Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

DossierLes fichiers B to B : vers plus de qualité

Publié par le

3 - " Le traitement des données est porté par le big data "

Rencontre exclusive avec Thierry Alingrin, directeur marketing d'Amabis, qui souligne l'importance pour les courtiers de faire évoluer leurs offres.

  • Imprimer

Comment se porte le marché des fichiers et des bases de données ?

La baisse des dépenses du marketing direct, notamment sur la partie offline, n'est pas sans conséquence. Il est important de distinguer le marché du courtage de celui du traitement des bases de données. En effet, la croissance en volume liée au big data permet au marché du traitement des bases de données d'évoluer de façon opposée à celle du marché des fichiers. Le marché des fichiers connaît une période de transition : les fichiers évoluent, ils doivent être plus ciblés et plus qualitatifs que quantitatifs. Les courtiers vont souffrir de cette tendance s'ils ne font pas évoluer leurs offres et les services associés. Le marché du traitement des données est actif. Le big data conduit les annonceurs à placer leur budget dans des entrepôts de données, gourmands en solutions et services informatiques. Le secteur de l'hébergement et du traitement des bases reste donc porteur car le succès du commerce passe par la connaissance client. Celle-ci exige des investissements informatiques complexes pour construire la vision unique du client.

Thierry Alingrin, directeur marketing d'Amabis

Comment prospecter plus efficacement en B to B ?

Les nouvelles technologies ont fait émerger des pratiques novatrices dans ce domaine. Par exemple, avec l'explosion des smartphones, les annonceurs doivent se donner les moyens de capitaliser sur ces interactions nouvelles avec les consommateurs. En B to B, les prestataires comme Coface et Altares, qui font du renseignement financier, fort utile dans cette période de crise, innovent sans cesse pour diffuser, collecter et mettre à jour l'information de façon plus automatique et systématique. Aujourd'hui, l'information est plus volatile et les mises à jour sont plus que jamais nécessaires car la crise frappe les entreprises et le turn-over augmente. Elles sont également plus complexes à réaliser. Au niveau qualitatif, un axe est néanmoins intéressant à creuser, celui des réseaux sociaux B to B (Viadeo ou LinkedIn) car ils représentent une source complémentaire de renseignements en particulier sur le parcours de l'individu.

Quelle est l'actualité d'Amabis ?

Début 2011, Amabis a mis en place un " espace client " permettant aux annonceurs d'accéder à de nombreux services, de visualiser leur consommation, de payer leur facture, de contacter le support ou d'interagir pour mettre à jour leur fiche. Cet espace est un outil efficace pour optimiser la relation client. Il va d'ailleurs être enrichi avec davantage de services destinés à notre clientèle PME/TPE. Par ailleurs, la boutique en ligne " fichiers-postaux.com " fait d'Amabis le seul diffuseur officiel des référentiels du SNA La Poste à proposer en ligne l'achat de référentiels régionaux et départementaux. Leurs prix vont baisser de 22 % en 2013, encourageant l'accès aux prestations " Qualité de données " aux organisations territoriales, entreprises et administrations. Amabis Maroc a été créé le 1er janvier 2013. Nous souhaitions nous y implanter car nous travaillons depuis deux ans avec la poste marocaine. Enfin, nous lancerons une nouvelle offre de sirétisation et d'enrichissement via des scoring financiers B to B avant l'été. Elle est actuellement en cours de développement, nous aurons l'occasion d'en reparler.

Source : GFM

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet