Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

[Tribune] Peut-on compter sur le digital et la data pour vaincre le Covid-19 ?

Publié par le | Mis à jour le
[Tribune] Peut-on compter sur le digital et la data pour vaincre le Covid-19 ?
© KanawatVector - stock.adobe.com

La data peut-elle transformer quelque chose de négatif en positif ? Plus précisément, dans le contexte pandémique que nous traversons depuis plus d'un an maintenant, peut-elle aider à vaincre le virus et préparer au mieux " l'après-Covid-19 "

Je m'abonne
  • Imprimer

... ou, plus pragmatiquement peut-être, nous aider à vivre avec ? Certaines initiatives digitales nous prouvent que la data peut faire la différence.

La solidarité comme point de départ

Nous sommes le 3 mai 2021. La France se réveille à l'aune de la levée des restrictions, avec en ligne de mire le 30 juin pour un retour " à la normale ". Plus d'un an après le premier confinement, les pronostics vont bon train. La fin du tunnel dans quelques semaines, le temps que la vaccination s'installe plus largement ? Ou un retour à la vie normale encore impossible ? Mais peu importe. Ce qui compte, c'est ce qui est né depuis ce premier confinement : des élans de solidarité extraordinaires, une prise de conscience collective....la data, elle, s'est montrée indispensable pour prédire la propagation du virus, construire des modèles statistiques ou encore évaluer l'efficacité des traitements. Mais les entreprises dans tout ça ? Et le digital ?

L'ère de la" data optimisme "

Malgré les nuages menaçants et les moult promesses d'effondrement économique, les entreprises ont su mettre à profit la data. Et pas n'importe laquelle : la data " intelligente " et optimiste, qui donne à voir et à réfléchir sur ce que cette crise révèle de meilleur en nous, d'utile et de structurant. De nombreux exemples montrent que la période fut propice pour initier de nouvelles réflexions, analyses et actions : le collectif a été une ressource hors du commun pour penser autrement, agir et décider plus pragmatiquement.

Petit tour d'horizon des initiatives : six pôles de compétitivité santé français ont créé une carte inédite sur Google Maps qui recense plus de 280 initiatives, principalement dans le secteur de la santé ; dans la même veine, Dawex, leader technologique de plateforme d''change de données, a créé COVID-19 Data Exchange. Sa mission ? Permettre l'échange de données non personnelles critiques pour freiner l'épidémie et limiter son impact économique. Denodo, leader en virtualisation des données, a conçu son "Coronavirus Data Portal", une plateforme coopérative ouverte qui recourt à la virtualisation des données. Des éléments mis à destination notamment des scientifiques, analystes et chercheurs, qui exploitent ces informations pour trouver des solutions à la pandémie.

Alors oui, la data peut aider à combattre le virus....à condition de la transformer en insights. Car pour rappel, la data brute n'a que peu de valeur, et c'est lorsqu'on y intègre la réflexion humaine qu'elle devient intelligente. De quoi décrypter notre monde, façonner de nouvelles idées, et aider à repousser ce virus et ses conséquences économiques et sociales. C'est par exemple l'ambition de Covidemain , une plateforme qui regroupe des données positives et des articles d'experts venus de tout horizon pour former un think tank pluridisciplinaire. L'idée est de partager une vision optimiste de l'avenir, en s'appuyant sur les transformations sociétales détectées grâce au data listening.

Une crise qui force les marques à être plus à l'écoute

Si la pandémie a boosté des tendances et révélé des usages, elle a surtout largement poussé les marques à écouter avec attention leurs publics, leurs audiences, et leurs consommateurs. L'empathie s'est accentuée, et ça a d'ailleurs permis à certaines marques de se (ré)humaniser.

S'appuyer sur la data, c'est être au plus près de ses audiences, écouter pour se reconnecter aux besoins de son public C'est le principe même des stratégies dites data-driven. Grâce aux analyses concrètes tirées de la donnée, les discours sont plus ancrés dans la réalité, notamment en analysant les comportements des internautes sur les réseaux sociaux, captés grâce au social listening.

Les agences de communication l'expérimentent régulièrement. Dans le cadre de recommandations dans le secteur du tourisme par exemple, le social listening peut être utilisé pour détecter les insights des urbains en mal de soleil et d'air de vacances, et révéler les opportunités en réponse directe à ces insights. Les données révèlent que les audiences sont notamment en quête du calme que procure la nature, et de la diversité des paysages. Les campagnes peuvent alors s'articuler autour de la simplicité des moments, et le partage de ces instants. La data pour stimuler la créativité, c'est la synergie des expertises qui s'exprime.

Alors certes, la data intelligence ne peut pas vaincre directement le virus, mais elle a prouvé qu'elle pouvait être source d'optimisme, d'empathie, et d'initiatives solidaires innovantes, afin de préparer au mieux l'avenir.


Laura Meunier est planner stratégique chez Tequilarapido.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande