DECONFINES AVEC… SANDRINE AVENIER - CMIT

Publié par le - mis à jour à

Sandrine Avenier, directrice marketing dans l’IT, nous parle de son déconfinement, sa vision des mois à venir jusqu’à la fin de l’année et nous partage sa passion du confinement…

  • Imprimer

Carte d’identité

Sandrine Avenier, administratrice CMIT et directrice marketing, confinée à la maison avec 2 enfants en bas âge.

 

Je suis Marketeuse dans le secteur IT depuis bientôt 30 ans… Je me suis donc adaptée à de nombreux changements : du minitel au web, en passant du print au digital et aux différents styles d'événements, sans oublier les RP et les réseaux sociaux… tout va très vite et c'est très stimulant ! Ce confinement a montré toutes les possibilités qui s'offrent à nous et ce que nous devons améliorer.

 

Comment as-tu vécu cette période ?

J'avoue que la période n'a pas été si difficile. J'ai profité de mes enfants et je contactais tous les jours des membres de mon réseau afin de garder le lien. Le confinement m'a surtout permis de faire le point sur mes objectifs et définir les priorités pour y arriver.

 

Comment vois-tu l’été, la rentrée et la fin de l’année ?

L'été sera chaud ! Parlons sérieusement, les entreprises vont devoir repenser leur fonctionnement en profondeur tant en interne qu'en externe. Les salariés vont demander de plus en plus de bienveillance et de sens dans leur activité. Le télétravail va bien sûr être plus utilisé et de nouvelles manières de collaborer vont se mettre en place pour préserver le lien avec l'entreprise. De fait, des salariés ne seront pas forcément à proximité de l'entreprise et les réseaux en région seront beaucoup plus puissants. L'été sera peut-être l'occasion pour certains de préparer leur déménagement…

Les liens entre l'entreprise et ses partenaires et clients va également évoluer. Un climat de confiance devra s'instaurer d'autant plus dans un contexte de distances sociales. La communication va être dans les 2 sens et les échanges plus profonds. Les commerciaux qui ne sont pas encore approprié le social selling vont être en perte de vitesse, il faudra rapidement les former. L'ensemble des informations nécessaires au fonctionnement de l'organisation devront être mises à disposition facilement, notamment pour que les partenaires (et même les clients) soient de vrais relais pour l'entreprise.

Pour les marketeurs, Il faudra mettre les bouchées doubles pour récupérer un peu le temps perdu si la communication pendant le confinement n'a pas été ajustée. Bien entendu, les grands événements physiques n'auront pas lieu, il faudra donc repenser les échanges. Avec des événements digitaux bien sûr mais également des rencontres en plus petits comités pour traiter des sujets précis. Les entreprises demandent de plus en plus de contenus concrets et le rôle d'ambassadeur va prendre de plus en plus de place dans les opérations à venir. Le client va être le centre de toutes les attentions et les évolutions produits et services ne se feront pas sans lui, et c'est une très bonne chose.

 

Sinon, comme 60% des confinés, as-tu profité de la période pour cuisiner, bricoler ou te lancer dans une nouvelle passion ?

J'ai profité à fond de mes enfants. C'est un plaisir de pouvoir passer du temps avec eux : leur préparer de bons petits plats et jouer ensemble en cherchant à faire des activités différentes et créatives. J'ai même fait du sport en courant derrière ma fille, ou plutôt elle me courant après. Nous avons eu de bons fous rires et ça fait du bien. Dans ce contexte on se concentre sur ce qui est le plus important.

J'ai profité également de quelques moments de "calme" pour suivre un coaching en ligne pour être meilleure : le directeur marketing de Google et ancien président du CMIT a créé MAARS et ça a été une super expérience pendant 3 semaines. Encore aujourd'hui les participants continuent d'échanger. Une preuve que le confinement, si il a créé de la distance a aussi pousser les personnes à se rapprocher autour de projets communs.

Enfin, j'ai également participé à plusieurs projets du CMIT ce qui permet d'échanger avec mes paires.

 

Poke un CMO dont tu souhaites lire le témoignage

Christophe Marée, directeur marketing Adobe

 

La carte souvenir

Mon achat de confiné était du chocolat

Le meilleur moment de confiné était les fous rires en famille

Mon été sera tranquille et studieux pour bien préparer la rentrée

 

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

Autres articles proposés

Hub dédié
Déconfinés avec…

Par Déconfinés avec… via Marketme

Yoann Lopez, directeur marketing chez Comet, nous partage son confinement et ses nouvelles méthodes de travail, ainsi que tous ses projets pour [...]