vie perso. Nous avons les outils pour, et par conséquent nous avons su nous adapter très rapidement. En étant tous dans l’obligation de travailler à distance, nous apprenons une nouvelle façon de collaborer, de communiquer et pour mon équipe, je trouve que l’impact sur la productivité est impressionnant.

 

Le second point positif est la connaissance des équipes, l’empathie que chacun peut avoir ainsi que la solidarité qui nait. Les situations de crises font ressortir ce qu’il y a de meilleur chez les gens.

 

Poke un CMO dont tu souhaites lire le témoignage.

Guillaume Roques, Directeur marketing EMEA Google

 

 

La carte divertissement 

Un film/série : The 100

Une chanson : Pookie ou Baby Shark (la passion de mon fils)

 

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

 

Autres articles proposés

Hub dédié
Déconfinés avec…

Par Déconfinés avec… via Marketme

Yoann Lopez, directeur marketing chez Comet, nous partage son confinement et ses nouvelles méthodes de travail, ainsi que tous ses projets pour [...]