E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing

Les initiatives RSE inattendues des marques

Publié par le

En transition ! Les marques, aussi, s'engagent pour concevoir une société plus juste, égalitaire et solidaire. Et parfois, ce n'est pas toujours directement lié à leurs produits ou à leurs activités.

Je m'abonne
  • Imprimer

Monoprix et les plus démunis

La Fondation Monoprix vient de souffler sa dixième bougie. L'occasion de mettre en lumière l'entreprise qui soutient financièrement l'association Les Cloches, une structure visant à lutter contre l'exclusion. But du jeu : aider celles et ceux qui épaulent les plus fragiles et se positionner en tant qu'entreprise solidaire avec les personnes démunies, en situation de grande précarité. L'asso a notamment monté un projet - les Clochettes - pour impliquer des personnes dans des actions citoyennes (du jardinage urbain, par exemple). Changer le regard des anonymes : voilà l'intérêt de Monoprix qui a déboursé 19 000 euros pour le projet.

Coca-Cola se positionne sur l'entrepreneuriat féminin

Coca-Cola cherche à se rendre utile et se positionne sur l'entrepreneuriat féminin. Le géant américain soutient l'association Force femmes depuis 2018. La structure propose à plus de 6 000 femmes des formations pour leur apprendre à créer leur boîte : tout se passe en ligne (sur la plateforme... " Ma boîte "), et c'est gratuit. "Il faut oser, envisager que c'est possible et trouver le dispositif approprié pour se faire accompagner. Se lancer n'est pas si simple, il faut mettre toutes les chances de son côté pour porter un projet réaliste et bien construit", explique par exemple Valérie Cailliez, fondatrice de POM3, une société en conseil en stratégie et en innovation, qui a bénéficié d'un accompagnement du site d'e-learning.


Franprix veut nettoyer les trottoirs

Franprix a installé des cendriers sur les devantures de certains de ses magasins parisiens. L'idée : que les clients, mais aussi les passants, y déposent leur mégot pour éviter qu'ils ne la jettent au sol. Chaque année, des millions de restes de cigarette se retrouvent dans les océans, et les municipalités peinent à tout ramasser... C'est l'entreprise CKFD environnement qui récupère en vélo cargo les mégots dans les cendriers des Franprix. La collecte est ensuite envoyée à l'usine de recyclage de l'entreprise MéGO! : la partie plastique du mégot se transforme en objets, en mobilier urbain... Qui l'eût cru ?

Ben & Jerry's en faveur d'une meilleure intégration des réfugiés

On connaissait déjà l'engagement de la marque Ben & Jerry's sur l'environnement - l'entreprise se positionne aussi sur la thématique de l'intégration des personnes réfugiées dans notre société. Pour favoriser les mises en contact entre personnes venant de loin et les " locaux ", elle s'est associée, au printemps dernier, à l'association Singa (dont le but est de créer des ponts entre les personnes réfugiées et les "membres" des sociétés d'accueil et lauréate du concours 2019 de la France s'engage). Plusieurs événements et soirées dans plusieurs villes ont été organisés, entre avril et juin, pour que les participants puissent se rencontrer et... déguster des glaces.

Corona nettoie les plages

Les citoyens ne sont pas seuls à s'y mettre - les marques, aussi, s'engagent à... nettoyer les plages. Cet été, la Fondation de Corona, lancée par la société mère, AB InBev France, a annoncé sa volonté d'organiser des séances de ramassage de déchets, et notamment de canettes de... bières, sans oublier, à l'occasion, de sensibiliser le public sur les déchets plastiques dans les océans. Une opération menée en compagnie de Parley for the Oceans, un mouvement de protection du grand bleu. Objectif : "agir" sur 300 000 m² de plages françaises entre juillet et fin octobre prochain. L'association entre la Fondation Corona et Parley est assurée jusqu'en 2020.

LU mise sur le sport pour redonner le sourire

La marque LULU (appartenant à l'entreprise Lu) soutient l'association Premiers de Cordée. Depuis 2017, celle-ci propose des activités sportives pour les enfants hospitalisés et des actions de sensibilisation au handicap à l'attention des scolaires, des collectivités et des entreprises. Le sport ne guérit pas tous les maux, mais peut contribuer à redonner le sourire à des personnes en souffrance !

Philippe Emmerich

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet

RSE

Par Philippe Lesaffre

En mars dernier à Paris, Palais des thés a ouvert un magasin entièrement consacré au thé à la pesée. L'nseigne ouvrira d'autres [...]