EN CONFINEMENT AVEC… ADELINE LEMERCIER - PLEZI

Publié par le - mis à jour à

Aujourd’hui Adeline Lemercier, responsable marketing chez Plezi, qui nous dépeint son quotidien de télétravailleuse, comment savoir se déconnecter ainsi que sa vision de l’après…

  • Imprimer

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis responsable marketing chez Plezi, un éditeur français de marketing automation pour les entreprises BtoB. J’ai rejoint l’équipe il y a un peu plus de 3 ans pour mettre en place la stratégie marketing et notamment la stratégie d’acquisition. Lorsque je suis arrivée chez Plezi, l’équipe était composée de 5 personnes et c’était le début de la commercialisation du produit. Aujourd’hui, nous sommes presque 40, nous avons plus de 300 clients et nous nous lançons petit à petit à l’international.

Quel est ton quotidien de télétravailleuse ?

J’ai tenté de garder les mêmes habitudes, je me lève à la même heure pour ne pas perdre le rythme. Je profite du temps en plus le matin pour faire du sport, et plus particulièrement du yoga. Je suis plusieurs comptes sur Instagram de professeurs qui donnent des cours en accès libre en cette période.

 

Avant l’annonce du confinement, j’avais pris tout ce qu’il fallait pour avoir tout sous la main pour travailler chez moi. J’ai pu reconstituer mon espace de travail sur ma table à manger. La seule chose qui me manque c’est mon deuxième écran !

 

Au niveau des journées, elles sont plutôt intenses et bien rythmées par beaucoup de visioconférences avec mes collègues et mon équipe. Nous avons lancé un nouveau projet (Saloon) le 23 mars pour faire face aux événements annulés et décalés, ce qui nous a permis de ne pas connaître de baisse de rythme. Depuis le début du confinement toute l’équipe est plus que motivée. Les outils que nous avons l’habitude d’utiliser, comme Slack ou Asana pour collaborer et suivre l’avancée des projets marketing, nous aident encore plus.

 

Que ce soit sur le côté pro ou perso, il y a de nombreuses initiatives qui sont organisées pour échanger et se voir. On se retrouve pour des sessions sport, apéros ou encore blind tests. Le seul point un peu compliqué est le fait de marquer une rupture avec le boulot le soir et déconnecter. Vu qu’on ne peut pas sortir, j’essaye de ne pas passer d’un écran à un autre et de trouver d’autres occupations…

 

Comment vois-tu l’après confinement ?

Que ce soit avec mes amis ou collègues, je pense qu’on va se retrouver et faire une sacrée fête ! Ça va être un vrai plaisir de retrouver notre liberté. Mais je pense qu’on va vite reprendre le quotidien et nos habitudes.

 

Du côté pro, ça va être très intense. Lorsque la fin du confinement sonnera, tout va s’accélérer. Il faudra que les entreprises soient agiles car nous ne savons pas vraiment comment sera le marché. Il faudra s’adapter et réagir vite. Toutes les entreprises vont vouloir rattraper le retard accumulé au niveau business. Celles qui auront apporté de la valeur à leurs prospects et clients  pendant et après cette période se démarqueront, j’en suis persuadée.

 

Si on parle un peu business, quels sont tes gros challenges à venir ?

L’un de nos plus gros challenges va être de tout mettre en oeuvre pour atteindre les objectifs fixés en début d’année. Nous avons des objectifs ambitieux et cette période va potentiellement nous faire prendre un peu de retard malgré toutes les actions que nous sommes en train de déployer pour éviter cela.  L’enjeu pour nous va être de convaincre les dirigeants d’investir dans une solution de marketing automation comme Plezi afin de faire gagner du temps à leur équipe marketing et leur permettre d’aller toucher leurs prospects avec le bon message au bon moment. L’inbound marketing est une stratégie qui est de plus en plus inévitable pour les entreprises BtoB qui souhaitent se développer. D’autant plus dans cette période pendant laquelle il est difficile de contacter des prospects qui ne sont pas joignables ni ouverts aux discussions. Il est important de se démarquer avec du contenu pertinent et de qualité, d’apporter de la valeur et d’être présent là où est sa cible.

 

Le second challenge va être de continuer les actions que nous avons commencé à mettre en place depuis fin 2018 pour nous développer à l’international et notamment en Angleterre.

 

Poke un CMO dont tu souhaites lire le témoignage.

Charlyne Graveline - Directrice Marketing chez Wizaplace

 

 

La carte divertissement 

Un livre : En attendant Bojangles, d’Olivier Bourdeaut, un magnifique roman avec une histoire loufoque qui permet de s’évader.

Une série : Se refaire les 9 saisons de The Office (US) pour rigoler et avoir le sentiment d’être quand même un peu au bureau.

Une chanson : Blinding Lights de The weeknd, une chanson qui donne la pêche !

 

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

 

Autres articles proposés

Hub dédié
Déconfinés avec…

Par Déconfinés avec… via Marketme

Yoann Lopez, directeur marketing chez Comet, nous partage son confinement et ses nouvelles méthodes de travail, ainsi que tous ses projets pour [...]