Le shopping en ligne en passe de détrôner l'achat en magasin ?

Publié par Elodie Gros-Désir le | Mis à jour le
Le shopping en ligne en passe de détrôner l'achat en magasin ?

Selon une étude Bazaarvoice, 61% des consommateurs mondiaux sont plus enclins à chercher des nouveaux produits en ligne plutôt qu'en magasin et les Français n'y font pas exception.

Je m'abonne
  • Imprimer

Baptisée Spontaneous Shopping Discovery, la nouvelle étude de Bazaarvoice montre que les utilisateurs sont plus attirés par le web pour effectuer leur shopping. Parmi les 61% effectuant leurs recherches en ligne, 64% des sondés mettent l'accent sur la facilité et 54% évoquent le côté agréable du shopping en ligne.

L'étude qui se base sur des données récoltées auprès de 9 000 consommateurs dans six pays, dont la France, révèle que, même si la découverte de nouveaux produits se fait principalement en ligne, les magasins restent tout de même les lieux de prédilection pour les achats compulsifs.

50% des Français sondés avouent dénicher de nouveaux produits en ligne pour le côté pratique, 47% d'entre eux parlent d'un choix plus large et 42% évoquent la simplicité de cette pratique. Toutefois, il faut noter que les consommateurs préfèrent encore toucher et voir les produits avant de passer à la caisse. L'expérience sensorielle est d'ailleurs la raison pour laquelle certains s'en tiennent aux magasins pour découvrir de nouveaux produits.

Les magasins n'ont pas dit leur dernier mot

L'usage du smartphone est prépondérant lors de la découverte de nouveaux produits pour la moitié des consommateurs sondés (54%). Viennent ensuite l'ordinateur pour 25% d'entre eux et l'ordinateur de bureau pour 3%. Les recherches en lignes sont plus chronophages que celles effectuées en magasin notamment à cause du large choix de produits disponibles sur les sites. Ainsi, la majorité des acheteurs sur internet (58%) consacrent plus de 15 minutes lors d'une séance de repérage contre 46% en magasin.

Dans ce contexte de crise, il faut noter que les commerces essentiels restent accessibles aux consommateurs. C'est pourquoi 67% d'entre eux se rendent en magasin une fois par semaine. Ce chiffre n'atteint que 34% pour les achats en ligne. De même, plus de deux tiers (75%) des consommateurs français se disent disposés à effectuer un achat sur u coup de tête en magasin contre 65% en ligne. Il faut toutefois noter que les achats compulsifs, qu'ils soient effectués en ligne ou en magasin, ont une somme similaire : elle ne dépasse généralement pas les 50 euros.

De la découverte à l'achat : la CGU pour susciter la confiance

Les sites des marques et des distributeurs détiennent un avantage par rapport à Amazon ou encore Google. En effet, les pages d'accueil peuvent non seulement être personnalisées à souhait, mais ils ont également la possibilité de créer une expérience similaire à celle proposée en magasin. Les chiffres parlent d'eux-mêmes :les images mises en ligne sur le site d'une marque plus de chance d'amener des consommateurs à découvrir et acheter de nouveaux produits (36%) que les moteurs de recherche comme Google (19%).

Enfin, la confiance est le principal moteur des consommateurs quand il s'agit d'acheter en ligne, d'où l'importance des avis et des notations. Les avis sont les principaux éléments consultés sur les sites de marques et de distributeurs. Les avis et notations sont également des leviers qui incitent à la découverte et à l'achat de produits en ligne (43%) après le prix (70%) et les soldes et promotions (52%).

Consommateurs indécis = consommateurs infidèles

La disponibilité incertaine des produits durant la pandémie a chamboulé le sentiment de fidélité des clients envers les marques. Le culte de la marque fétiche semble révolu. À présent, la moitié des Français (51%) se dit prêt à acheter sur un coup de tête un produit en ligne d'une marque qu'ils ne connaissent pas. 31% ne le feraient pas et 18% ne sont pas certains. Ce phénomène en faveur des achats imprévus se fait encore plus ressentir en magasin (63%), un canal où les consommateurs ont la possibilité de voir et de toucher le produit avant l'achat.

Véritables indicateurs de confiance, les avis et notations sont devenus un atour pour les Français, près de trois quarts s'accordant à dire qu'ils font confiance aux retours clients pour jauger de la qualité d'un nouveau produit. Ceci est d'autant important quand on sait que les doutes concernant la qualité du produit sont l'un des principaux freins à l'achat auprès d'une marque inconnue.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet