COMMENT METTRE LA VIDEO AU SERVICE DU MARKETING DIGITAL ?

Publié par BOGO + le - mis à jour à

Le format vidéo reste le média le plus engageant avec un fort taux de ROI. Une façon ludique et personnifiante de véhiculer un message. Pour une marque, elles permettent de prolonger l’expérience et de fidéliser les clients.

Je m'abonne
  • Imprimer

Youtube, Netflix, Amazon prime, Disney +, Instagram, Twitch, TikTok.... le paysage digital est marqué par la vidéo. Elles sont près de 82 000 à être visionnées chaque seconde sur Youtube. Et cette tendance n’a fait qu’accroitre avec le confinement. Privé de rencontre et d’interaction sociale, les lives, Facetime et autre réunion zoom ont littéralement explosé. Un moyen d’échapper à notre quotidien, enfermés entre 4 murs et de nous redonner le sourire. Rien qu’au mois de mars, 65 millions d’utilisateurs supplémentaires on été enregistrés sur TikTok, soit presque l’équivalent de la population française. Quant à Linkedin, la plateforme vient tout juste de lancer un format vidéo disponible 24h pour renforcer la proximité entre les abonnés. Une nouveauté qui traduit l’émergence de ce format dans le milieu professionnel avec notamment les vidéoconférences. Fini l’appel traditionnel ou les déjeuners clients, toutes les réunions ne se font plus que via échanges virtuels sur Zoom ou Google Meets.

Selon Cisco, d’ici 2021, 82% du trafic internet sera consacré à la vidéo. Interactif et divertissant ce format séduit et ceux à tous les âges.

Mais alors quel type de contenu est visionné ?

1 - Se relaxer via le divertissement

89% des français estiment que le divertissement est essentiel à leur équilibre de vie. Pourtant la manière de consommer du divertissement évolue, en s’appuyant sur une véritable croissance du numérique. Amené par les applications sur Smartphone et les réseaux sociaux, le divertissement se veut aujourd’hui à porter de main, où que vous soyez à n’importe quel moment de la journée et même sans connexion internet.

Il est aujourd’hui possible de voyager, assister à un concert ou encore de visiter une galerie d’art sans bouger de son canapé. La vidéo 360° et la réalité virtuelle nous immerge dans un univers attrayant où tous les sens essaient d’être retranscrits à l’identique.

Les contenus sont aussi de plus en plus personnalisé selon nos goûts, nos humeurs, nos groupes d’appartenance. Les algorithmes travaillent sans cesse pour nous proposer des expériences sur- mesures. Que ce soit via Spotify ou Deezer pour la musique, que Netflix ou Prime pour les séries ou films, Steam pour les jeux vidéo et maintenant Instagram et TikTok pour les reels. La pertinence des contenus proposés s’améliore amenant les intelligences artificielles à devancer nos envies et nos besoins.

2 - Apprendre quelque chose de nouveau

Les plateformes deviennent un nouveau moyen d’apprentissage et de transmission des savoirs. Avec la crise du covid, près d’1,5 milliard d’élèves se sont retrouvés à faire l’école à la maison. Mais le e- learning ne touche pas seulement l’enseignement, le boom des tutoriels en est en la preuve. Il suffit d’ailleurs de taper sur Youtube « comment... » pour qu’une multitude de vidéos explicatives nous soit proposées. Que ce soit du coaching jardinage, un cours de cuisine ou encore un atelier do it yourself, l’apprentissage via la vidéo concernent 86% des internautes.

Et cela n’est pas étonnant lorsque l’on sait que la vidéo facilite la compréhension et la mémorisation. Notre cerveau réagi mieux aux stimuli interactifs et visuels et traite 60 000 fois plus vite une image qu’un simple texte.

3 - Faire du storytelling via la vidéo

Largement utilisée via les réseaux sociaux, le storytelling n’a plus de limite. Que ce soit via des simples stories, des lives ou encore des vidéos interactives les marques s’invitent dans l’intimité des consommateurs et interagissent au quotidien avec ceux-ci.

Tous les formats sont intéressants et complémentaires. En fonction de ses objectifs, une marque devra déterminer sa stratégie de contenu vidéo.

Les stories, simples et rapides permettent de garder un lien permanent avec le consommateur et de jouer sur la présence à l’esprit. A condition d’en publier quotidiennement.

Les lives, plus authentiques, sont visionnés 3 fois plus longtemps et sont 12 fois plus engageants. Elles véhiculeront plus de transparence, comme si l’on pouvait entrer dans les coulisses de l’entreprise.

La réalité virtuelle largement utilisée de façon ludique via notamment les nombreux filtres, permet d’accompagner le shopper en ligne jusque dans son acte d’achat. Le secteur de la mode l’a tout de suite compris avec l’essayage de vêtements, de lunettes et de maquillage.

Et enfin, les vidéos interactives qui permettent d’engager réellement l’internautes dans la prise de décision avec des quizz, des challenges et des contenus qui changent en fonction du nombre de votes.

La vidéo en digital est en évolution constante, de nouveaux formats apparaissent sans cesse permettant de cibler plus spécifiquement son audience et d’une façon plus attentive.

Pour autant la télévision n’a pas dit son dernier mot, média de masse par excellence, elle permet encore de toucher en un temps record une audience extrêmement large. En 2020, les français consommaient en moyenne 5h de vidéo par jour dont 4h de télévision. Depuis l’apparition du digital, on s’attend à voir disparaître certains médias classiques. Mais il n’en est rien. Chacun est complémentaire et trouve son public, son usage et ses caractéristiques.

Anaïs FURZUN - Directrice de clientèle chez BOGO+

Je m'abonne

Autres articles proposés