Recherche
Se connecter

Tout savoir sur l'e-mail - Episode 1/2

Publié par / Avec la Marketplace le | Mis à jour le

« LE FAIRE OUVRIR » – épisode 1 Premier générateur de trafic sur le web, l’e-mail est l’un des supports préférés des consommateurs ET des entreprises. Bien moins cher que le mailing papier et plus instantané, les marques n’ont pas hésité à exploiter ce canal. L’e-mail pourrait cependant perdre du terrain s’il n’est pas utilisé à bon escient.

Abonnez-vous à partir de 16,20€
  • Imprimer

Avec la surabondance des e-mails promotionnels par les services marketing, l’internaute se voit contraint de supprimer les messages sans même les lire. En effet, la majorité des internautes déclare recevoir entre 10 et 25 e-mails par jour (source :EMA – BtoC étude du SNCD).

Mais alors, parmi le flot d’emails envoyés par les marques, comment se démarquer ? Deux critères sont essentiels pour « faire ouvrir » !

  • L’objet : porte d’entrée du « faire ouvrir »

Bien le travailler est essentiel, c’est ce qui déclenchera ou non l’ouverture de l’email. Pourtant établir une vérité générale quant à sa formulation est impossible. Les études se confrontent : la mise en évidence de la promotion dans l’objet est privilégiée par certains. A contrario, d’autres enquêtes bannissent la valorisation de « cadeaux ».

Ces oppositions mènent à UNE conclusion : il doit être adapté en fonction du profil du consommateur et de son comportement d’achat.

La solution est donc :

  1. Connaître parfaitement sa base en l’enrichissant,
  2. Fragmenter la base en sous-profils,
  3. Adapter l’objet en fonction des sous-profils déterminés précédemment,
  4. Tester des objets sur un échantillon de chaque sous-profil pour trouver l’objet « idéal ».
  • La bonne fréquence pour éveiller l’intérêt du consommateur

Trouver le juste dosage dans la fréquence d’envoi est l’une des clefs du succès. Ces dernières années, l’envoi en masse a été largement privilégié. Avec le ciblage et la personnalisation, la tendance commence à s’inverser légèrement.

Mais pour susciter l’intérêt du client, ne faut-il pas aller encore plus loin ? Créer la rareté dans un monde d’abondance n’est-il pas la solution pour provoquer le désir? Des marques utilisent en effet cette stratégie marketing : création « artificielle » de la rareté en réduisant les communications et en « limitant » les stocks. Ne serait-ce pas la combinaison gagnante pour capter l’attention du consommateur ?  

La rédaction vous recommande

Autres articles proposés

Data
Data Company

Par Data Company via Marketme

Peu à peu, l’ambiance de Noël s’introduit dans nos maisons. Cette fête, religieuse à l’origine, est devenue l’événement capital des enseignes [...]

Data
Data Company

Par Data Company via Marketme

De grandes révolutions composent l’histoire de l’Homme : maitrise du feu - développement agricole - invention de l’écriture et de l’imprimerie [...]

Data
Data Company

Par Data Company via Marketme

MIEUX CIBLER POUR MOINS ROUTER – épisode 2 Depuis que la « révolution Internet » est en marche, de nombreux dispositifs digitaux agrandissent [...]

Data
Data Company

Par Data Company via Marketme

« LE FAIRE OUVRIR » – épisode 1 Premier générateur de trafic sur le web, l’e-mail est l’un des supports préférés des consommateurs ET des [...]