Patagonia : les dessous de sa démarche environnementaliste

Publié par Lounis Khelaf le

En matière de comportements, de visions, de principes, certaines marques ne s'inscrivent pas simplement dans un mouvement, mais elles en sont à la fois les créateurs, les diffuseurs et les promoteurs. Cette extrait de "Brand Success", écrit par Marc Drillech, décrypte la réussite de Patagonia.

Je m'abonne
  • Imprimer
Une politique qui ne date pas d'hier

Yvon Chouinard, alpiniste et entrepreneur, né de parents québécois immigrés aux États-Unis, est à l'origine la marque Patagonia. Dès 1957, il se lance dans la fabrication de matériel d'escalade le moins nuisible possible pour la nature et réutilisable. Pour ce faire, il devient forgeron, développe son entreprise et ouvre avec son associé, Tom Frost, un premier magasin en 1965, en Californie. Dans les années 1970, la société va s'imposer comme le premier fournisseur de matériel de montagne aux États-Unis avant de se lancer dans la fabrication de vêtements techniques particulièrement solides. Dès les premières années, les principes de Patagonia seront omniprésents dans tous les champs d'action: de la fabrication à la politique produit, du marketing (ou de son absence lorsqu'il s'agit de pratiques mercantiles et promotionnelles habituelles) à la relation avec les clients, les associations, les militants engagés dans les différentes luttes pour l'environnement.


Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Retail

Par Fiona Gentilleau

A l'approche des fêtes de fin d'année, S4M lance Retail Analytics, une solution qui permet aux annonceurs d'identifier les tendances de trafic [...]