Recherche
Se connecter

Infographie RGPD: quelle est la maturité des marques sur la protection des données?

Publié par Floriane Salgues le

Le règlement général sur la protection des données (RGPD) entre en vigueur le 28 mai 2018. Le constat : les entreprises, en France, sont en retard dans leur mise en conformité avec le texte, affirme Umanis, spécialiste de la data.

  • Imprimer

28 mai 2018. À moins d'un an de la mise en application du règlement général sur la protection des données (RGPD), Umanis, spécialisé dans la data et le digital, a réalisé une enquête sur le niveau de maturité des entreprises en France. Résultat : les marques françaises accusent un retard dans leur mise en conformité avec le texte, risquant des sanctions pouvant atteindre jusqu'à 4 % de leur chiffre d'affaires annuel mondial. Seules 31 % des entreprises pensent être prêtes à temps - 46 % n'en ont aucune idée et 23 % pensent que cela est impossible.

Si toutes les entreprises sont convaincues de l'impact du règlement général sur la protection des données, 67 % des marques interrogées sont encore au stade de la veille technologique sur le sujet de la RGDP, quand 50 % des sondés ignorent les problématiques induites par la mise en conformité. Plus inquiétant : un quart n'a aucune idée des impacts du règlement général au niveau de l'IT.

Pour autant, 36 % des entreprises pensent que l'impact IT va être considérable, car celles-ci sont loin de pouvoir répondre aux exigences à venir. En effet, 70 % n'ont pas encore nommé de Data Protection Officer (DPO), un poste rendu obligatoire par le RGPD. 7 % des marques seulement considèrent que la désignation d'un pilote RGPD est une priorité.

77 % des répondants perçoivent le RGPD comme "une formidable opportunité pour créer de la valeur à partir de leurs données". Les marques devront s'attaquer prioritairement à la sécurisation des données et des traitements ; à la mise en place du "Privacy by design" et à la gestion du droit à l'oubli ; à la priorisation des actions à mener pour être en conformité ; à la maîtrise des risques (cyberattaques, vol de données, etc.) ; à la cartographie des traitements de données personnelles.

Pour aller plus loin :

- Comment se préparer à la RGPD

- A quoi doivent s'attendre les marketeurs en 2017

- Les éditeurs de presse inquiets de la directive ePrivacy

- Fiche métier : Data Protection Officer

Méthodologie : étude menée par Umanis, basée sur les réponses de 78 répondants, décideurs en entreprises (RSSI, DSI, relation client, marketing, RH...)

Journaliste pour Emarketing.fr et le magazine Marketing, je parle souvent data, digital et médias sociaux. Et quand je me tais, je tweete : @FloSalgues [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Data

Par Lounis Khelaf

Dans le but de répondre aux nombreuses questions sur la data et son utilisation dans le champ du marketing, l'AACC, le CPA, le SNCD, l'Udecam [...]